La Mort

La Mort n’est jamais loin. On l’oublie un peu, ou elle se fait oublier. Et puis, brutalement, elle se manifeste chez celui ou celle chez qui on ne l’attendait pas. La Mort n’a pas de logique apparente. Elle laisse certains, pas toujours les plus gentils…, vivre vieux. Et elle emporte d’autres, souriants, dynamiques, doués, aimés, appréciés.
La Mort a emporté mon « chef » vendredi passé. Je dis « chef » entre guillemets car, s’il était mon responsable hiérarchique, il n’avait pas l’âme d’un chef, sinon celle d’un chef d’orchestre, musicien lui-même, voulant juste guider une équipe, une main à la baguette, et l’autre au saxophone.
La Mort l’a emporté brutalement, le lendemain de son anniversaire. Sportif, mince, 52 ans. Celui qu’on met en fin de liste d’attente pour la Camarde. Un AVC. En plein effort en VTT dans un lieu magnifique. Sans doute une faiblesse, cachée, ancienne, que l’effort et la chaleur ont fait céder. Un caillot ? une rupture d’anévrisme ? Qu’importe. C’est triste. L’équipe est choquée. Certains de ses collaborateurs étaient ses amis, récents, ou depuis l’école. Il roulait devant, comme d’habitude. Il s’est écroulé.
Je suis allé le voir. Enfin, je suis allé voir sa « dépouille ». Car, « il » n’est plus : son esprit s’est évaporé, a disparu. Le corps d’un mort n’a plus grand chose à voir avec la personne qu’on connaissait. Les expressions disparaissent. La peau se grise. C’est comme ça. Mais il me semble important, naturel, humain, c’est-à-dire indépendant de toute religion ou croyance, d’aller se recueillir devant le corps d’une personne qu’on connaissait bien, qu’on côtoyait tous les jours. À la fois pour lui rendre hommage, et pour se rappeler qu’un jour, prochain peut-être, on sera à sa place, allongé et froid. Il courait trop dans les couloir, toujours, trop…
Il laisse une veuve, qui porte le même prénom que portait mon épouse, et deux garçons, 25 et 28 ans, qui habitent loin de leur mère maintenant. Se retrouver seule, c’est l’horreur. Même si la famille est dans les environ, c’est dur, très dur. Mais plus dur encore quand il n’y a pas de famille ni d’amis à proximité ; j’en sais quelque chose. Ils auront un deuil à accomplir, mélange de pleurs, de souvenirs, de regret des erreurs passées, de regret d’avoir repoussé à plus tard certaines choses qu’on voulait faire avec lui, de manque, de solitude, de lien qui s’est déchiré et qui nous blesse à l’intérieur, de personne qui était comme une extension naturelle à notre personne et qui l’enrichissait, l’agrandissait. Les tensions cachées ou engourdies se réveilleront ensuite peut-être, à cause du déséquilibre. La douleur des proches… la rupture d’un équilibre, qu’il faudra savoir reconstruire, malgré tout. La vie toujours l’emporte, et nous emporte, vers l’avant, vers le vide et l’absurde.
Mes pensées vont vers eux, même si je les connais bien peu.

C’est la vie. Ca va passer.

Publicités

11 Réponses to “La Mort”

  1. marlaguette Says:

    Je partage cette expérience, « fraîche » de 15 jours seulement…

    • trex58 Says:

      Oui. J’ai vu… sans oser dire grand chose, et souvent absent aussi.
      Une expérience plus « proche et personnelle » que la mienne, plus douloureuse.
      Mais, « bientôt » (88 ans…), moi-aussi je posterai le même genre de billet. C’est inévitable. Cela fait partie de la vie.

    • trex58 Says:

      Et c’est un AVC qui l’a emporté. Trop d’AVCs…

      • marlaguette Says:

        Ma mère a résisté « physiquement » il y a 7 ans d’un double AVC…. une sorte de prison, elle avait gardé toute sa lucidité… elle en est enfin libérée.

      • trex58 Says:

        Mon père était devenu hémiplégique suite à un AVC. Il était presqu’obèse et devait boire un peu trop.
        Une amie de 49 ans est devenue hémiplégique suite à un AVC « lent » et probablement à cause de trop de stress, d’un déménagement, et de la chaleur de l’été, mais elle a pu TOUT récupérer et travaille de nouveau.
        Nous sommes bien fragiles…

  2. jane Says:

    Que j’aimerais mourir d’un AVC, c’est une « belle » mort : rapide et sans souffrance ! Beaucoup mieux que de mourir d’une longue maladie dans des souffrances atroces, ou de mourir sénile dans un hospice à attendre les heures passées. C’est douloureux uniquement pour celui qui survit ou cela peut être un soulagement dans certains cas. En revanche, il ne faut pas y échapper !
    Bon, ce n’est pas très gai comme sujet en cette journée d’été chaude !

    • trex58 Says:

      Hummm Comment aimerais-je mourir ? Aucune idée. Finalement, une fois mort, plus rien n’a d’importance ! puisqu’on est mort !

      Par contre, pour ceux qui reste, il y a des façons de partir qui font désordre. Être brûlé ou écrasé par une voiture, ou se suicider au fusil de chasse (mon père), ce n’est pas bien agréable pour ceux qui doivent ramasser les morceaux ou maquiller le corps. Faut penser à ceux qui restent, zut !!

      Ce n’est pas un sujet bien gai ?! Ah bon. C’est juste la vie. Mieux, un tout petit bout de sa vie !

      Jusqu’ici, tout va bien ! 😉

  3. jane Says:

    Dis-moi, tu n’as quand même pas ramassé les morceaux !

    • trex58 Says:

      Non. Mais, sincèrement, je pense que ceux qui se suicident sous les trains devraient penser aux ouvriers que cette mort traumatise. Mais, bien sûr, si ces suicidaires pouvaient imaginer la souffrance qu’ils créent chez les autres, ils pourraient trouver une solution à ce qui les poussent au suicide.
      Tiens, cette histoire de morceaux me rappelle les traditions en Inde (ou au Tibet ?) de découper les morts en morceaux pour les donner aux charognards. Sympa ?!

  4. Jane Says:

    C’est du recyclage !

    • trex58 Says:

      C’est parfaitement écologique ! Directement du producteur humain (qui n’en a plus besoin) au consommateur animal qui a faim !

      (c’est un peu glauque, non ?!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :