Archive for the ‘Médecine’ Category

Excision

2015/10/15

Wikipedia présente les explications traditionnelles pour justifier l’excision, pratiquée essentiellement en Afrique mais également en Indonésie. Il me semble qu’il peut y avoir deux autres raisons à cette pratique qui a d’horribles conséquences pour les femmes qui en sont victimes.

Tout d’abord, il y a des cas où des enfants nés avec un sexe féminin développent à la puberté un sexe masculin, plus petit que la normale mais fonctionnel. Cela est assez fréquent dans un village de République Dominicaine et en Papouasie. Ensuite, il y a également des cas où le développement sexuel génère un mélange définitif des deux sexes : une vulve et un mini-vagin, et une mini-verge à la place du clitoris, avec un très faible développement de la poitrine. Il me semble que ces deux cas, bien que rares, ont pu traumatiser certaines tribus pour qui le mélange des genres était incompatible avec des croyances séparant parfaitement hommes et femmes. Face à quelque chose d’incompréhensible sans la connaissance de la genèse du sexe, ces gens ont dû inventer tout et n’importe quoi pour expliquer ce qui leur était inexplicable. Enlever le clitoris devait sans doute leur sembler LA solution pour éviter que des enfants nés avec une apparence féminine se transforment en partie en hommes. Il est à remarquer, bien sûr, qu’il n’y a pas la même explication possible pour la circoncision, puisqu’une verge n’évolue jamais en vulve.

Je rappelle, pour ceux qui l’ignorent, qu’hommes et femmes ont une vulve avant la différenciation sexuelle in-utéro. Cette différenciation est liée aux chromosomes sexuels, XY pour l’homme et XX pour la femme, mais également à l’expression d’autres gènes contrôlant les hormones, dont la testostérone.

Du point de vue du respect de la personne humaine et de son droit de choisir ce qu’il fait de son corps, excision et circoncision sont des mutilations extrêmement graves, pouvant entraîner la mort (par gangrène), la stérilité, l’incontinence, une importante augmentation de la mortalité à la naissance, des douleurs permanentes, en plus d’une suppression du plaisir pour la femme et d’une modification du rapport sexuel pour les hommes (puisque le prépuce joue un rôle lors du coït). Il est à noter qu’il n’y a qu’en France qu’existe une technique de réparation du clitoris, alors que – dans le monde entier – des médecins savent bricoler des verges pour les allonger ou les élargir, pour des raisons stupides et des résultats minables.

Au XXIème siècle, il est impensable que cette pratique continue.

Publicités

Bruce Lee et « Le charme discret de l’intestin »

2015/10/08

Dans l’un de ses films (que j’ai dû voir entre 1975 et 1978), Bruce Lee se moque des anglais, conquérants d’une partie de la Chine. Devant manger dans un restaurant dont il est incapable de lire la carte, il prend des plats au hasard qui se révèlent être des soupes… Celles-ci l’amènent à devoir obéir à un besoin urgent. Mais, dans ce restaurant (ou ailleurs, je ne sais plus), il n’y a que des toilettes « modernes », c’est-à-dire des WC avec sièges, comme tout bon européen dispose chez lui et pense que c’est l’idéal pour … déféquer. Mais, comme il a mal fermé la porte et qu’un olibrius ouvre la porte (avant l’étape critique, je vous rassure), on peut voir que Bruce Lee, en train de défaire sa ceinture, se prépare à utiliser les toilettes d’une façon … particulière : perché sur le rebord de la cuvette. Dans cette scène, Bruce Lee voulait se moquer des anglais et de leurs manières stupides. Car, chier assis, ce n’est pas bon pour son organisme, ainsi que le décrit « Le charme discret de l’intestin (tout sur un organe mal aimé) » de Giulia Enders, publié l’an passé en Allemagne. Le Docteur Enders explique que, dans la position assise, un certain angle dans nos tripes n’est pas suffisamment « ouvert » pour permettre une défécation « idéale ». Se mettre en position acacassounée (comme on dit dans le midi, c’est-à-dire accroupi et les jambes pliées sous soi) est LA bonne façon pour déféquer, qui ouvre complètement cet angle et rend la défécation bien plus facile. Elle recommande donc de placer un petit banc (genre pour enfant) sous ses pieds, pour recréer cette angle. Sinon, si vous êtes constipé, vous avez peut-être là l’explication…

En conclusion : « Il est des circonstances dans la vie où l’homme, quel qu’il soit, obtempère à des raisons qui, bien qu’aléatoires, n’en sont pas moins intrinsèques et absolues », comme disait vers 1978 mon ami Alain. Bref, quand le corps l’exige, il faut foncer aux toilettes ! Mais en utilisant la méthode Enders ! Ha ha ha !

Sinon, n’hésitez pas à lire le livre de Giulia, pour chier moins sots. C’est le livre idéal à laisser traîner aux toilettes ! Mais, je vous rassure, le livre parle de TOUT le système digestif, de la bouche à l’anus. Et il est toujours bon d’apprendre un peu plus sur comment on « fonctionne ».

Une honte !

2013/02/27

Tout est parti pour moi d’articles dans la presse indiquant qu’une équipe mixte (CRA du CHRU de Brest et CNRS de Marseille) avait découvert l’effet positif d’un diurétique sur l’autisme infantile (en deux mots, un excès de chlore dans les cellules neuronales inverse l’action calmante d’une molécule GABA très importante, ce qui empêche le cerveau immature de « mûrir » normalement. J’avais déjà lu un papier sur l’inversion du rôle du GABA, mais c’était pour l’épilepsie, dans un numéro très récent de « Cerveau & Psycho ». Le traitement ne traite probablement pas la cause profonde des TED, mais il améliore beaucoup le fonctionnement psychique de 3 enfants autistes sur 4, leur permettant de progresser bien plus rapidement dans l’apprentissage des compétences).

Je viens maintenant de découvrir que ce médecin de Brest, Dr Lemonnier, chef d’un CRA (Centre de Ressources sur l’Autisme) vient d’être « muté » car son action déplaît à ses chefs et collègues, dont il bouscule le petit monde tranquille des (mauvaises) habitudes inefficaces pour améliorer l’état des enfants autistes qui leur sont confiés.

Encore une fois, quelqu’un OSE ne pas penser comme les autres. Et, malgré des résultats positifs et probants parfaitement ressentis et appréciés par les parents des enfants, les pontifs en place, au lieu d’analyser les raisons de son succès et d’élargir cette pratique, n’ont qu’une idée : étouffer son action et perpétuer leurs pratiques ronronnantes et inefficaces. La France est ainsi : trop de gens à des postes de responsabilités choisissent de continuer sur une voie de garage au lieu de changer. Le changement, une fois prouvée et comprise son efficacité, est un bouleversement des idées et des pratiques, certes ; mais c’est indispensable ! La vie et la science sont en continuel évolution. Stagner, c’est régresser.

http://blogmaxence.canalblog.com/archives/2012/09/03/25019597.html

Je donne ci-dessous des liens vers :
– l’entité du CNRS à Marseille qui a démontré le principe et fait une première expérience avec un expert de l’autisme à Brest, avec des explications très claires je trouve.
– des liens vers des revues (Le Monde, Le Point, L’Express).
– et un lien vers la page de la start-up qui a été créée et qui va faire un essai plus large courant 2013 pour que leur molécule soit approuvée.

http://www.inmed.univ-mrs.fr/index.php?page=13&id=79
http://www.neurochlore.fr/essai-autism/
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/12/11/un-diuretique-pour-lutter-contre-l-autisme_1804602_1650684.html
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/un-medicament-diuretique-contre-l-autisme-11-12-2012-1556232_57.php
http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/autisme-un-diuretique-pourrait-attenuer-les-troubles_1197528.html
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/12/13/un-diuretique-reduit-l-isolement-des-autistes_1806217_1650684.html
http://www.vaincrelautisme.org/content/la-maturation-cerebrale-en-question
http://www.activism.com/fr_FR/petition/petition-pour-le-maintien-et-la-liberte-d-exercer-du-dr-eric-lemonnier/16127

Voici une description des pressions dont il est victime :
– par ses confrères d’orientation psychanalytique, à qui il prend toute la clientèle
– par le CHU de Brest (le CRA dépend du CHU), qui sont contre la scolarisation et pour une admission en hôpital psychiatrique de jour
– par l’Agence régionale Santé (ARS) de Bretagne, dont l’un des dirigeants lui a dit « avec vous aux commandes, vous provoquez la faillite des assocs gestionnaires d’établissements ». car il oriente ses patients en école et pas en établissement spécialisé

Ses études sur le burinex ont été mises en danger par ses confrères, qui ont tout fait pour que ses résultats soient mauvais (intervertir les échantillons par exemple…)

Tous les parents bretons l’adorent et ne veulent pas le perdre, car il sauve leurs enfants. Depuis septembre ils se sont battus pour qu’il soit maintenu à son poste au CRA.

Grâce à leur combat, ils ont réussi à obtenir de l’ARS et du CHU un audit. Mais ceux-ci ont continué leurs pressions et maintenant, le docteur est mis au placard, n’a plus de contact avec les 90 familles qu’il suit, Depuis le 18 février, il n’a plus d’ordinateur, de secrétariat, de collaborateurs, d’agenda électronique,de bureau.

Santé publique

2013/02/26

Ma conviction est faite. Au lieu d’avoir des médecins faisant des ordonnances de médicaments pour soigner nos maux d’humains sortis de l’état de Nature, il vaudrait mieux une obligation à … faire du sport, en salle et dans la Nature. Plutôt qu’ingurgiter des pilules aux effets secondaires souvent/parfois délétères, voire mortels, il faut se bouger le cul et retrouver l’équilibre que nous avons perdu. Si les études ont constaté que les Français, bien qu’ayant autant de cholestérol que les américains, ont moins de maladies cardio-vasculaires, c’est probablement que l’introduction de la voiture pour tout le monde et du chauffage et de la climatisation sont venus plus tard en France. Prendre son vélo, ou marcher, ça fait du bien. Or, aux USA, ceux qui marchent, ce sont uniquement les pauvres. N’avoir que 18° chez soi ou marcher un bon moment dehors l’hiver, ou n’utiliser une climatisation que lorsque les températures sont vraiment trop fortes, ça pousse le corps à consommer de l’énergie pour chauffer son corps ou le refroidir. Notre corps ne se maintient en bon état que s’il est constamment forcé à s’adapter à son environnement et que si on le fait bouger. Alors, plutôt que contrôler la tension et le taux de cholestérol, les médecins devraient surtout contrôler les résultats au « test à l’effort » et, si le patient a un coeur qui ne suit pas, vérifier qu’il fait suffisamment d’exercice. Et, au lieu de prescrire des médicaments, les médecins feraient mieux d’imposer des abonnement en salles de gym, d’acheter des vélos et des skis, ou des chaussures de marche, et d’aller dehors au lieu de rester devant la télé ou son PC. Mais, pour cela, il faudrait aussi que les entreprises soient interdites d’imposer plus de 8 heures de travail par jour. Et, bien sûr, aucun laboratoire pharmaceutique ne paiera pour faire une étude comparant médicaments et sports… Pour ceux qui ne le savent pas, parmi les cadres, il y a des statuts d’esclaves : annuel jours : un nombre de jours à travailler par an, sans limites d’heures par jour, par semaine, par mois, ou par an, et sans possibilité contractuelle de récupération des heures supplémentaires, et donc grande difficulté à évacuer le stress par le sport ou à entretenir son corps : la mort, ou le burn-out assuré.
Quant à moi, après 19km hier en ski de fond (avec des SRN, Ski de Randonnée Nordique) sans chute, et 11km de rameur aujourd’hui (2,25mn par 500m, et pouls maintenu en-dessous de 140ppm max), et avec le désir d’essayer de monter le plus souvent possible à pied les 8 étages de mon immeuble, j’ai décidé de me remettre en forme et de vaincre ma paresse hivernale qui me tenait de plus en plus souvent au chaud, bien confortablement installé sur mon canapé ou devant cet écran. Marcher en montagne à la belle saison ne suffit pas. Il faut aussi bouger l’hiver.

Un interviewé qui se rebiffe !

2013/02/24

Monsieur de Lorgeril s’est rebiffé lors de son interview au « Magazine de la Santé ». Et les interviewers ne sont pas contents, pas contents du tout que l’invité prenne la direction des opérations…
Il faudra bien que je lise ces rapports un de ces jours…
Sinon, attendons quelques temps pour voir si un nouveau scandale de l’industrie pharmaceutique va éclater ou pas concernant le Crestor.
Et j’en profite pour passer une annonce : j’ai une boîte à peine entamée de Crestor 5mg à fourguer. Si quelqu’un veut essayer, pas de problème. Et c’est vraiment efficace ! Mon taux de cholestérol avait bien baissé ! comme mon moral et ma libido aussi d’ailleurs… 😉

Plutôt que se soigner, ne pas tomber malade !

2013/02/20

Deux vidéos à voir sur le site du médecin cardiologue que mon propre médecin généraliste voudrait (presque) voir pendu, puisqu’il dit beaucoup de mal du médicament qu’il m’a prescrit (une statine). 2 fois 15 minutes intéressantes, qui rappellent des choses qu’on connaît déjà un peu mais qu’on oublie trop facilement.
Prévenir l’AVC et l’infarctus, par le Dr de Lorgeril.

Osez le Clito !

2013/02/12

« Osez le Clito » est une association, et une page Facebook. Et on y apprend des choses très intéressantes.
Ainsi, dans l’interview suivante d’Odile Buisson, sexologue, on voit une échographie d’un coït (à 4mn10) et une représentation en 3D de l’ensemble du clitoris (à 5mn12) et pas que le gland du clitoris. Plus intéressant, Mme Buisson nous informe que la France, une fois encore, est très en retard sur le reste du monde, plus même que l’Italie ou les USA, parce que c’est un sujet tabou et que, comme le clitoris ne sert pas à la reproduction, les hommes ne l’avaient pas étudié jusqu’à présent, alors que les hommes ont étudié en largeur et en profondeur tous les problèmes d’érection masculine. Pire encore, ce n’est que très récemment qu’é été réalisée une étude physiologique fondamentale du clitoris, qui a montré que tous les bouquins de médecine du monde entier étaient… faux. Enfin, s’il n’y a pas de point G, avec un organe particulier, la partie antérieure du vagin est innervée et enserrée par le clitoris ; donc, les mouvements de va-et-vient excite le clitoris, qui se gorge de sang.
Allez, aux T.P. maintenant ! 😉

Statine

2013/02/11

Suite à mon AVC, En plus de me demander de réduire ma consommation de fromage et autres pourvoyeurs de cholestérol, mon médecin m’a mis sous Statine, afin de réduire mon cholestérol, qui est déjà très bas (1,33), pour l’amener en-dessous de 1. Le problème… c’est que tout ce que je lis dit : 1) qu’il n’y a pas de lien direct entre le cholestérol et les maladies de ce genre, voire même c’est l’inverse, 2) que l’industrie pharmaceutique triche et ment pour vendre des produits qui ne soignent pas souvent et ont des effets secondaires souvent plus importants que les (faibles) gains obtenus. Bref, est-il vraiment nécessaire que j’augmente le risque de me créer d’autres problèmes de santé (insuffisance rénale, par exemple) pour un bénéfice non prouvé ? Ainsi, d’après ce que j’ai lu, la statine peut sauver une personne sur 100 soignées ; ce qui veut donc dire que 99 personnes bouffent un médicament qui leur crée des problèmes autres sans que ce médicament soit efficace. Bon, il s’agit de prévention, pour des personnes ayant un fort taux de cholestérol. Or, j’ai un taux très bas, et j’ai déjà fait un AVC.
Hummmmm Je commence à me poser des questions sur le côté positif d’une certaine partie de la Médecine moderne… surtout lorsque les décideurs sont payés en sous-main par des industriels qui n’ont qu’un but : rémunérer les actionnaires…

Hippocampe

2013/01/24

C’est marrant.

Ma mère est en ce moment à l’hôpital, pour trouver un traitement qui permette de mieux gérer son Alzheimer. Et, l’Alzheimer, ça commence par l’hippocampe, qui gère la mémoire.
J’ai donc fait un AVC qui a touché une toute petite partie de mon hippocampe gauche.
Et ma voisine et amie, épileptique, est entrée il y a 2 semaines à l’hôpital pour déterminer quelle est la zone à l’origine de ses crises. Elle sort samedi, et la zone, c’est son hippocampe gauche, ou juste à côté…

C’est marrant.

Y’a des hasards, comme ça…

Branché

2013/01/20

Suite à un examen (ECG, échographie), mon cardiologue a conclu, même si une échographie du coeur n’est fiable qu’à 80%, qu’il n’y a pas d’anomalie cardiaque. Reste à vérifier que je ne fais pas d’arythmie. C’est pourquoi je porte en bandoulière un petit appareil qui enregistre mon coeur sur 48 heures, jour et nuit. Jeudi prochain, j’aurai les résultats. Et, lundi en 8, je verrai le neurologue, pour en savoir plus sur les dégâts occasionnés par l’AVC. Le cardiologue m’a expliqué que, pour le cerveau, chaque zone est irrigué de plusieurs façons, et que les artères sont interconnectées. Bref, au moment où un grumeau probablement né dans mon coeur ou détaché d’une paroi a bouché une minuscule artère alimentant une zone de l’organe fondamental de la mémoire, l’hippocampe, une autre artère a pris le relai, et des neurones se sont mis à remplacer les neurones défaillants ou morts. Bref, même s’il y a une cicatrice (probablement une artère et un paquet de neurones morts), la fonction semble être revenue à 100%. Faut juste que cet « incident » ne se reproduise plus… car c’est vraiment flippant. Aux urgences, alors que le problème m’est arrivé entre 12h45 et 13h15 et a duré entre 15 et 30mn, mes larmes coulaient facilement entre 14h et 16h, pendant la prise de conscience de l’importance de ce qui venait d’arriver et de combien cela aurait pu être plus grave. Ensuite, le calme est revenu. Et là, peu à peu, je me dis que je suis passé près de la mort ou d’un handicap définitif ou qu’il aurait fallu des mois à récupérer.