Ca craque en Israël

Trois articles récents du Point sur un éclatement en Israël. D’un côté les femmes, même croyantes, qui refusent d’être mises à part de la société par les ultra-religieux. De l’autre, les « fous de Dieu », qui veulent l’application stricte et inconditionnelle de toutes les conneries accumulées dans la Tora. (j’ai dit « connerie » ? Ce n’est pas une erreur. Et j’aurais dit la même chose pour les deux autres religions du Livre et pour toutes les autres religions.)

Les militaires nationalistes religieux dans Tsahal sont passés de 2% à 30% en 20 ans. Et ils refusent les femmes dans l’armée.

Les femmes en voie de disparition à Jérusalem

Les femmes juives n’ont pas les mêmes droits que les hommes juifs.

Tanya Rosenblit, la Rosa Parks israélienne

Des juifs ultra-orthodoxes fous de rage qu’Israël existe.

Ces juifs ultra-orthodoxes qui haïssent Israël

Il n’y a pas que chez les Mulsumans qu’il y a une explosion religieuse. Cela apparaît aussi chez le « peuple élu ». [« Elu » ? Hummm Je me souviens qu’un historien israélien a démontré récemment que la notion de « peuple juif » était une création juive au XIXème siècle… puisque une très grande partie des juifs ont été convertis et n’avaient donc pas de sang de Moïse dans les veines (enfin, même dans les « vrais » juifs, il ne doit plus rester grand chose des gènes de Moïse).] Comme il est dit dans un de ces articles, les femmes ne portent pas la burka, mais elles subissent une pression pour retrouver leur « place » d’origine dans la société traditionnelle juive : à la maison.

Mon analyse (très classique…) : Les peuples, partout dans le monde, grâce à l’éducation, les journaux, la démocratie, la liberté, etc., comprennent qu’ils ont trop longtemps été enfermés dans une prison, et ils réclament plus de liberté. Mais, face à ce changement qu’ils ne supportent pas et qui est contraire aux principes qu’ils vénèrent sans les remettre en cause, et sentant le risque d’être submergés et balayés, les croyants (de toutes obédiences) se radicalisent et se battent pour reconquérir le terrain perdu. Je pense que ces ultra-religieux se sentent déstabilisés par cet insupportable (pour eux) changement autour d’eux. Pour que le processus de libération des peuples du joug de la religion accélère, il faudrait une éradication radicale de la source du mal : la transmission de la folie religieuse. Qu’ils soient juifs, musulmans, ou chrétiens, la religion est imposée aux enfants par leurs parents, qui leur donnent une éducation conforme à LEURS croyances (celles des parents). C’est là où il faut agir : donner le droit aux enfants de ne pas se voir imposer la croyance de leurs parents, mais qu’ils puissent la choisir librement une fois adultes. Et, bien sûr, leur proposer les différentes croyances et … l’athéisme, bien sûr.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :