Martha Marcy May Marlene

Brrrrrr Je suis ressorti de la salle en frissonnant, mal à l’aise, embêté bien sûr par la fin inquiétante et ne disant rien sur l’avenir possible de Martha, mais surtout secoué par l’ambiance malsaine que décrit le film, dominé par un manipulateur pour qui la mort est la plus belle chose qui soit (pour les autres, s’entend).
Un film qui secoue. Ce qui signifie qu’il est efficace, même s’il remue en nous la vase qui stagne au fond et qu’on préférerait voir rester au fond plutôt que remonter. Une ambiance pénible, des souvenirs qui remontent, alors que sa conscience les refoulait, les cachait, tellement elle a souffert, à petit feu, doucement, vers une complicité. Mais elle est partie, elle a fui, alors que les autres sont restées. C’est donc qu’elle n’était pas totalement perdue. Mais combien de temps lui faudra-t-il pour se retrouver, se reconstruire, et s’adapter au monde « normal » ? S’ils ne viennent pas la reprendre.
Elizabeth Olsen joue … super bien ! Très belle parfois, inquiétante aussi parfois, perdue souvent, en proie à des remémorations pénibles, douloureuses : elle sait très bien jouer ! Nue ou habillée. 23 ans. Une actrice est née. De beaux yeux, une belle bouche. De nombreuses expressions.

EO

Un film à aller voir ! Mais pas trop tard le soir…

Publicités

13 Réponses to “Martha Marcy May Marlene”

  1. Rose Says:

    Dommage, ce film ne passe pas dans ma salle de cinéma. Cette semaine, j’irai voir « A Dangerous Method » de David Cronenberg. J’ai hâte !

    • trex58 Says:

      AH ! J’ai hésité à aller le voir. Tu nous diras ce que tu en penses.

      • Rose Says:

        Ah, ZUT ! Il n’est plus à l’affiche. J’ai trop tardé.

      • trex58 Says:

        Ah ! Zut !
        Bon, je suis en train de le télécharger… Peut-être que, contrairement aux dizaines d’autres films qui attendent que je les regarde, je regarderai celui-ci !

  2. Rose Says:

    Tu racontes peu de chose sur le manipulateur. Quelle méthode pratique t-il pour attirer ses victimes qui semblent jeunes et vulnérables ? Que se passe t-il dans cette secte ?
    Je me demande s’il n’ y a pas une différence entre être influençable et manipulable !

    • trex58 Says:

      Hummm Le film ne s’étale pas trop sur les détails de sa façon de manipuler les autres. Simplement, il attire des jeunes qui sont déjà mal dans leur peau, ayant touché à la drogue peut-être ou voulant revenir à la terre. Il les attire par une ferme, une vie plus « naturelle »… en apparence. Les garçons y viennent pour les filles. Et les filles, pour… lui. Une fascination de quelqu’un de différent, de sûr de lui. Les filles n’ont que des enfants mâles… et on devine sans le savoir ce qui se passe.
      « Influençables » ? nous le sommes tous ! Rien que marcher dans la rue nous donne envie d’acheter, à cause des pubs où de jeunes gens sourient !
      Quant à être manipulables, il faut une faiblesse supplémentaire, une absence de soi, l’envie de ne plus décider, ou de la naïveté. Non ?

  3. Rose Says:

    Cela peut-être pour une autre raison !

    • trex58 Says:

      « Cela  » : ? Manipulables ? L’envie aussi d’arrêter de décider sa vie, d’arrêter d’avoir le choix, le libre-arbitre, et de confier sa vie, pour s’en reposer, à quelqu’un d’autres, comme le font sûrement certains de ces hommes et femmes qui se font moines.

  4. Rose Says:

    Cette semaine, dans le Nouvel Obs, il y a un dossier sur les manipulateurs (pervers narcissiques) !

    • trex58 Says:

      Je ne l’ai pas lu. J’avoue ne pas être très intéressé. Sans doute parce que les victimes en sont peut-être plutôt ou plus souvent des femmes ? Et je me sens incapable de manipuler qui que ce soit ! Pour cela, il faut un don, une aura, associés à un trouble profond, une douleur profonde, et la capacité à parler, emmener quelqu’un où l’on veut. Ce qui n’est pas mon cas. Je n’ai pas l’âme d’un leader, ni d’un mouton, juste celle de celui qui regarde, tranquillement, les autres, espérant juste trouver quelqu’une, avec beaucoup de spontanéité je crois, de naïveté, et de bêtise maladroite.

    • trex58 Says:

      Voici le lien sur le dossier :
      tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120316.OBS3932/pervers-narcissiques-la-meilleure-protection-c-est-la-fuite.html

  5. Jane Says:

    J’ai regardé le film aujourd’hui sur mon PC. Je n’ai pas ressenti le malaise que tu décris. Pourquoi ? je ne sais pas. Cette fille est traumatisée. Elle revit en rêve toute son histoire. Le rituel de bienvenue, un viol commis par le « gourou », Patrick, qui s’est créé une sorte de harem avec des esclaves sexuelles qui font tourner la ferme. Un homme dangereux qui lui apprend à voler, tuer. Cette fille n’a plus de repères « normaux » quand elle arrive chez sa sœur, qui ne peut pas la comprendre. Qui peut comprendre ce que ressent cette jeune fille qui a vécu isolée pendant deux ans et qui a été manipulée ?
    La fin du film est inquiétante. Il ne semble pas vouloir la laisser s’échapper.

    • trex58 Says:

      Regarder un film au cinéma ou chez soi, c’est pas pareil… La taille de l’écran influe sur la sensation d’être « dans » le film. Et, chez soi, on peut facilement retrouver son monde familier pour fuir l’angoisse créée par le film, en faisant des pauses, par exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :