La vie d’une autre (bis)

J’avais loupé le début du film. Donc, je suis retourné le voir. Bon, j’ai encore loupé les 5 premières secondes… mais c’est pas grave !
Toujours aussi bien ! Et j’ai pu mieux étudier les mimiques de Juliette Binoche, jeune femme amoureuse de 26 ans qui se retrouve dans la peau d’une « vieille » de 41 ans, devenue riche et célèbre en même temps qu’une peau de vache qui a perdu l’amour pour son mari et sa mère. D’ailleurs, on ne sait rien de ses relations passées avec son fils… Son fils ne semble pas trop abîmé par elle.
Bon, Marie, qui se réveille sans se souvenir des 15 années passées et que sa mère et son mari ont bien du mal à reconnaître tant elle était devenue une salope, ça me rappelle … moi, qui finit de me réveiller d’un long abrutissement par le travail et le deuil. Dommage que, pour moi, ça ait pris si longtemps pour me réveiller… Et mes enfants ont, eux-aussi, du mal à me reconnaître : il faut du temps pour se déshabituer de la représentation mentale qu’on s’est fait d’une personne, pour effacer les couches et retrouver les vieux souvenirs. D’ailleurs, sans l’alcool, Paul n’aurait sans doute pas réussi à retrouver ses souvenirs.
Un bon film !

Publicités

6 Réponses to “La vie d’une autre (bis)”

  1. Rose Says:

    Tu oublies son père grabataire, dans un état végétatif, en fauteuil roulant. Pourquoi as-t-elle perdu l’amour pour sa mère ? Parce qu’elle l’a surprise dans la cuisine se faisant tripoter par son amant alors que son père se tenait dans la pièce d’à côté. Cette scène m’a remuée !

    • trex58 Says:

      La vie doit l’emporter. Si son père est devenu un légume et qu’il n’a plus conscience de lui et ne peut plus communiquer, la vie exige de vivre malgré tout. Sa mère a aimé son père avant. Ses mots crus et méchants envers lui sont aussi là pour cacher son désespoir et essayer de faire le deuil de lui, de celui qu’il a été. Enfin, il me semble… Si ma mère avait fait pareil, après la mort de mon père, et avait reconstruit un couple, ma jeunesse aurait peut-être été plus ouverte au monde extérieur. Avec des « si »…

  2. Rose Says:

    La situation est différente quand l’un des deux parents est décédé.
    Quand les deux sont vivants, il y a tromperie. L’enfant même adulte, quand il assiste à cette scène, vit cet évènement comme une trahison. Un dégoût pour le parent qui commet ou subit ce geste et une très grande colère surgissent. Ces sentiments subsistent encore des années plus tard.

    • trex58 Says:

      Oui. Tu as raison. Alors que sa mère abandonne son mari pour un autre, elle ne peut que rester fidèle à son père… pour le moment. C’est compliqué la vie…

  3. Rose Says:

    Quand j’y pense, je voudrais qu’ils soient morts tous les deux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :