Gatsby

(billet resté coincé dans mes brouillons depuis… trois semaines ! Le voilà enfin)

« Gatsby le magnifique », c’est de la balle !
Mais, 13€50, pour le voir en V.O. et 3D, ça me troue le cul !

Moi, j’ai bien aimé. Certes, ce n’est que la 3ième fois que le bouquin est mis en film… mais ça en valait la peine. En plus, la 3D lui donne un petit quelque chose d’onirique. Bon, je n’ai pas kiffé les grandes fêtes (trop bruyantes pour mes oreilles…). Mais j’ai aimé le film, et bien sûr l’idée du livre : un homme qui se construit, malgré son origine sociale de paysan fauché, en trichant et gagnant son fric de façon malhonnête, et qui essaye de reconquérir la femme qu’il a perdue cinq ans auparavant. Il n’a rien compris à la vie, il vit dans le rêve, et l’opulence, et le hasard va l’abattre au moment où, peut-être, son rêve se réalisait. Mais un tel rêve, où l’on force l’autre à faire renaître un amour qui s’était enkysté… ça fait un peu cauchemar. N’empêche, on sent bien le désir du petit paysan pauvre de s’élever et de se mettre au niveau de ceux qui ont gagner leur statut « à la régulière ».
Un bon film à voir.

Publicités

Étiquettes : ,

17 Réponses to “Gatsby”

  1. Jane Says:

    Il ne me fait pas rêver Di Caprio dans le rôle de Gatsby !

    • trex58 Says:

      Oui. Il joue le rôle de quelqu’un qui s’est perdu dans sa vie, qui poursuit un rêve, et qui veut forcer le réveil d’un amour déjà pas mal moisi. Il veut « arriver », se faire une place dans la « grande » société, à coup de barils de gnôle frelatée vendus au noir. C’est son ami qui a le rôle principal, finalement.

  2. Jane Says:

    J’ai vu le film, il y a très longtemps avec Robert Redford. Gatsby est beau et séducteur. Mais Di Caprio, à mes yeux, n’est ni séduisant, ni beau ! Je suis déçue que le réalisateur l’est choisi pour ce rôle.

    • trex58 Says:

      Je ne me souviens pas avoir vu cette ancienne version.
      Ce Gatsby 2013 est différent. Il est fou, fou de croire qu’il peut refaire naître l’amour. Il est peut-être plus « humain » que cette vieille version. Sa « folie » est plus puissante que sa séduction, plus en accord avec l’idée d’un homme qui veut décider de son avenir, au lieu de subir. L’amour, le vrai, n’est pas lié à la beauté, me semble-t-il. C’est juste un « miracle » (athée) incompréhensible. Pas besoin d’être beau pour séduire.
      Mais, bon, il faudra que je vois ce film… et je n’ai pas le temps.

  3. Jane Says:

    Je ne pense pas qu’il soit fou. Ou alors je suis folle aussi. Qu’est-ce que le vrai amour ? Celui qui ne s’éteint jamais ?
    Je sais qu’il ne faut pas être beau pour séduire. Mais le cinéma, c’est le rêve et Di Caprio ne me plait pas dans ce rôle.

    • trex58 Says:

      Qu’est-ce que la folie (à part ceux qui, vraiment, ont des fonctions mentales qui ne marchent plus) … sinon le refus du réel et la construction du monde qu’on voudrait ? Bref, être fou, c’est refuser l’absurde de cette vie. C’est donc être sage ? 😉

      Le « vrai amour » ? L’amour passion est une plongée dans une illusion, dans un manque. L’amour « tranquille », qui lie deux personnes pour passer ce temps que sera leur vie, qui ne finit donc pas sinon lorsqu’ils sont tous les deux morts, est plus proche d’une forme « acceptable » peut-être. Mais, bon, accepter le cours « normal » de sa vie, c’est avoir renoncé. Renoncé à quoi ? à faire la nique à la mort ! 😉

      Ah ! Le rêve ! L’idéal masculin a longtemps erré… et change encore et toujours, comme l’idéal féminin. Bah, il semble plaire à (beaucoup) d’autres femmes…
      Mais, tu dis « dans ce rôle »… Bon, il faudrait que je revoie la précédente version, dont on dit tant de bien…

  4. jane Says:

    Je ne comprends pas « faire la nique à la mort »

    • trex58 Says:

      « faire la nique » : Faire un signe de mépris à quelqu’un, le braver ou s’en moquer.

      Bref, « faire la nique à la mort », c’est faire comme si elle n’était pas là, vivre intensément malgré sa menace, ne pas se laisser affaiblir en pensant à elle. Faire le choix des forces de vie.

  5. jane Says:

    J’ai vu Di Caprio dans d’autres films comme « Inception » et « Shutter Island ». Mais je ne lui trouve aucun charme à cet acteur donc je ne souhaite pas le voir dans des rôles de séducteur.

    • trex58 Says:

      Quel est le charme d’un homme ? Etant un homme, hétérosexuel, et sous-éduqué sur ce point-là de comprendre le charme, des autres ou le mien, je suis incapable d’en donner une définition et de dire si Di Caprio a du charme, ou pas. Mais, bah, il doit sûrement plaire quand même !

  6. Jane Says:

    Cela me fait penser à un personnage. Adèle H qui a cherché à retenir l’homme qu’elle aimait et qui a sombré dans la folie. C’est une histoire qui m’a fait réfléchir. Il faut savoir accepter la séparation ou la fin d’une histoire.

    • trex58 Says:

      Refuser d’accepter la rupture de celui/celle qu’on aime, très fort, trop fort, j’ai déjà connu ça… Et en sortir fut dur, très dur… Mais, bon, il faut se dire que, au sortir d’une telle histoire, il peut y avoir d’autres histoires, différentes, moins fortes peut-être. Mais la vie (avec un esprit sain) doit toujours gagner. Mais, bon, à cette époque-là, quelle difficulté d’être une femme comme elle l’a été… À un moment donné, quand on voit la force qu’il faudrait pour se battre encore sans espoir de gagner grand-chose, et après toutes les batailles et les défaites passées, il est sans doute normale de se laisser emporter ailleurs, loin de la réalité, qui nous brise parfois.

      Oui, il faut savoir accepter… Et je veux bien le faire lorsque quelque chose s’est passé, lorsqu’on a essayé, à deux, de se découvrir. Mais, lorsque l’un des deux n’a pas fait le pas pour connaître l’autre, pour le découvrir par delà son masque, pour le voir tel qu’il est, alors je n’accepte pas, et je garde cela dans un petit coin de ma tête… têtu comme je suis…

  7. Jane Says:

    J’ai recherché la fraicheur du cinéma et je me suis laissée tentée par « Gatsby le magnifique ».

    Gatsby a monté un plan pour reconquérir Daisy, mariée à un homme, Tom, qui prétend l’aimer mais qui la trompe depuis le début de leur mariage, absent à la naissance de sa fille et qui la considère probablement comme faisant partie des meubles. Gatsby se sert de Nick, le seul personnage sincère, doux et tendre, prêt à rendre service sans attendre quoi que se soit en retour, pour entrer en contact avec Daisy qui semble encore éprouver des sentiments pour lui. Lors de sa rencontre avec Daisy, Gatsby retrouve son sourire, il semble moins distant, plus humain peut-être.
    Plus tard, Il cherche à l’influencer et surtout à lui faire dire des choses qu’elle ne pense pas. Et le mari jaloux, par peur de ne plus posséder sa jolie femme, mettra au grand jour les mensonges et fraudes de Gatsby, qui s’emportera, sur le point de commettre un meurtre.
    Il mourra heureux, pensant que Daisy a décidé de le rejoindre.
    Et je dois dire que j’ai trouvé sexy Di Caprio en maillot de bain.

    Mais je me pose une question. Je me demande ce qu’il se serait passé si Daisy avait quitté Tom. Gatsby l’aimait-il vraiment ? Il dit dans le film qu’il est « vide » !

    • trex58 Says:

      Hummm Gatsby aime vraiment Daisy. La revoir le bouleverse.

      Mais, dans le film, c’est Daisy qui tue la maîtresse de Tom, pas Gatsby. Ou tu parles d’autre chose ?

      Gatsby n’est pas l’homme qu’il montre. Même s’il a travaillé son personnage, grâce à son mentor, et qu’il a assimilé les règles de la « haute » société, il est toujours un enfant, pauvre, ébloui par les étoiles. Il aime Daisy et s’est abimé du regret d’avoir trop attendu pour revenir, juste pour apprendre qu’elle avait cédé aux avances d’un vrai riche (et beau garçon). Et puis, à cette époque, il devait encore y avoir l’idée qu’être le premier homme d’une femme est fondamental. Daisy est de « seconde » main, si j’ose dire. Il doit souffrir d’être proche physiquement du mari de Daisy, et qui la trompe en plus. Il est plein d’énergie, de rêves. Et le fait de mourir au moment où son plan réussissait…
      Quant à savoir ce qui se serait passé ensuite… Une fois qu’on a ce à quoi on rêvait depuis des années, le monde s’écroule un peu…

      • Jane Says:

        Juste avant l’accident, dans l’appartement où tous sont réunis, Tom et Gatsby ont un altercation. Gatsby perd le contrôle et à ce moment-là il aurait voulu tuer Tom.

  8. Jane Says:

    J’ai oublié. Gatsby est un amant plein de tendresse pour sa bien-aimée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :