Que fais-je ?

Je suis comme beaucoup de Français : je passe trop de temps sur Facebook et les sites d’information et avec mon Smartphone. Bien sûr, je passe moins de temps que d’autres à contempler des chats et des chiens faire des choses extraordinaires… Je lis le maximum de choses sur ce qui se passe dans le monde. Et, comme tout le monde, ce monde se limite à un petit monde : la France, nos connards de politiciens, Hollande le flan qui nous achève, le changement climatique, le Moyen Orient, la montée de l’islamisme, et la connerie humaine. Des « amis » de Facebook publient des critiques virulentes ou humoristiques sur les religions, TOUTES les religions, et d’autres « amis » me tiennent au courant de ce qui se passe en Tunisie, Iran, Turquie, Syrie, etc, au moyen de sites d’information étrangers, en anglais ou français, de sorte que je dispose d’une vue un peu plus large que d’autres, peut-être. Je fais comme Coluche qui, dans un sketch, disait avoir suivi toute la guerre contre le Vietnam, et avoir été POUR eux, et qui a observé, abasourdi, que lorsque ce même Vietnam a enfin été libre, il s’est jeté sur son voisin Cambodgien… Je m’informe, je prends position, je construis « mon » idée, que je diffuse sur ma page Facebook. Est-ce utile ? Je diffuse certes quelques idées iconoclastes, comme par exemple l’idée que les religions c’est de la merde, et qui remuent peut-être un peu la merde qui stagne dans les cerveaux d’autres. Peut-être… Je suis aussi comme beaucoup d’autres, même si je lis entièrement 98% des articles que je « partage » sur ma page Facebook : je me fais rouler par des journalistes qui répètent à l’envi une vision tronquée du monde, une vision occidentale. De façon amusante, moi qui suis religiophobe, je reçois aussi des pages me proposant d’acheter une superbe édition du Coran et des Hadiths… Et un connard de catho américain débile me bombarde de sa propagande religieuse et de sa haine de l’islam. Il est toujours intéressant de voir comment pensent les autres cons (sous-entendu que je le suis à moitié), afin de mieux voir sa propre connerie. Tout cela prend du temps… En plus de lire quelques revues : Le Point, Science&Vie, Pour la Science, La Recherche, Science&Avenir, Philosophie Magazine, Cerveau&Psycho, quelques numéros spéciaux du Point (Spinoza, Nietzsche, etc), et quelques bouquins. Je ne suis pas sûr de bien retenir grand chose… Et probablement que je sélectionne un peu trop les papiers qui confortent ma vision du monde… Mais, bon, je ne suis pas parfait. Mais à quoi bon tout ça ? À quoi bon accumuler la « meilleure » (dans le temps que me laissent mes autres « occupations ») connaissance possible de l’état du monde (en oubliant 95% du monde, qui bouge aussi pendant ce temps), si je n’en fais rien ? Mes enfants sont grands et loin, et il est un peu trop tard pour leur transmettre (imposer ?) mes (petites) connaissances. Ils ont d’autres chats à fouetter. Et, comme d’autres transmettent leur religion débile à leurs enfants, je ne ferais que leur transmettre des idées (un peu moins) débiles. Pourtant, la tentation de penser que ma « vision » des choses est meilleure que celle des autres est grande. C’est vrai, quoi ! Il n’y a que moi qui ai raison ! Comme le pensent les 7 milliards d’autres êtres humains ! 😉 J’ai donc l’orgueil de penser que ma pensée est « meilleure » que celle de beaucoup d’autres. Certes, je me renseigne plus et plus en profondeur que beaucoup d’autres. Sans, bien sûr, atteindre le niveau de compétences des experts. Je me contente de me nourrir de ces experts, autant que je peux, lisant des articles d’eux et quelques uns de leurs livres. Experts que je sélectionne, bien sûr ! André Comte-Sponville et Onfray plutôt que Badiou ou BHL ! Mais la quantité de livres que je devrais ingurgiter pour assimiler un peu des visions d’experts, ne serait-ce qu’en philosophie, ou en histoire du monde et des religions, est immense, malgré la taille importante de ma bibliothèque, riche d’ailleurs de livres qui attendent patiemment d’être lus et qui, par leur simple présence chez moi, me montrent combien je suis intelligent ! 😉 Que fais-je ? Je remplis un peu le vide de ma vie en attendant la fin. Bon, je ne suis pas pressé… 😉 J’ai envie de lire beaucoup encore. Mais il faut faire quelque chose de ces pensées, et – surtout ! – les confronter avec les idées des autres. Rien de mieux que de devoir exposer sa pensée à quelqu’un, ou de l’écrire noir sur blanc, pour se rendre compte que ce n’est, pour le moment, qu’un ramassis de micro-idées désorganisées, truffées d’erreurs, et colorées par ma culture et mon environnement. Bref, rien de bien nouveau… Même la confrontation avec une musulmane voilée, croyant que nous descendons tous d’Adam & Eve, est bien difficile… surtout que son français est à améliorer et que je suis nul en arabe. Comment dire à une jeune femme, qui veut avoir une « bonne » vie, pleine de bonté et de respect de l’autre, que sa religion a déjà fait suffisamment de millions de morts (comme le christianisme) et que ça lui pourrit le cerveau ? Au point qu’elle croit dur comme fer que toutes les connaissances du monde sont écrites dans le Coran. Et que, lorsqu’elle n’utilise pas cet argument, c’est que Dieu a créé des génies pour recevoir sa science… Que faire devant tant de naïveté ? Comment peut-on être ingénieur et bornée à la fois ? Mais je m’égare… Le mieux serait de prendre des notes, de structurer mes idées, de commencer à accumuler les références, de critiquer les autres, et de faire quelques propositions, déjà parfaitement connues, mais avec plus de clarté et de force. Oui. Ce serait bien. Je devrais pouvoir réaliser le dixième d’un tel bouquin. MAIS JE N’AI PAS LE TEMPS ! Déjà, il faut que je finisse de préparer mon repas ! Allez, à table.

Publicités

2 Réponses to “Que fais-je ?”

  1. Gicquel Yves Says:

    Merci pour ce joli texte qui, tout à trac, dit la complexité de comprendre ce monde dans lequel nous vivons et la difficulté de se déprendre des pinces des idéologies dominantes. Gide écrivit un jour cette phrase (de mémoire) : « Croyez ceux qui doutent mais méfiez-vous de ceux qui savent ». Il faut faire un énorme effort pour lire, vérifier, peser l’information qui circule en tous sens. Et puis il faut préparer le repas. Le lien entre global et local cher à Edgar Morin.

  2. trex58 Says:

    « Méfiez-vous de ceux qui savent ». Oui, la certitude empêche de penser. Mieux vaut ceux qui doutent et qui savent qu’ils ne savent pas grand chose, voire presque rien à l’échelle de la somme des connaissances humaines, et encore moins à l’échelle des connaissances qu’il faudrait posséder pour comprendre TOUT.

    Mais, si je sais que je ne sais rien, je sais donc quelque chose ! 😉

    Bon, sinon, se remplir le cerveau de connaissances, est-ce vraiment « bien » vivre ? Et, dans ce monde qui part à la dérive, probablement vers une 3ème guerre mondiale, et/ou bien vers une extinction massive de la diversité de la vie qui emportera l’Homme lui-même, est-ce toujours nécessaire d’apprendre ? Ne vaut-il pas mieux se la couler douce et sortir dans la Nature et au soleil chaque fois que les nuages s’écartent ?

    « Apprends comme si tu ne devais jamais mourir ».
    « Vis aujourd’hui comme si tu devais mourir demain ».
    Mouais. Passer ses jours dans les bouquins empêche de rencontrer les autres, et être avec les autres est bien l’essentiel dans la vie, non ? Et, en plus, les autres s’en foutent des connaissances qu’on a acquises ? Ces connaissances aident-elles à devenir plus riche ? Font-elles rire ? Sont-elles sympa ? Même pas. La connaissance, c’est un ramassis d’idées qu’on se fait du monde, et celui-ci a toujours tendance à nous contrarier en nous montrant qu’on se trompait. Alors ?

    L’Homme est mortel. Et ça fait bien chier ! C’est totalement absurde comme truc : mourir par obsolescence programmée ET le savoir ET être impuissant à changer cela ET savoir que l’éternité est une arnaque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :