Taormina !!!!!

Taormina, de JL Murat, C’EST BEAU !!!!!!!!!!!
Une journée entière avec JLM, me berçant pendant que je travaillais sur mes photos.
4 CDs de JLM qui me laissent froid.
Mais il y a « Mockba » et « Taormina » !!!!!!!!!!!

« Accueille-moi paysage » !! C’est une drogue pour moi, maintenant !
Hélas, minuit approche, et il va falloir que je me couche… Trop pas ! 😉

Cent mètres à droite
Pas de quoi te faire de mouron
Tourne au virage
Cent mètres à droite
Voilà la maison
Cent mètres à droite
Pas de quoi te faire de mouron

Dernière congère
Sur une dernière clôture
Qui gémit

Dernière lumière
Sur un dernier abat-jour
Dernier bruit

Dernière prière
Aux grands Dieux de la santé
Dernier  » je t’aime  »
En dernière volonté

Dernier nuage
Aperçu sur l ‘Aiguiller
Derniers feux

Dernière étoile
S’enfuyant vers le Fohet
Dernier voeu

Dernier soupir
A la fuite du bonheur
Dernier enfant
Taquiné de tout son coeur

Accueille moi paysage
Accueille mon voeu
Fais de moi paysage
Un nuage aux cieux
Un nuage aux cieux

Dernier secret
Dans sa rigole en sapin
Dernier sang

Dessus la maie
Un dernier
Signe au matou
Qui attend

Dernière plainte
Dernière grêle sur les blés
Dernier frisson
Aux dernières réveillées

Accueille moi paysage
Accueille mon voeu
Fais de moi paysage
Un nuage aux cieux
Un nuage aux cieux

Tourne au virage
Cent mètres à droite
Voilà la maison
Cent mètres à droite
Pas de quoi te faire de mourron

Dernière rase
dans un champ de primevères
Dernière eau

Dernier envol
D’une dernière alouette
A la nuit

Dernier cheval
Dernier lapin
Dans son sang
Dernière histoire
Qui raconte une chanson

Accueille moi paysage
Accueille mon voeu
Fais de moi paysage
Un nuage aux cieux
Un nuage aux cieux
Accueille moi paysage
Accueille mon voeu
Fais de moi paysage
Un nuage aux cieux
Un nuage aux cieux

Publicités

17 Réponses to “Taormina !!!!!”

  1. jobougon Says:

    Dernier tour d’horizon
    ça me fout le bourdon
    Et dans un grand frisson
    J’évacue en dernier
    Le souffle de l’arrêt.
    Les derniers seront les premiers
    Dans quel monde vais-je encore arriver
    La mort qui me propulse
    D’un jet où je convulse
    Dans une naissance ailleurs
    N’a plus aucune saveur
    Le dernier a l’ampleur
    Du premier cri poussé
    Dans l’effort d’arriver
    Dans d’autres éternités…

    • trex58 Says:

      Bien !
      Sauf que, à la fin de cette vie, il n’y a rien. Pas de tristesse ni de regret, faut juste l’accepter et faire avec.

    • Rose Says:

      La médecine a fait de grands progrés. Même si elle ne guérit pas toutes les maladies, elle peut empêcher le développement de certaines. L’espérance de vie ne fait qu’augmenter. Je suis donc confiante pour toi ! Bisous.

      • trex58 Says:

        Ce qui compte, c’est de vivre longtemps en bonne santé ! Pas de vivre vieux tout court ! 😉

  2. Rose Says:

    Tu n’as pas l’air très en forme Jobougon ! Toi aussi, tu nous fous le bourdon !

    • trex58 Says:

      Mais le texte de JLM parle de la même chose : la mort qui approche et qui dresse la liste de nos dernières fois.
      Rien de triste, car c’est la vie ! 😉
      Faut juste « profiter » de la vie. Et le plus dur n’est pas de la perdre mais de bien l’utiliser. D’ailleurs, que fais-je encore sur mon Blog ?! 😉

  3. Rose Says:

    La tristesse et les regrets sont pour ceux qui restent.

    Oui, j’ai écouté la chanson, derrière la musique, on a l’impression d’entendre des voix de l’au delà, cela me glace. Je préfère de loin, dans le même album, la chanson « l’heure du berger ».

    Comment savoir si le chemin que l’on a pris est le bon ? Comment savoir si les nouvelles directions que l’on prend sont les bonnes ?

  4. trex58 Says:

    Des voix derrière la musique ? Ah bon ?! J’écouterai avec plus d’attention. Des cris d’oiseaux ? Mais j’aime le rythme, le ton de sa voix. C’est simple, efficace, et entraînant. Ca me rappelle une chanson que l’on chantait (en latin) au Moyen-âge devant les églises : « nous nous précipitons vers la mort » et dont le rythme est PLEIN de gaieté !

    « Comment savoir si le chemin que l’on a pris est le bon ? Comment savoir si les nouvelles directions que l’on prend sont les bonnes ? » On ne sait pas ! Car on ne peut pas essayer l’une des autres voies envisagées. Ne pas réfléchir : foncer ! Mais, tout en fonçant, avoir conscience de ce qui se passe, des forces qui nous entraînent : se laisser emporter par les forces de vie qui nous poussent mais en comprenant ce qui se passe : vivre en conscience, l’esprit libre et un peu fou, dans ce monde aseptisé et mortifère. Déconner ! Ou bien, comme moi, prendre certaines choses trop au sérieux, tout en le sachant : vouloir conquérir celle qui ne veut pas (parce qu’elle n’a pas fait l’effort de me découvrir et que, donc, elle craint quelque chose, de prendre un risque, un petit risque).

  5. jobougon Says:

    C’est vrai que parfois certains textes ont le don de nous coller le bourdon, pour peu qu’on y soit sensible à ce moment là. Bien souvent, c’est le reflet de ce qui nous habite et que nous refusons d’accueillir. La tristesse fait partie des états que chacun traverse un jour ou l’autre, pour des raisons diverses, et lorsqu’elle arrive, je la vis pour ne pas la voir ressurgir sous une autre forme, je la reconnais et lui donne le droit d’exister. En jouer la rend plus légère.
    Vivre un peu fous, c’est aussi accepter que la folie puisse être empreinte de tristesse.
    Je crois qu’en ce qui concerne les chemins que nous prenons, dire d’eux si ce sont les bons ou pas, qui peut le savoir ? L’important est peut-être d’aller où notre intuition nous pousse, et d’avancer, car même si la direction ne mène à rien de durable, nous aurons au moins vécu. Toujours ça de pris…

    • trex58 Says:

      Oui, il faut laisser venir les sentiments, les reconnaître, les accueillir, les laisser nous bouleverser … un moment. Nous sommes émotions et sentiments. Ressentir la tristesse, de temps en temps, c’est aussi avoir envie d’autre chose, non ?

      Allons où l’intuition nous pousse, en faisant quand même attention de ne pas trop marcher sur les pieds des autres. Les bousculer un peu, oui. Mais pas leur faire de mal.

      Toutes les directions vont dans le même mur ! Faut juste choisir SON chemin, et en être heureux. Et, dans cette vie moderne, c’est pas facile d’être heureux. Mais, bah, le printemps approche ! Je le sens ! Soleil !!!!!!!!!!!

      • Rose Says:

        Je n’ai jamais fait de mal à personne et je n’ai pas l’intention de commencer. Mais parfois, lorsque je me sens trahi, j’ai des réactions de défense immédiate mais de courte durée. Je ne suis malheureusement pas rancunière. Il faudrait que j’essaye de comprendre pourquoi ?

  6. Rose Says:

    Ton avatar m’impressionne à chaque fois Jobougon !

  7. jobougon Says:

    C’est son bleu profond qui m’a conquise, curieusement je suis étonnée d’une réaction comme celle que tu décris, Rose, et cela me laisse perplexe. L’oeil n’est pas anodin, j’en conviens. Mais il n’est pas le reflet de ma personne, juste un symbole fort qui marque ma signature par cet emprunt à un film superbe parait-il mais que je n’ai pas vu. Si j’aime être observatrice plus qu’actrice, l’oeil ne se veut en rien intrusif, juste curieux, encore moins culpabilisant comme celui de Caïn. C’est une fenêtre sur le monde, une toute petite fenêtre à la taille d’un tout petit monde, le mien.
    Et je regrette beaucoup de ne pouvoir d’ici venir visiter ton monde. Curiosité insatisfaite, mais tant pis. Je suis bien obligée d’arrondir les angles, que serait le carré d’un oeil sinon ?
    Bisous à tous les deux

  8. Rose Says:

    J’ai une amie, qui sur son compte facebook, ne faisait apparaître que son oeil. Malheureusement, son oeil est intrusif. J’ai découvert qu’elle observe et fouille pour obtenir des informations de ses amoureux comme les mots de passe de messagerie de téléphone portable, vérifier leur connexion sur des réseaux sociaux avec d’autres filles. Je ne comprends pas son attitude qui est systématique.

    • trex58 Says:

      Obtenir les mots de passe de messagerie me semble totalement mauvais. Par contre, utiliser les informations qui traînent sur le Web me semble acceptable : à chacun de ne livrer au Web que ce qu’il accepte de voir trouver, et de savoir utiliser les protections disponibles.
      Mais, bon, la pauvre doit souffrir d’une mauvaise expérience dans le passé, ce qui la détourne d’une attitude plus simple et naturelle.

  9. Rose Says:

    Une chanson que j’ai entendue ce matin :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :