Accepter

Accepter nos malheurs… est bien la clef. Savoir renoncer, ou accepter ce qu’on ne peut pas changer. Afin de retrouver le goût de la vie et rebondir dans sa vie, une vie forcément différente, car tout est impermanent. Accepter pour s’adapter. Suivre le courant au lieu de lutter contre lui une fois compris que continuer à lutter nous mènera à la noyade. Toute une vie pour apprendre cette choses si simple… le temps que se passe l’impétuosité de la jeunesse. Reste à savoir quand il faut arrêter de lutter et accepter… et c’est bien le plus difficile, aussi difficile que trouver le « juste milieu ». Il y a des douleurs définitives, comme la perte d’un être cher, et il est alors « facile » d’y faire face : pleurer tout son saoûl. Mais il y a des douleurs plus difficiles, car laissant l’espoir de les vaincre, un espoir souvent fallacieux derrière lequel se cache notre refus du renoncement, notre besoin d’être rassuré par le passé, ou notre crainte du futur, inconnu par définition.

Publicités

Étiquettes :

2 Réponses to “Accepter”

  1. marlaguette Says:

    Hi hi ! Demain j’ai accepté une invitation restau ! C’est un bon début non ? Mais rien n’est gagné…et je le sais…
    Bises

    • trex58 Says:

      Mais… il n’y a rien à gagner ! Y aller en espérant que « ça marche bien », c’est mettre la charrue avant les boeufs, non ?! Mais j’oublie que, parfois, quand l’autre vous plaît, il faut savoir le conquérir, presque malgré lui/elle, lui ouvrir les yeux sur ce qu’on est (et qui est beau : on est toujours beau pour quelqu’un = il y a toujours quelqu’un pour qui on est beau/belle), et donc ne pas trop prendre d’avance sur lui/elle question sentiments…

      Tu l’as rencontré il y a peu, il te plaît et… il reste à le découvrir, et qu’il te découvre, peu à peu. Et voir si vous vous plaisez plus et mieux, réciproquement, tout simplement. Pas d’enjeu. Juste une excitation et de la joie, bien naturelles. Et, surtout, vivre l’instant présent : le plaisir d’être avec un homme qui te plaît, et passer un bon moment, en se montrant sous ses plus beaux atours (mais sans exagérer ! 😉 ). Ensuite… Ensuite… Et bien, je crois que – ensuite – tu sais comment ça marche ! 😉 Se laisser porter par la vague… (avec, quand même, un tout petit morceau de son cerveau qui fonctionne encore… et donc rester légère sur le vin). Mais, bon, je dis ça… mais peut-être déjà que la raison t’a quittée pour laisser la place à… à beaucoup de sentiments ! 😉 Je te le souhaite !

      En tout cas, c’est un début, un bon début !

      Allez, je te souhaite de passer un bon moment !
      Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :