Sciences

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.
Rabelais : Pantagruel.
(Pour être bénéfique, la science doit être guidée par l’âme. La science seule n’apporte pas la sagesse mais au contraire l’empêche. Pour être humainement féconde et profitable, la science doit être liée à une conscience morale. Mais le contraire est vrai aussi : Croyance sans Science, c’est de la magie, du rêve, voire de la folie.)

Alors, pour « philosopher concret » et donc avoir les pieds de sa réflexion bien ancrés dans la réalité et éviter la magie, il faut connaître le monde physique et ce qui nous entoure, et connaître/comprendre ce ce que nous sommes. Et c’est un travail à temps complet ! car la Science explose dans toutes les directions : le temps de lire quelques livres sur un domaine, et apparaissent des livres sur un autre domaine jusque là silencieux mais arrivé à une étape, stable, en permettant la synthèse.

La compréhension d’une Science ne peut pas être séparée des Hommes qui l’ont inventée, ni du monde dans lequel ils vivaient. Certaines découvertes n’ont pu se faire que grâce à un concours de circonstances incroyables ou uniques. Ainsi, au XIXème siècle, certains scientifiques ont, par dégoût de la Guerre, choisi des domaines qui leur semblaient ne pas pouvoir contribuer aux technologies utilisées pour tuer, comme la Théorie des Nombres (E. Lucas, Hardy).

Darwinisme – Sélection Naturelle
La « Sélection Naturelle » n’est pas une hypothèse. C’est une théorie, basée sur l’observation de la Nature, et prouvée par de multiples sciences, comme l’archéologie, la biologie, …
Darwin y a consacré sa vie et a écrit plusieurs livres, dont certains sont difficiles à trouver en français. Et elle est à la fois simple, complexe et puissante. Mais, en quelques mots :
Les organismes les mieux adaptés à leur environnement survivent (ce qui ne veut pas dire que les plus forts survivent !). Et donc toute légère modification favorable est transmise à la descendance, créant ainsi de nouvelles espèces (ensemble d’individus ne se reproduisant pas avec ceux d’autres espèces). L’évolution des espèces se fait parfois lentement, parfois rapidement. Et il n’y a pas que les organes (pattes -> mains ou ailes, etc.) qui sont sélectionnés, il y a aussi des instincts et des cultures, parfois intimement liés à une « architecture » de l’espèce, comme les organes de la voix, et prédispositions du cerveau pour le langage, chez l’Homme. Ainsi, les relations sexuelles comme outil de calme social chez les Bonobos. Ainsi, les mécanismes de choix du partenaire, spécifique à chaque espèce, poussant les partenaires à choisir (sans qu’il en ait conscience bien sûr) celui qui assurera les meilleurs chances à la descendance. Ne nous y trompons pas : les organes ou instincts qui se sont révélés moins efficaces que ceux d’autres concurrents dans une niche écologique ont entraîné la disparition de populations, voire d’espèces. Les espèces naissent du hasard et d’un environnement spécifique. Comme l’Homme est un animal, lui aussi est le résultat de milliards de hasards ayant été sélectionnés et donc conservés parce qu’efficaces. Il reste à comprendre ce qui est le « propre de l’Homme » et ce que nous partageons avec nos cousins (les mammifères) et avec nos frères les primates. Pour nous comprendre nous-mêmes, nous devons comprendre la Nature.

Richard Dawkins : Qu’est-ce que l’Evolution ?
Pas encore lu. Pour avoir une idée rapide de ce qu’est l’Evolution.

Patrick Tort : L’effet Darwin (Sélection naturelle et naissance de la civilisation)
En cours. Difficile, à cause du style lourd et pénible de l’auteur. Mais très intéressant !

Charles Darwin : L’origine des espèces.
Pas lu. La Bible.

Charles Darwin : La Filiation de l’Homme et la Sélection liée au Sexe
Pas lu. Le livre que les français ne connaissent pas, en général.

Richard Dawkins : Il était une fois nos ancêtres (une histoire de l’évolution)
Pas lu. Un gros livre avec plein de détails sur la réalité des espèces qui nous ont précédé.

Claude Gudin : Une histoire naturelle de la séduction
Pas lu. Pour relativiser notre vision de la sexualité.

Dr Tatiana (Olivia Judson) : Manuel universel d’éducation sexuelle à l’usage de toutes les espèces
Pas lu. Pour relativiser notre vision de la sexualité.

Richard Dawkins : Pour en finir avec Dieu
Lu. Un super livre. Un chapitre explique que les Religions ont elles aussi été sélectionnée parce qu’ayant été efficaces pour certaines tribus, à une certaine époque.

Franz de Waal : Primates et Philosophes.
En cours. La morale est-elle le propre de l’Homme ? Théorie du vernis. La connaissance de l’auteur de la vie des grands singes lui permet de donner des exemples observés où nos frères les primates manifestent des instincts très proches des nôtres, comme la compassion et l’empathie. Mais il n’y a pas que les singes : les éléphants et les dauphins aussi. Cette compréhension de l’origine et de la structure de la morale chez l’Homme est fondamentale pour pouvoir définir « la » morale ou bien « sa » morale.
Pour moi, la morale, sélectionnée car favorisant des groupes humains, doit être vue comme tout ce qui permet au groupe de survivre dans son environnement : les instincts (et donc les règles de vie en groupe) favorisant la survie d’un groupe d’humain ont été sélectionnés et conservés ; maintenant que nous nous mêlons de définir une morale (ce qu’il faut faire ou ne pas faire), nous devons avoir cela en tête : la survie du groupe puis de l’espèce passent en premier, vient ensuite le respect des individus. Ce qui, dans la complexité de notre monde actuel, peut être assez déplaisant pour l’individu… Mais, il faut toujours avoir en tête la nécessité de minimiser la « souffrance globale » (Hommes, animaux, Nature), et considérer que l’Homme actuel N’EST PAS l’étape ultime de la Sélection Naturelle. Un Homo Sapiens Sapiens Sapiens pourrait bien nous supplanter, si nous ne détruisons pas notre Terre (mais c’est une autre histoire…).

Franz de Waal : Le singe en nous.
Pas lu. Toujours la même idée : comprendre les animaux, et les primates, pour mieux nous comprendre nous-mêmes. Ce livre donne toutes les informations qui ont permis à l’auteur d’écrire ensuite le précédent livre.

Sciences exactes

J.P. Auffray : Newton ou le Triomphe de l’alchimie
Lu. Newton était un alchimiste ! Ce livre explique comment Newton est arrivé à formuler les lois qui régissent (en gros) le mouvement des astres, à partir d’une culture sortant d’un Moyen-Âge alchimiste. Les chemins pour parvenir à la compréhension scientifique ont été bien tortueux… Ce livre permet d’appréhender la difficulté qu’il y a eu à sortir de la vision imaginaire du monde, telle qu’elle était avant, pour exprimer des lois qui expliquent presque parfaitement la réalité physique.

J.M. Vigoureux : Les Pommes de Newton
Lu. Le même genre que le précédent. Mais moins porté sur le côté alchimiste de Newton, si je me souviens bien. Ce livre retrace l’histoire des représentations du monde : antiquité, Egypte, Grèce, Copernic, Kepler, Galilée, Newton. Avec des explications mathématiques.

Alexandre Koyré : Des Révolutions des Orbes Célestes – de Nicolas Copernic
Lu. Lire la découverte par les mots mêmes du découvreur.

Laurent Seksik : Albert Einstein
Pas lu. Non, Einstein n’aimait pas que la Physique ! Il aimait aussi le violon, et les femmes !

Paul Hoffman : Erdös – L’Homme qui n’aimait que les nombres
Lu. La vie incroyable du plus prolifique mathématicien du XXème siècle, à comparer avec Euler et Gauss. Comme quoi, un mathématicien peut ne pas savoir lacer ses chaussures, avoir beurré sa première tartine à 20 ans, être mort vierge, avoir en tout et pour tous jamais possédé que deux valises à moitié vide et n’avoir jamais eu d’appartement à lui, et avoir n’aimé qu’une seule chose : travailler jour et (presque) nuit avec les autres mathématiciens pour poser et résoudre des problèmes, en cherchant les preuves les plus élégantes possibles, les preuves qui sont dans Le Livre. Une histoire d’une vie qui permet de comprendre cette folie qui conduit certains à sacrifier (d’un certain point de vue…) leur vie à la beauté et à la vérité des Mathématiques, afin de devenir immortels. Peu de Maths. Beaucoup d’histoires qui aident à comprendre ces personnages extraordinaires.

Ramanujan
Lu. Mais je ne retrouve pas le livre. L’homme qui trouvait des formules incroyables (pour calculer Pi, et bien d’autres choses), mais qui ne comprenait pas l’importance de la preuve en Mathématiques, parce qu’il travaillait sur une ardoise (le papier coûtait trop cher…) et effacer les étapes au fur et à mesure.

John Derbyshire : Dans la jungle des nombres premiers.
Lu. Un très bon livre de vulgarisation de l' »Hypothèse de Riemann », qui explique un minimum de Maths accessibles aux lycéen de série scientifique, et qui permet de comprendre ce qu’est cette théorie qui, en août 2009, aura 150 ans, et n’a toujours pas été prouvée… alors que des centaines d’articles de Mathématique commencent par : en supposant que l’Hypothèse de Riemann est vraie… Ce livre permet aussi de comprendre la vie des mathématiciens à cette époque, difficile et bien différente de la nôtre.

George G. Szpiro : La conjecture de Poincaré
En cours. L’explication de la « conjecture de Poincaré », qui vient d’être prouvée par le génie Grigori Perelman. Là aussi, toujours, une description des chemins tortueux amenant à la découverte, avec les approximations et erreurs d’un Henri Poincaré pas toujours très sérieux quant à la preuve de ses magnifiques intuitions ! Le lecteur peut comprendre, avec les autres livres précédents, la progression de Mathématiques intuitives mais approximatives dans la preuve, jusqu’aux Mathématiques actuelles, requérant des preuves parfaites.

Toute personne doit aussi comprendre que les Mathématiques, pensées comme parfaites et infaillibles jusqu’aux débuts du XXème siècle, ne le sont pas. Gödel a montré que certaines « propositions » mathématiques, manifestement vraies, ne pourront JAMAIS être prouvées. Les Mathématiques sont parfaites et infaillibles, mais ne peuvent pas tout prouver…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :