France 2

Rien de tel qu’une pile de chemises à repasser pour allumer la télé. Bon, ça faisait bien 2 ans que je ne l’avais pas regardée si longtemps… 😉 La faute aux 20 chemises à repasser !

France 2, les infos. Sympa. Surtout lorsque se succèdent un reportage sur des candidats aux écoles de journalisme et une journaliste qui traite les tiques, acariens à 8 pattes, d’insectes, à 6 pattes, avec entre les deux un reportage sur la baisse du niveau des élèves. Manifestement, c’est vrai. 😉

Publicités

22 Réponses to “France 2”

  1. marlaguette Says:

    20 chemises !!!! Au fait la orange te va très bien ! Tu étais lumineux dedans !

    • trex58 Says:

      Ah oui : Je l’aime, celle-là ! Va falloir que j’en retrouve une fluo du même genre ! Rouge ! Ou vert pomme ! À bas les chemises tristes !

  2. Jane Says:

    Le fluo est très tendance cette année. Tu ne devrais pas avoir beaucoup de difficultés à en trouver. Tu attireras sans doute tous les regards !

    Le niveau des élèves baisse mais le taux de réussite au bac augmente. Et peut-être que le record sera battu cette année. Mais pourquoi donc ?

    • trex58 Says:

      Le BAC. Son rôle et sa valeur ont changé quand seulement 30% d’une génération le tentait par rapport à aujourd’hui. Forcément, plus il y a de candidats, plus le niveau baisse.
      L’important est de permettre à tous les jeunes d’avoir accès à l’éducation, qu’ils soient pauvres ou riches. Mais ce n’est pas une question d’argent : il faut, même dans les quartiers dits « défavorisés » permettre à tous de bien travailler à l’école, ce qui signifie donc mettre dehors les élèves glandeurs et perturbateurs, permettre aux jeunes qui préfèrent la pratique à la théorie d’apprendre un métier directement, et d’avoir des professeurs EFFICACES.
      Tiens, justement, on me dit que, autour de St-Etienne, il y a encore plein d’entreprises demandant des ouvriers spécialisés dans la « forge » (avec des machines modernes), mais que les écoles qui formaient dans ce domaine ferment… Pourquoi ? Parce que ces écoles seraient tenues par des gens qui n’ont jamais mis les pieds en entreprise et qui refusent de partager la formation avec des entreprises…

      • Jane Says:

        Virer des élèves « glandeurs et perturbateurs », cela est sans doute ce que souhaite les profs qui sont face à eux. Mais je pense que le système ne le permet pas et que faire de ces élèves qui sans doute ont des problèmes dont ils ignorent l’origine. Je me demande si parfois, ce ne sont pas les parents qu’il faudrait éduquer.

        Il faut certainement développer les filières en apprentissage et valoriser les métiers manuels. Malheureusement, cela reste des choix par défaut.

        Lorsque l’on discute avec des artisans qui acceptent de prendre des jeunes en stage, la plupart ne respecte pas les règles élémentaires. La faute à qui ?

        Tu pourrais donner quelques explication concernant les professeurs EFFICACES !

      • trex58 Says:

        Hummm L’Ecole en France est un sujet… complexe. En tant que parent, président d’une Association de Parents d’Elèves, et ayant donc participé à de nombreuses réunions, j’ai pu voir une partie du bordel. C’est lamentable… Un grand gaspillage. Des professeurs extraordinaires qui s’usent face à des enfants sauvages. Des enfants pervertis par la société et leurs parents qui se perdent et perdent la chance d’apprendre le monde. Un programme qui s’évapore. La difficulté de faire progresser TOUS les enfants, quelque soit son niveau. Des enfants qui sont en visite à l’Ecole, en attendant d’en sortir en fin de 3ème et qui nuisent aux autres, voire sont odieux et méchants envers les autres. La nécessité d’être réaliste et de dire à des parents que son enfant n’y arrive pas mais qu’il peut certainement explorer d’autres voies, moins « à la mode », c’est-à-dire manuelles. Des enfants aux grandes possibilités mais étouffés par la normalisation de cette machine à niveler vers le bas. Des professeurs qui ont renoncé et font semblant de donner des cours, distribuant les bonnes notes. La baisse de l’exigence. La difficulté de faire une école pour TOUS les enfants alors qu’ils sont TOUS différents et progressent à leur rythme selon les matières. Les enfants perturbés par le désarroi ou le désespoir ou la séparation de leurs parents. Les enfants avides d’apprendre qui finissent par s’ennuyer et perdre leur énergie et leur dynamique et ne rêvent plus que d’un travail sûr et tranquille, fonctionnaire. La méconnaissance du monde réel, dans le privé. Le refus de beaucoup d’enseignants de connaître le monde réel. Des profs qui ont 3-4 mois de vacances et concentrent leurs cours sur 4, 3 voire 2 jours pour passer le moins de temps possible à l’Ecole et le plus possible chez eux ou à pratiquer un 2ème métier. Etc.

      • Jane Says:

        Plusieurs métiers, je ne sais pas si cela est possible. Gagner plus d’argent, certainement, en acceptant d’enseigner dans plusieurs établissement ! Mais que font les parlementaires en cumulant leurs mandats ?
        Il me semble que les deux mois d’été ne sont pas rétribués. Et peut-être que ces temps de pause sont nécessaires pour un métier qui devient de plus en plus difficile.

      • trex58 Says:

        Dans d’autres pays, les professeurs sont présents toute la semaine dans l’école, à la disposition des élèves, et fournissant une présence d’adultes contribuant au calme.

        Les mois d’été n’étaient pas payés avant. Puis le salaire a été annualisé, il y a longtemps je pense.

        J’ai enseigné, en 1ère année d’école d’ingénieurs, pendant 2 ans. Il y a un gros travail de préparation des cours, au début… la première année, et un travail de rédaction et de correction des devoirs et contrôles. Mais, avec tous les livres disponibles sur le sujet, et la répétition année après année de programmes à peine différents, un enseignant rabâche rapidement les mêmes choses, ne passant qu’un bien plus court moment à se rafraîchir la mémoire. Et, entre le collège et le lycée, entre les Maths, et la gymnastique, quel contraste !

        Mais, effectivement, enseigner est un métier fatiguant, pendant les cours : parler, parler, surveiller, répondre, anticiper, etc. Mais, bon, au bout d’1 an ou 2, soit on a pris le coup, soit on devrait faire autre chose !

      • Jane Says:

        Pour avoir des profs à plein temps dans l’établissement, il faudrait pour cela les rémunérer beaucoup plus. Je ne sais pas si l’état en a les moyens.

      • trex58 Says:

        Non; non, non, non !!! Faut juste changer les règles ! Pour le même salaire. Au lieu de corriger les devoirs de leurs élèves au bord de leur piscine ou dans leur chambre, ils pourront le faire tranquillement dans le bureau des profs, tous ensemble. Histoire qu’ils ne soient plus des fantômes allant et venant d’un cours à l’autre et ne restant jamais à l’Ecole en-dehors des cours. Rien de tel, alors, pour qu’ils communiquent entre eux et se mettent à plus aider les élèves.

      • Jane Says:

        Communiquer voire plus si affinités !

      • trex58 Says:

        Effectivement, en plus de bureaux, il faudra installer des lits…

      • Jane Says:

        « Aider les élèves ». Faut-il qu’ils le souhaitent et qu’ils soient conscients de leur problèmes. Et les professeurs en ont-ils vraiment envie ? Il me semble que beaucoup d’entre eux pensent qu’ils n’ont qu’un rôle de transmission du savoir.

      • trex58 Says:

        Encore faut-il, enfant, adolescent, avoir conscience qu’il y a d’autres choses que : la mode, le téléphone, les réseau sociaux, l’alcool, le tabac, la glandouille, etc. Bref, s’intéresser au monde.
        Quant aux professeurs, il y a de tout parmi eux. Et ils doivent souffrir de se voir transformés en dresseurs de fauves…

  3. Une femme libre Says:

    Le repassage est un art qui se perd. Je suis impressionnée que vous ayez autant de chemises et encore plus que vous preniez le temps de les repasser!

    • trex58 Says:

      30 chemises à manches courtes dans mon placard, et 35 à manches longues.
      Quant à les repasser : je n’aime pas les chemises froissées : c’est moche. Point.

  4. Encolie Says:

    Trouvé dans Le Monde : le journal télé passe de plus en plus de temps à traiter des faits divers au lieu de traiter les sujets politiques qui méritent apprrofondissement et culture. Culture du zapping, du scoop à la place de la lecture critique et engagée des évènements : c’est comme cela que l’on prépare les masses à un comportement passif, manipulable à souhait, future chair à canon, des veaux qui consomment, des vaches à traire… Tout usage incontrôlé de la télévision contribue gravement à vous transformer en bovin !
    Mais bon , j’adore certaines séries conçues pour le format télé: en ce moment Downton Abbey… Un petit coté Gosford Park, un régal.
    ciao a tutti

    • trex58 Says:

      La télé rend con. Des études scientifiques l’ont montré. Son effet est désastreux sur les enfants : ça les pousse au zapping. Il faudrait les équiper d’un système qui comptabilise le nombre d’heures passées à regarder des conneries et arrêtant la télé au bout de … 1h par jour !!!! 😉
      Pas de télé avant 6 ans, c’est impératif.

  5. Jane Says:

    Je me demande s’il ne passe pas désormais plus de temps sur internet !

    • trex58 Says:

      Ce qui n’est pas mieux… Des études ayant montré que cela nuit à la mémorisation des informations lues. De la même façon, un livre de Math joliment décoré donne des résultats moins bons qu’une bouquin austère mais centrer sur son but.

  6. Jane Says:

    Une bonne nouvelle les résultats du bac sont en hausse cette année dans toutes les filières. Comment obtient-on ces résultats ? Facilement.

    La recette pour augmenter les notes :
    – établir un barème sur 66 points et ne pas l’appliquer strictement
    – diviser par 3 pour ramener la note sur 20
    – Arrondir la note au point supérieur

    Les consignes données au jury du premier groupe :
    – donner le bac aux candidats à qui il manque 10 % des points au maximum
    – envoyer les candidats à l’oral s’il leur manque jusqu’à 10% des points

    Les consignes données au jury du deuxième groupe :
    – donner le bac aux candidats s’il leur manque 10 % des points au maximum

    Les consignes sont les mêmes pour les mentions.

    Donc des candidats qui ont assisté à 1/3 des cours pendant l’année ont eu leur bac cette année, contre l’avis du conseil pédagogique.

    Les enseignants n’ont plus aucune crédibilité depuis des années.

    • trex58 Says:

      Oui, le BAC n’a plus guère de valeur… Savoir que, en 2 ans, on est quasi-certain d’avoir son BAC… cela ne pousse pas à l’effort. Le BAC est devenu comme le BEPC : inutile…

      Mais, bon, certains sont contre ce genre d’épreuve qui « classe » les enfants en fonction de résultats à des épreuves qui n’ont finalement pas grand-chose à voir avec la réalité de la vie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :