Accident ischémique cérébral transitoire

C’est – apparemment – ce qui m’est arrivé aujourd’hui, suite à un petit effort physique (un peu de musculation, et 8mn30 de rameur, pour remuscler mon dos).

Je bouge un peu d’acier, vraiment pas beaucoup. Puis je rame, je rame. Pas fort (niveau 3/10). Et, au bout de mes 2 (petits) km, je me relève et me prépare à aller à ma séance de Yoga, un peu essoufflé et fatigué par le (petit) effort. Et j’ai des sensations bizarres, sur lesquelles je n’arrive pas à mettre de nom. Pas de problème pour faire la séance de Yoga, et les quelques équilibres demandés. Par contre, je commence à me rendre compte que des mots m’échappent. Je fais du Yoga sans arriver à en retrouver le mot… ni trop non plus certaines choses (j’ai oublié ce que j’avais oublié d’autre). Ensuite, après m’être rhabillé, je retourne à mon bureau et je me rends compte que je suis incapable de mettre un nom ou un prénom sur le visage de mes collègues, de tous mes collègues… même ceux avec qui je travaille depuis 15 ans, ou celui avec qui je travaille en duo depuis presque deux ans. Même en lisant la plaque à son nom, je reste incapable de me souvenir que ce P. signifie Pascal. Je peux me souvenir des prénoms de ma famille proche (mère, ma défunte épouse, mes enfants), je peux me souvenir des 3 prénoms de mon fils, mais je suis incapable de retrouver le 2ème prénom de ma fille. Peu à peu des idées de nom pour quelques uns de mes collègues me viennent à la tête, mais je pense me souvenir que ces prénoms et noms n’étaient pas les bons. Puis, peu à peu, ça revient. Et maintenant, 10h après les premiers symptômes, et après plus de 5 heures aux urgences (amené par un collègue, reparti par le tram), ça va mieux, à part un léger mal de tête (peut-être tout simplement généré par l’absence de repas de midi…). Scanner : R.A.S. IRM à passer, ASAP (As Soon As Possible), vu que celui de l’hôpital était débordé. Un médicament à prendre, dont je ne retrouve pas le nom…, à base d’aspirine : Kardégic (j’ai triché). Quant à savoir ce qui, maintenant, me tape le plus sur le système, AICT ou ventre vide, c’est bien difficile. Ah, j’oubliais : j’avais aussi des sensations désagréables au-dessus des oreilles. Et je ressens toujours une sensation à gauche, et je suis fatigué…

Ah la la…
Woody Allen disait : « L’éternité, c’est très long, surtout vers la fin ». Il aurait pu dire aussi : « La vie, c’est très court, surtout vers la fin ». La prise de conscience de notre mortalité et de notre délabrement progressif est assez désagréable, je trouve. À quand : « Au-delà de cette limite, votre ticket n’est plus valable » ?

Bon, demain, on verra bien.

Publicités

6 Réponses to “Accident ischémique cérébral transitoire”

  1. marlaguette Says:

    J’aime pas… mais ça on peut pas cocher…
    Des bisous… de toute manière je suis une inconnue, alors même si tu ne sais plus qui je suis, je suis là quand même… Prend soin de toi ! Ca c’est une obligation !

    • trex58 Says:

      Mais non, tu n’es pas une inconnue ! Certes, je ne connais de toi que ce que tu laisses paraître, et des choses essentielles (voix, apparence physique, regards, sourires, …) me sont inconnues, mais tu n’es pas vraiment une inconnue, pas comme la femme avec qui j’ai discuté au moins une heure, aux urgences.
      Mais je me souviens de qui tu es ! Impossible d’oublier (;)). Ni ton prénom ! Aucune idée si j’avais oublié ton prénom quand mon AICT m’est arrivé…
      Oui, je vais prendre soin de moi, et voir si je continue mon programme prévu demain, ou pas.
      En tout cas, je ne pense pas que ce soit le stress qui m’a fait « perdre temporairement la tête ». Car, franchement, ça fait 2 mois que je fous pas grand chose au boulot, je rentre de vacances, et mon projet vient tout juste, vaguement, de repartir.

  2. Ohmyblogue Says:

    Je pense que c’est plus effrayant que ça n’est dangereux mais je ne peux pas m’autoproclamer médecin et confirmer cet avis.
    Bon rétablissement et tenez-nous au jus quant à l’avancement de tout ça !

    • trex58 Says:

      C’est inquiétant, en effet. C’est dans ces moments-là qu’on sent combien la vie et notre conscience tiennent à un fil ténu.
      La cause a probablement été due à un petit caillot baladeur. J’aimerais bien éviter qu’un autre, plus gros, ne vienne obstruer, pour plus longtemps peut-être, une artère alimentant une zone importante de mon précieux cerveau… Je sens que mon médecin traitant, que je vois dans 3 heures, va me demander de faire des examens. Quelle chance j’ai de vivre dans un pays médicalisé et où tous ces soins ne me coûteront rien (ou presque). Quel malheur j’ai de vivre dans un pays où le stress au travail entraîne des troubles de santé. Heureusement que je ne fume pas ni ne bois (sauf de l’eau !).

  3. encolie26 Says:

    Ami du Kardégic bonjour!
    moi c’est 75 mg tous les jours depuis Octobre, puis 160 depuis 1 mois. Une petite dose quotidienne , il parait que cela protège du vieillissement..en tous cas cela permet au sang de circuler dans le cerveau plus facilement…et ça je le sens bien!
    Du coup, j’ai retrouvé de l’optimisme, j’arrive à bosser …mais aucun progrès coté prise de vue photo…ça ne fait pas de miracle non plus ! 🙂
    bises

    • trex58 Says:

      Hummmmm Kardégic : Aucun effet notable pour moi. Je sens que ma mémoire fonctionne à peu près correctement, mais c’est lent. Bon, mon médecin du travail veut que je me mette en arrêt-maladie pour la semaine ; je verrai demain si mon médecin traitant est d’accord. Là, j’ai anticipé.
      Je me sens fatigué… Moins on en fait, moins on a d’énergie… Moins on en fait, plus la fatigue accumulée et niée les jours, semaines, voire mois, passés, vous tombe dessus.
      Mal à la tête… Est-ce une conséquence de l’AVC ? ou simplement mes acouphènes qui réagissent avec un peu de retard au marteau-piqueur de l’IRM ? Je le saurai au prochain épisode… si je me souviens de ce qui se passe…
      La « trace » sur l’IRM de mon hippocampe gauche, c’est une cicatrice suite à l’ischémie. Apparemment, la circulation sanguine est revenue, mais il y a des séquelles, petites. Reste à trouver la cause de mon bug, et à la traiter.
      Demain sera un autre jour, et j’en saurai un peu plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :