Alpilles

Il est des lieux rares, encore assez préservés, beaux, assez vides hors l’été, où l’on peut retrouver un peu de la Nature d’antan. Mais … chuuuuuttt ! Ne le répétez pas !! Sinon, sinon… et bien tout le monde le saura. Oui, pas très loin des Baux-de-Provence, il y a les Alpilles, sauvages encore, et belles, surtout quand le soir, le soleil se couche et les lèche, accentuant le contraste entre la pierre blanche et la rare verdure de printemps, et les fleurs aussi. Et, en cherchant un peu, on peut y trouver un petit coin pour pique-niquer, le soir, face au soleil couchant, couché dans l’herbe piquante sous un pin ou assis sous le porche d’une vieille église, un chien curieux venu quémander des restes de notre repas. Souvenirs, souvenirs… et quelques photos, à venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :