Les râteaux, par Bénabar

Les râteaux, par Bénabar.

J’ai beaucoup ri !
Même si je ne suis pas un dragueur.

On a tous essuyé des refus
Ca tanne le cuir des séducteurs
Ca peut faire très mal, le sais-tu?
Que c’est vulnérable un dragueur!!

C’est très salissant l’amour propre
Surtout quand le lion prend la fuite
Coursé par une antilope
Qui d’un coup de patte le décapite

Y a le râteau héroïque
Qui se ramasse en public
le râteau point sur les i
T’es lourd maintenant, ça suffit

Les râteaux dit d’Alzheimer
C’est la même fille que toute à l’heure
Le râteau de la méduse
Pour le jeu de mots, je m’en excuse

Y a le râteau bouleversant
Cette fille, tu l’aimais vraiment
Et le râteau superflu
Au fond, elle te plaisait plus.

Le râteau qui coûte un g’nou
Parce que ta bague elle s’en fout
Si elle te gifle, chapeau!!
C’est la cerise sur le gâteau

Au jeune loup qui renonce
Le vieux qui explique avec sagesse
Pour vingt Anglaises qui te repoussent
Y en a bien une qui dira Yes

En boite de nuit, ça devient extrême
Quand tu les reçois à la chaine
Tout le monde est bien témoin
T’es prêt à tout, t’es mort de faim

Et la honte, ça te fait plus rien!!
Y a le râteau qui se la pète
Quand la fille est une vedette
Le râteau anti grosse tête

Parce que c’est toi la vedette
Le râteau du coming out
Qui est un râteau comme les autres
Celui qu’on veut oublier qui souvent est le premier

Y a le râteau du romantique
Qui le rumine en musique
Le râteau des mecs pas bien
Avec la femme des copains

Et râteau de l’erreur
Parce qu’en fait, c’était sa soeur
Le râteau à répétition
Quand elle dit non, c’est non !!

Doivent-elles devant leurs copines
De leur dédain au vitriol
Nous arracher le coeur de la poitrine
Avant d’rouler dessus en bagnole.

Alors qu’un sourire bienveillant
Dirait avec ménagement
Qu’c’est pas la peine qu’on perd notre temps
Qu’on est gentil, mais que va t’en
Tu me lâches maintenant!!

Y a le râteau du mari
C’est ma femme, t’es gentil
Le râteau du hérisson
Ca pique mais c’est trop mignon
Le râteau de Georges Clooney
S’il existait, ça se saurait
Quand au dernier des râteau,
Rassure-toi, c’est pas de sitôt.
Le râteau du Gentleman
Toujours poli avec les dames
Le râteau condescendant
Non, mais! Pour qui elle se prend?
Celui qu’aurait pu éviter
Il suffisait d’pas lui parler
Et le râteau qui l’inspire
T’en f’ras une chanson au pire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :