1000

Mille : c’est le nombre de posts sur ce Blog.
Un chiffre rond.
Un millier d’heures au moins passées à écrire ou à répondre, en 3 ans et 3 mois environ.
Est-ce que ça en valait la peine ?
Si j’ai évité de m’affaler devant la télé, ça en valait la peine.
Si ça m’a empêché de faire des choses plus « utiles »… c’est comme ça, je n’y puis rien changer.
Si j’ai pu « vider un peu mon sac », et le rendre plus léger, c’est bien.
Si j’ai appris à écrire mes pensées, comme elles viennent, ça me servira peut-être un jour pour écrire un livre.
Quant à la pudeur, je n’en ai guère. À quoi cela sert-il d’ailleurs d’avoir de la pudeur à ne pas (presque) tout étaler de sa vie devant n’importe quel passant du Web ? Cela sert à la société, car la honte et la pudeur sont des mécanismes incitant les membres du groupe à éviter les actes pouvant faire exploser la communauté. Mais, bon, ça, c’était valable dans des petits groupes humains. Les temps ont bien changé…
Alors, pause ? (comme « Une femme libre ») ou pas pause ?
Bah ! Les nombres sont « ronds » en fonction de la base choisie pour les écrire ! 1024 est très joli écrit en base 2 : 10000000000 . Ou 1331 en base 11 : 1000 .
Allez, rien n’a d’importance…
Bonne nuit.

Publicités

6 Réponses to “1000”

  1. marlaguette Says:

    1000 bisous !

  2. TT Says:

    Oui
    Moi j’ai passé 50 heures à les lire
    Anne Franck ? non
    Vivant ? oui
    TT

    • trex58 Says:

      HUmmmmm
      J’ai 1 gramme 5 dans le sang (facile : 1/2 bouteille de Bordeaux avec mon fils et un repas léger) et je ne comprends pas tout de ce que tu me dis là…
      Tu as VRAIMENT tout lu de mes conneries en 50 heures ? ou tu blagues ?
      Anne Frank.????
      Vivant ? Oui, nous le sommes. « C’est la vie, ça va passer ».

      C’est marrant comme, à partir d’un certain moment, on pense en fonction de la fin. C’est juste que, se rendant compte qu’on a perdu du temps au début, on voudrait être plus intense sur la « fin » (tout est relatif !).

      Bon, ces 50 heures passées à me lire, ça t’a semblé « bien » ? ou pas ?
      Suivre, en léger différé, les élucubrations d’un cinquantenaire, est-ce intéressant ?

      • TT Says:

        J’ai tout lu
        Comme le journal d’Anne Franck
        C’est passionnant
        J’ai ton age
        Mais Anne Franck et moi on diffère de toi : la guerre n’a qu’un temps, c’est la libération, on attaque les 30 glorieuses, on n’en est qu’à la moitié, on n’agit pas en fonction de la fin, on verra ça dans 30 ans
        Y a des jours où j’ai envie de te pousser à sortir de ta voie de garage
        Reboot, tu coinces sur une piste
        TT (à jeun)

      • trex58 Says:

        Hé ! Oui, je sais bien qu’on a le même âge ! La T5C au lycée Blaise-Pascal !

        La « moitié de la vie », comme je l’ai dit quelque part (et je l’ai lu ailleurs), c’est quand on a enfin vraiment pris totalement conscience qu’on va vraiment mourir un jour, demain, ou dans 30 ans. Mieux vaut en prendre conscience tôt. Albert Camus a eu la « chance » d’attraper la tuberculose et d’être confronté à l’éventualité d’en mourir rapidement (à cette époque, on en mourrait facilement !) : sa vie aurait été bien différente si, en plus d’un père mort avant sa naissance et d’une mère psychiquement déficiente et quasi muette, il n’avait pas eu cette maladie.

        « On n’agit pas en fonction de la fin » ? Si on ne se dit pas qu’il y a une fin, on laisse filer le temps, on repousse à plus tard ce qu’on pourrait faire maintenant. Mais effectivement, si on pense trop intensément à cette mort qui nous attend, cela peut soit nous paralyser soit nous pousser à nous consumer rapidement. La croyance en une « âme » qui survivrait à notre corps pour revivre après notre mort est une fuite en avant : à quoi bon se bousculer dans cette vie, puisqu’il y en a aura une autre « après ».
        Il ne s’agit donc pas d’agir en fonction de la fin, mais d’agir en ayant toujours en tête notre finitude. Bon, c’est juste une « philosophie » de vie, et ce n’est pas très facile à appliquer. La preuve : il te semble que je suis sur une voie de garage. C’est possible. Il se peut que, malgré mon impression de vivre plus qu’avant, et surtout d’avoir mieux conscience de ma vie, malgré mes efforts pour bouger et sortir d’une routine abrutissante (qui m’avait abruti), je stagne malgré tout. Pour prendre une image, je tourne peut-être en rond dans une petite vallée sans oser aller voir ce qu’il y a de l’autre côté de la montagne. Mais, bon, avant je tournais en rond dans une grotte sombre de cette vallée : il me semble qu’il y a un mieux ! 😉
        Bon, je veux bien appuyer sur mon bouton de reboot, mais faudrait juste que je le trouve ! Puisque tu as une vue extérieure, avec un vécu et une vie différente, n’hésite pas à t’exprimer : je n’ai aucun problème avec les critiques ! Simplement, on fait avec ce qu’on dispose. Et là, à 6h46, je suis réveillé à cause de mes acouphènes que mon alcoolémie a (temporairement) augmentés. C’est aussi parce qu’il y a les pompiers qui éteignent l’incendie qui s’est déclaré dans nos garages… (la dernière fois, c’était il y a 15 ans je crois). J’attends de savoir si ma voiture a morflé… Dommage, elle marchait très bien encore ! et, surtout, elle ne vaut plus grand chose à l’argus…

        Allez, dis-moi un peu ce qui te pousse à penser que je suis sur une voie de garage ? (que j’y mette le feu ! 😉 ) Blague à part, je suis bien conscient de stagner dans certains domaines de ma vie, mais pas tous…

        Pour se lancer dans un nouveau voyage, il faut s’y préparer un peu, non ? Prendre appui sur une base stable. On ne peut pas tout changer d’un coup, s’il n’y a pas un facteur de résilience en soi, non ?

        Mais ?! Tu es en France là (à N.). Et tu réponds deux fois vers 4 heures du matin ! Faut dormir la nuit ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :