Oslo 31 août

Je suis allé à Oslo, en 1990 si je me souviens bien. Le voyage qui tue ! Landos (au sud du Puy-en-Velay) jusqu’à Oslo, en prenant le train du Puy à Lyon, puis Paris, puis un avion. Mon épouse était folle de rage que je parte en plein milieu de nos vacances… Mais, bon, j’avais une conférence où je parlais !
C’était en août aussi. Il faisait bien… 18° au moins… C’était sympa, mignon, mais très cher… pour le touriste. Je n’ai pas pu, hélas, prendre contact avec la population locale… à part un bain de foule au marché. Un bon souvenir… mais je n’ai reconnu aucun lieu dans le film.
Mais, bon, revenons au film.
Un super film ! Faut juste ne pas avoir de tendances suicidaires… sinon on est mal. Anders, qui joue Anders, comme le monstre qui a fait un massacre en juillet passé à Olslo, joue super bien ! On le sent très bien dans sa peau de dépressif qui a plongé dans la drogue, a fait une cure de désintoxication, a essayé de retrouvé sa vie passée, de reprendre contact avec la fille qu’il a aimée et qui, malgré une gentille fille à qui il plaît, n’en peut plus de sa vie, à 34 ans. Bon, il a pas à se plaindre le mec : 1 an de plus que Jésus !
Il arrive au 30 août désintoxiqué, mais avec une sacrée envie de ne plus vivre. Ca commence par la Suédoise avec qui il a passé la nuit : il n’a rien ressenti avec elle, il n’a plus de plaisir dans les joies simples, la drogue a sans doute enlevé tout goût aux plaisirs simples de la vie, seule la drogue lui fait ressentir quelque chose.
Bon, tout le film, je me suis demandé s’il allait s’en sortir ou pas… J’aurais pas dû puisque le film est rangé dans le genre : drame. Ca pouvait pas bien finir… Zut ! J’aime pas les histoires qui finissent mal. Pourtant, la fille avec qui il passe la soirée, étudiante en biologie je crois, elle est mignonne, bandante, souriante, et il lui plaît. D’ailleurs, elle aurait dû faire ce qu’elle lui a dit : ne pas aller à l’eau sans lui… Mais il n’arrive pas à s’accrocher au présent, à la vie qui repart. Il est prisonnier d’un passé. Il aurait dû partir ailleurs, dans un autre pays, peut-être… Peut-être. Enfin, il sort de son centre de désintoxication, et ses parents sont en vacances en France, et sa soeur ne veut pas le voir… Elle va s’en vouloir, la soeur… Mais il s’en fout de faire souffrir ceux qui l’aiment. Ou, plutôt, il est malade, il n’a plus d’espoir, il se sent perdu, sa vie gâchée, le goût de vivre parti. Pourtant, le papillon était venu lui faire un signe. Pourtant, des gens l’ont encouragé. Pourtant, la musique est là, en lui. Mais deux-trois connards lui ont collé une étiquette et n’imaginent pas qu’il puisse s’en sortir…
Un très beau film, qui montre aussi que, pour ceux qui pensent être heureux et avoir une vie saine, c’est pas vraiment ça… C’est quoi être heureux ? Finalement, le mieux c’est peut-être se dire que la vie, c’est l’enfer et qu’il faut être heureux de chaque petit truc sympa. Comme les cerisiers en fleurs hier, cette femme habillée en vert et rouge et prenant le soleil pour profiter de l’instant présent, ou la petite Marie qui est venu faire son cirque de petite fille de 5 ans chez moi : se cacher, ouvrir encore les 6 portes de mon buffet dans la salle-à-manger (mais pourquoi ?), vouloir encore démantibuler cette fleur de dragées d’un mariage dont je ne sais plus qui s’y est marié. Le sourire d’une petite fille et ses bras autour du cou, qu’y-a-t-il de mieux ? (je sais, mais je ne vous le dirai pas, na !).
Bon, c’est un film à voir, absolument !

Publicités

Une Réponse to “Oslo 31 août”

  1. trex58 Says:

    Intéressant, ce Joachim Trier !
    « Je suis intéressé par la métaphore sur la solitude, qui nous concerne tous. Beaucoup de gens ont fait l’expérience de la solitude, du sentiment d’être perdu, par exemple après un chagrin d’amour, une crise professionnelle, la perte de quelqu’un. On se sent alors vulnérable et on est confronté à des interrogations existentielles. Le cinéma français a souvent évoqué la solitude »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :