Möbius

J’ai vu « Möbius » hier soir. Intéressant, mais pas un film extraordinaire.
La complexité des tromperies entre services secrets y est délicieusement complexe, voire presque incompréhensible. J’adore la révélation de la dernière tromperie. Reste que je n’ai pas tout compris… et qu’une deuxième vision serait nécessaire.
Je n’ai pas aimé le jeu de Jean Dujardin. Déjà, il me semble un improbable russe. Pour faire le métier qu’il fait, et d’après le passé qu’il a vécu, il aurait dû être plus dur au début, puis craquer à un moment, révélant une faiblesse lointaine cachée peut-être. Au lieu de cela, il joue un personnage « rentré », assez mou et improbable.
Cécile de France a une drôle de façon de jouir… ou bien j’ai loupé quelque chose avec les différentes femmes que j’ai rencontrées bibliquement. Cela me semble aussi improbable. Et puis, on voit un derrière qui n’est probablement pas le sien, et on ne voit jamais ses nichons… zut alors !
Et puis, un tel film sans un seul coup de feu ? Incroyable… Le russe, c’est brutal, non ? Quoique… les services secrets russes avaient trouvé des façons délicates pour tuer une personne gênante… Sauf que Rostovsky n’est pas un agent secret, et que ses sbires sont plus probablement des anciens de la Mafia, plus aptes à tuer de plusieurs balles, ou d’un bout coup de batte de base-ball, qu’avec du thé empoisonné.
Et puis, la scène finale, je ne la sens pas… non plus.
Globalement, j’aime l’idée de cette machination entre services secrets russes et américains, mais je n’aime pas la façon de jouer de Dejardin, qui refait du « Un balcon sur la mer », au lieu de trouver une âme russe. Ou bien, alors, j’ai une vision plus romancée du « méchant » russe que la réalité qui a peut-être été bien étudiée par le réalisateur, je ne sais pas… Mais, bon, l’amie qui est venue avec moi avait des mots plus durs que moi pour ce film… qu’elle voulait voir, alors que j’aurais préféré voir le film saoudien ou le film iranien.
Bref, un bon divertissement. Mais pas une oeuvre majeure.
Enfin, lorsque Liubov surveille Alice à Moscou, à quatre dans la voiture, avec ses collègues russes, je l’imagine plutôt parler russe plutôt que français… Mais, comme Alice ne parle pas russe, il fallait bien qu’il parlât français pour tromper ses « collègue ». Une petite erreur ?

Publicités

Étiquettes :

2 Réponses to “Möbius”

  1. Jane Says:

    J’avais l’intention d’aller voir ce film ce week-end, mais je crois que je vais m’abstenir, après la lecture de ton commentaire. Pourtant, Cécile de France est une de mes actrices préférées !

    • trex58 Says:

      Chacun trouve des choses différentes dans chaque film. Ainsi, pour « Tree of life », alors que j’avais beaucoup aimé les images, la façon nouvelle de filmer et ce rythme lent et agréable, d’autres avaient souffert d’un scénario incompréhensible.

      Donc, je t’aurais bien dit d’essayer quand même d’aller le voir…

      Mais, vu ce que dit du film un critique connu de Grenoble : « [Le film] ressemble au contraire à un terrible chant du cygne. » « Le gâchis est total et l’espoir de voir renaître un cinéaste autrefois aimé semble s’envoler en fumée. », tu prendras probablement plus de plaisir avec un autre film !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :