Fonction Publique

Les mots me manquent pour exprimer combien la Fonction Publique française est un poison pour la France et les français. Nous, travailleurs du privé, sommes les otages de plusieurs millions de parasites, qui se gobergent sur notre dos. Bien sûr, il y a des centaines de milliers de fonctionnaires qui suent sang et eau pour remplir leur mission : militaires, policiers, justice, etc. Mais il y en a aussi des centaines de milliers d’autres qui n’en foutent pas la rame et qui sont payés à un taux horaire qui vous ferait rêver. En gros, on estime entre 1 à 2 millions le nombre de fonctionnaires superflus en France. Un entre-filet du Point a rappelé récemment que, entre 2002 et 2012, le nombre de fonctionnaires a augmenté de 15% en France et a diminué de 4% en Allemagne : cherchez l’erreur !!

Ainsi, dernier exemple à être décortiqué : ce qui se passe à la SNCF. Belle enquête faite par « Que Choisir » décrite par Le Point, et qui a bien peu de chance de passer en Prime-Time des informations.

Pensez-y quand vous irez voter !!!!

Advertisements

Étiquettes : , ,

2 Réponses to “Fonction Publique”

  1. Daubeur Says:

    Quelle haine contre les fonctionnaires ! N’oubliez pas qu’une infirmière qui exerce en est souvent une. Je trouve que vous déversez des torrents d’insanités sur beaucoup de sujets. Est-ce là votre vraie nature ? Dans ce cas je vous plains bien !

  2. trex58 Says:

    Ma mère était fonctionnaire. Par elle, j’ai pu voir un peu de toutes les magouilles qui se trament tranquillement dans la fonction publique. Comme, par exemples les primes que les ingénieurs du Ministère de l’Agriculture se partagent en fonction du montant des travaux effectués.

    J’ai également été représentant des parents des élèves au collège et Président d’une association de parents d’élèves : j’ai pu alors voir de près certains détails dont les parents ne se rendent pas compte en général. Des professeurs qui font semblant d’enseigner. Des enseignants paresseux ou nuls et qui font croire à leurs collègues que ce n’est pas leur faute. Etc.

    Quant aux infirmières, mon épouse était infirmière. Hélas, entre les naissances, les déménagements, la maladie d’un enfant, les maladie et les décès de proches, elle n’a pu songer à travailler que 20 ans après la fin de sa formation. Et c’est alors que l’administration lui a dit qu’il leur était impossible de la prendre, ni même de trouver une formule pour lui donner une remise à niveau. Alors qu’on était en manque d’infirmières et qu’on faisait venir des infirmières d’Europe de l’Est. Pourtant, mon épouse, sortie major de sa promo, n’envisageait qu’un poste d’infirmière simple, bien loin de la complexité d’une infirmière au bloc, par exemple.

    Les expériences désagréables avec l’administration ne manquent pas.

    Mais, vous avez parfaitement raison, il ne faut pas généraliser. Ce ne sont pas tous les fonctionnaires qui sont pourris. Et certains l’ont été malgré eux : arrivés avec toute la bonne volonté du monde, il leur a vite fallu déchanter et se mettre au niveau du troupeau.

    Il y a des fonctionnaires qui souffrent et qui travaillent énormément, trop ! Policiers, juges, etc. Et, en même temps, il y a plein de fonctionnaires qui se la coulent douce : l’injustice est partout, même au sein de la fonction publique. Mais aucun fonctionnaire ne crache dans la soupe et refuse les avantages que son statut lui octroie. Citons, par exemple : les allocations parentales spécifiques aux fonctionnaires, la retraite bien avant les autres et garantie, l’impossibilité d’être viré (sauf à tuer quelqu’un), les absences répétées pour maladie et les absences non justifiées, les congés offerts par le maire, un temps de travail souvent inférieur au 32h, etc.

    Ainsi, pour les fonctionnaires travaillant dans le domaine de la santé, les chiffres sont affolants, surtout dans le sud-est, et dans le domaine de la santé : plus de 22 jours d’absence par an ! J’ai un ami, dans le privé, qui n’a pas eu d’arrêt-maladie pendant 12 ans. Et moi, si je n’avais pas eu de graves problèmes il y a 2 ans, plus quelques opérations, ma moyenne d’absence pour maladie aurait de 1 (voire 2) jours par an. Les 2 jours de carence, ça vous refroidit !

    Quant aux infirmières, j’ai pu de nombreuses fois voir leur travail extraordinaire. En particulier lors de la maladie et de la fin de vie de mon épouse. Il n’y a pas de problème : il y a des gens formidables dans la fonction publique ! Mais, bordel !, que cela nous coûte cher ! à nous travailleurs du privé ! Là, hier, ils ont décidé que, pour maintenir les retraites complémentaires ARCO et AGIRC, pour les salariés du privé, il allait falloir travailler 1 an de plus, au moins, pour avoir droit à une retraite complète (mais amputée par ailleurs !). Et, pendant ce temps, j’ai une amie, infirmière !, qui, pour cause de 3 enfants, est en demi-retraite depuis bien des années déjà, et fait une mi-temps pour arrondir les fins de mois ! Et une autre, mère de 4 enfants, qui elle aussi a bien profité de cet avantage QUI N’EXISTE PAS DANS LE PRIVé !!!!!!! Ce qui est exaspérant, ce sont tous ces avantages, ces privilèges, que vos syndicats ont arrachés, et auxquels personne dans le privé n’a droit ! C’est une totale injustice.

    Donc, oui, je me permets de déverser un torrent d’insanités, voire d’injures, à l’encontre des fonctionnaires, qui sont, parfois malgré eux, des parasites qui nous sucent le sang et qui sont la cause principale de la déchéance de la France. Les idées communistes qui ont engendré, en 1945, la structure de la Fonction Publique française sont stupides et débiles. L’Administration Française est sclérosées, lente, inefficace, et incapable de se réformer par elle-même, incapable de s’adapter à un monde qui change et qui nous chamboule. Une administration capable de ne pas appliquer les règles du droit du travail, comme dans la Justice : 40.000 emplois irréguliers ! Et il y en a plein d’autres ! Sans parler des hôpitaux, MAL gérés, en déficit, incapables de payer décemment les médecins. Et ces derniers, malgré toute leur bonne volonté, EN ONT MARRE ! et quittent ce bateau pourri, où ils sont mal payés pour faire des 60 à 80 heures par semaine !

    Non, ouvrez vos yeux. Allez donc travailler dans le privé, pour voir comment ça se passe ! Ou allez voir dans d’autres pays.

    À quel âge partirez-vous à la retraite ? Moi, ce sera à 66 ans pour avoir droit à une retraite complète.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :