Mal à la tête

Se forcer à s’arrêter de penser à ce qui vous fait pleurer parce qu’on a déjà tellement pleuré que le mal de tête est devenu insupportable, c’est trop con ; car moi, j’aime bien pleurer.

Allez. Au lit. Je suis crevé.

Publicités

6 Réponses to “Mal à la tête”

  1. marlaguette Says:

    Si tu savais ce que j’ai encore fait comme connerie hier soir…….On doit avoir la même tête ce matin au réveil….

    • trex58 Says:

      Ah… J’imagine un peu… J’ai la tête qui bourdonne encore plus que d’habitude (mes acouphènes), j’ai les yeux dans un sale état, et j’ai un putain de mal au crâne. J’espère que Monsieur Paracétamol et Madame Aspirine vont faire effet rapidement… Heureusement, je ne travaille pas aujourd’hui, après 4h1/2 de sommeil cette nuit, 5h1/2 la veille, et 6h1/2 l’avant-veille…
      Pffff Je ne supporte plus l’alcool et faut plus que je me couche après minuit. De toute façon, je suis toujours réveillé entre 7h et 8h du matin.
      Bon courage au boulot !

  2. prinsessan Fluflu Says:

    Ça fait du bien de pleurer , ça « lave » l´esprit,
    on retrouve un peu de calme.
    Mais pourquoi pleurez-vous ??
    C´est la la question qu´il vous faut vous poser.
    Est-ce que cela en vaut la peine??…
    est-ce que c´est la solution à l´éventuel problème.
    Personnellement, j´essaye de ne faire pleurer personne.
    Et ceux qui essayent de me faire pleurer , je les fuis.
    Bien sûr, il reste des situations bien tristes que la vie nous offre de temps en temps.
    J´espère que vous avez bien dormi et que vous y voyez plus clair ce matin.
    Un bisou, pour une belle journée ! 🙂

    • trex58 Says:

      Oui, il faut laisser venir les larmes ! Elles sont un mécanisme indispensable à notre équilibre. Mais, bon, ça fatigue…
      Pourquoi ai-je pleuré ? Sans doute le départ de mon fils, que je ne verrai sans doute pas pendant des mois, aggravé par son mal-être quand il est avec moi qui fait qu’il est parfois très dur avec moi, n’ayant aucune pitié pour mes erreurs qu’il souligne fortement et durement. Il m’arrive d’oublier des choses qu’il me dit sur sa vie. Ce n’est pas parce que sa vie ne m’intéresse pas (loin de là !), ni parce que je suis atteint d’Alzeihmer, mais tout simplement parce que je suis humain et imparfait. Mais lui doit souffrir d’un manque passé (réel) d’attentions de ma part envers lui, quand j’étais en burn-out, il y a bien longtemps… Et puis, il était mal à l’aise avec sa nouvelle amie…
      Donc, il n’a pas essayé de me faire pleurer. Il est simplement la victime d’émotions nées de souffrances qui ne sont pas encore digérées et qui le poussent à réagir brutalement. Ca s’améliorera… Il me faut être patient.
      Donc, après 4h1/2 de sommeil, je suis en pleine forme ! 😉
      Et il fait un très beau soleil dehors !!!

  3. h Says:

    Votre blog est très intéressant, vivant, humain, plein d’émotions, je ne sais pas du tout comment je suis tombé dessus mais il y a des passages touchants à lire, où l’on peut faire des parallèles avec sa propre vie bien que très différente. Il faut lui écrire à votre fils, vous avez le pouvoir des mots, c’est un don je crois, qui parfois certes condamne à un certain silence ou une solitude (pour ma part) mais qui est vraiment une force. Tout peut s’écrire, les choses viennent plus facilement. Et l’autre qui lit prend le temps, écoute vraiment, s’arrête, et les âmes sont comprises, apaisées aussi peut être avec de la chance. Vous avez quand même une belle philosophie malgré vos douleurs… je perds cette philosophie-là, de vivre ici et maintenant intensément, d’arrêter de se noyer dans un verre d’eau mais la vie a des phases vraiment ennuyeuses, des moments de vides où l’on se retrouve à lire le blog d’inconnus au grès du hasard. Bonne soirée à vous.

    • trex58 Says:

      J’ai peur parfois de relire ce que j’ai écrit il y a 1, 2 ou 3 ans… Mais, bon, il y a eu une évolution. Et, sans ce blog, je n’aurais pas évolué de la même façon, moins vite surtout. Dans la bonne direction ? 🙂
      Mettre ses pensées noir sur blanc, cela aide à avancer. Les dire à son psy, comme je fais, cela aide aussi, les deux sont complémentaires.

      Nos vies sont toutes faites du même matériau : du sang et des larmes… Nous retrouvons les mêmes souffrances, classiques, mais plus ou moins compliquées par des péripéties plus ou moins difficiles. La condition humaine, paraît-il.

      Oui, écrire à l’autre, cela permet de dire ses idées. Mais, pour que ces idées soient claires, complètes, sans risque de confusion, il faut beaucoup d’attention et de précision, et beaucoup de mots et de phrases. Et certains n’ont plus la patience ou la capacité de lire. Mon fils ne lit quasiment plus… hélas.

      « Se noyer dans un verre d’eau » ? Cela m’arrive encore, bien sûr. Mais, heureusement, j’ai un un zeste de folie en moi, mélange de curiosité, d’irréflexion (ne pas voir la hauteur de la montagne que l’on veut gravir), de force, et de … bêtise mêlée de maladresse. Je ne sais bien faire que des photos prises dans l’instant, non construites. Planifier l’avenir m’exaspère… Parce que le futur auquel je m’attendais a explosé ?

      Lire des blogs d’inconnus au hasard permet de sortir de soi un moment, de voir que les autres vivent les mêmes semblables difficultés, ce qui permet de relativiser les siennes. Parfois, comme pour moi avec Babcia/Marlaguette, on fait de belles rencontres (virtuelles) où l’on essaye de s’entr’aider.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :