Islam

Plusieurs textes très intéressants dans Le Monde de vendredi 21 septembre.

Salman Rushdie, d’abord, qui donne ses « Mémoires de guerre » et déclare : « C’est une tragédie que l’islam régresse à ce point ».

Tahar Ben Jelloun décrit quelque chose de très important : « certains Etats musulmans, à défaut d’entrer dans la modernité et de cultiver la démocratie, encouragent cette passion qui occupe les populations et leur fait oublier l’essentiel : instaurer un Etat de droit et de justice qui favoriserait l’émergence de l’individu. Or, l’individu reconnu, c’est la rupture avec le clan, c’est le droit à la liberté, le droit de conscience, la porte ouverte à la réflexion critique. Ce que les Etats islamistes ne peuvent tolérer. » Il dit là l’essentiel : ceux qui prétendent défendre l’Islam luttent en fait contre un Islam vivant qui s’adapterait au monde actuel, refusant ce changement radical : l’émergence d’individus libres (libres de penser, libre de contraintes religieuses).

Ce que dit Tareq Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux, est plus important encore. Il considère « la liberté de conscience et d’expression comme un acquis occidental incontesté et incontestable, une avancée et un progrès philosophico-moral réel de notre humanité. Leur élan doit être irréversible. Le droit à la création intellectuelle et artistique participe de cette liberté. Toute concession dans ce domaine ne rendrait pas service à ce qui fait l’être humain : la liberté. Nous devons alors tous défendre et universaliser cette valeur cardinale. […] Car tout simplement la liberté et la créativité restent le propre de l’homme, et sont donc des notions sacrées sans lesquelles l’homme n’est plus homme. Aucune religion digne de ce nom ni aucun système culturel ou philosophique ne peut nier ce principe. » Donc, actuellement, ce n’est pas un combat de l’Islam contre l’Occident auquel on assiste, mais un combat de fous protégeant leur version sclérosée et imaginaire d’un Islam idéal révé contre une autre partie de l’humanité qui a dépassé certaines folies et qui tient la liberté individuelle comme la chose la plus sacrée qui soit. Bref, Monsieur Oubrou dit des choses extraordinaires et incroyables, formidables d’audace et de puissance pour faire évoluer l’Islam : dans son texte, le mot « sacré » n’est employé QUE pour la liberté, qui donc semble passer avant le côté « sacré » du Coran, paroles de Dieu. Mais, en fait, de mon point de vue, il ne fait que suivre l’esprit de Mohammed : le Coran et l’Islam, qu’il a inventés, n’avait qu’un seul but : faire en sorte qu’un peuple vivent « mieux ». À oublier les hommes et les femmes, les islamistes actuels nient les idées profondes de l’Islam : un progrès. Et le progrès suppose de s’adapter aux nouveautés. Une religion qui ne s’adapte pas aux changements (nouvelles connaissances !) du monde est une religion mortifère, comme le sont le Catholicisme, la religion juive, l’Islam, et bien d’autres. Monsieur Oubrou, encore, montre qu’il a bien compris l’évolution radicale de l’humanité : l’interpénétration des cultures et des civilisations, créant des chocs d’ignorance et d’idéologie.

Enfin, il y a d’horribles tentatives actuellement pour rendre le « blasphème » universel, afin de défendre ce que certains considèrent comme « sacré ». Or, fondamentalement, ce qui est « sacré » pour certains n’est que foutaise pour ceux qui n’ont pas les mêmes croyances ou n’ont pas de croyances du tout. Quant aux athées, ils attendent avec désespoir que tous les croyants respectent enfin leur droit fondamental : ne plus être emmerdés par des fous qui croient en des choses improuvées et improuvables.

Bref, l’Etat français doit cesser de ménager la chèvre et le chou et dire clairement : toute personne a le droit de rire des croyances des autres, rien n’est sacré hormis la vie et la liberté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :