88

« Vous pouvez me dire qui vous êtes ? »

C’est ce que demande ma mère (88 ans) à mon répondeur…
Ca me fait sourire. Pour le moment.

Ah, il ne fait pas bon vieillir…

D’ailleurs, j’étais en train de faire quoi avant de venir sur ce PC ? Zut ! J’ai oublié…

Publicités

7 Réponses to “88”

  1. marlaguette Says:

    😦

  2. trex58 Says:

    Oui. C’est triste…

  3. Rose Says:

    J’avais oublié comme elle est belle cette chanson. Je l’ai entendu ce matin.

    • trex58 Says:

      Oui ! Elle est super belle !! Merci !! J’avais oublié aussi !
      Mais quel lien avec ce billet ?

      • Rose Says:

        Aucun. J’ai reçu deux SMS avant hier soir dans lesquels un homme ou une femme écrit :

        Tu sais que j’ai du mal,
        Encore à parler de toi.
        Il paraît que c’est normal,
        Y a pas de règle, pour ces jeux là…
        Tu sais j’ai la voix, qui se serre,
        Quand je te croise dans les photos.
        Tu sais j’ai le coeur qui se perd.
        Je crois qu’il te pense un peu trop, c’est comme ça (8)

        Naïvement, j’ai pensé qu’il avait écrit ce texte. Mais non, c’est un extrait de la chanson de Grégoire « Ta main ».
        De plus, ces deux SMS n’étaient pas signés. Cela aurait pu être un OUBLI. Mais non !

        Je ne sais pas pourquoi, cet extrait m’a rappelé un homme et la chanson également lorsque je l’ai entendue.

      • trex58 Says:

        Oui, ces mots disent bien la douleur qui s’est installée à cause d’une personne, et pour qui le deuil n’est pas fait : accepter que c’est fini, et passer à autre chose.
        Face à la mort d’une personne, il est plus facile (me semble-t-il) de tourner la page, car il n’y a pas d’espoir possible. Mais, quand l’autre est encore là, on peut rêver d’un retournement miraculeux de situation…

        « Give me a reason to love you » : l’amour ne peut pas être raisonné, créé, construit. Il doit naître tout seul, sans qu’on s’en rende compte, jusqu’au moment où c’est une évidence. Il peut naître d’un coup, de foudre comme on dit, comme une évidence immédiate.

        La force des mots pour nous rappeler nos souvenirs… Ou nos souvenirs mal enfouis qui cherchent à s’accrocher aux signes qui passent. Ou les deux…

  4. trex58 Says:

    I’m so tired of playing
    Playing with this bow and arrow
    Gonna give my heart away
    Leave it to the other girls to play
    For I’ve been a temptress too long

    Just…

    Give me a reason to love you
    Give me a reason to be a woman
    I just wanna be a woman

    From this time, unchained
    We’re all looking at a different picture
    Through this new frame of mind
    A thousand flowers could bloom
    Move over and give us some room

    Give me a reason to love you
    Give me a reason to be a woman
    I just wanna be a woman

    [INSTRUMENTAL]

    So don’t you stop being a man
    Just take a little look from outside when you can
    Show a little tenderness
    No matter if you cry

    Give me a reason to love you
    Give me a reason to be a woman
    It’s all I wanna be is all woman

    For this is the beginning of forever and ever

    It’s time to move over…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :