04 73 93 09 67

Ce numéro, je le connais par coeur depuis mes 8 ans.
Avant, il était en bakélite, noir.
Aujourd’hui, il sonne encore, dans le vide.
Bientôt, il ne sonnera plus du tout…
Le temps passe.
Les temps changent.
Tout est impermanent.

Un jour, elle ne sera plus.

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier.

Publicités

4 Réponses to “04 73 93 09 67”

  1. marlaguette Says:

    Ça veut dire que maman va être placée ?

    • trex58 Says:

      Oui. Mardi. Elle ne peut plus vivre seule chez elle, même avec de l’aide à domicile (qu’elle avait toujours refusée). Sa mémoire à court terme est devenue celle d’un poisson rouge… et elle ne s’alimentait quasiment plus. 89 ans dans 9 jours.

      (pour les éventuels cambrioleurs, y’a plus rien de valeur dans l’appart ! D’ailleurs, y’avait rien de valeur… à part sentimentale)

  2. encolie26 Says:

    Notre vie c’est vrai est aussi balisée par des chiffres qui n’ont de valeur que « sentimentale » puisque derrière un numéro il y a un être humain, une relation. Un numéro de téléphone, c’est une porte sur un monde, des odeurs familières, une collection de bruits, des rites. Sans rien voir de tout cela, il suffisait d’appeler et ce monde devenait réel. Ta maman, en partant définitivement dans un lieu où elle sera perdue de toute façon, te ferme aussi un univers.
    Je te souhaite bon courage. Il faut tâcher de se consoler en vivant pleinement l’instant. La nostalgie peut parfois être un poison.

    • trex58 Says:

      Oui, c’est tout un monde qui disparaît, qui va s’évaporer au fur et à mesure que je vais vider cet appartement.
      Mais, en même temps, en découvrant des photos, des lettres, des journaux, des papiers, je découvre un immense pan de vie qui m’était resté caché, inconnu. Elle n’avait jamais pensé que sa vie pouvait m’intéresser. C’est vrai que, plus jeune, je n’y songeais guère. Mais, pour comprendre une personne, surtout quelqu’un d’aussi important et proche que sa mère, il faut savoir ce qu’elle a vécu, ce qui a compté pour elle. Elle restera toujours un mystère, bien sûr. Mais, de la galaxie d’instants importants que fut sa vie, je pourrai construire une petite carte, un guide. Pour quoi faire ? Pour mieux assimiler la vacuité de nos vies, dont la mienne. Je ne suis pas dans la nostalgie. Je suis dans l’instant : l’aider, sauver des souvenirs, avancer. Le passé m’est important uniquement pour découvrir ce que je ne connaissais pas, pas pour pleurer un monde passé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :