Archive for janvier 2012

Ophélie

2012/01/31

Quelques photos d’Ophélie, qui va m’aider à concourir pour être exposer à Arles en mai.
Les deux premières sont TRÈS déformées ! C’est fait exprès bien sûr.

E

A

B

C

D

F

Hollande vs Sarkozy

2012/01/30

Voici l’analyse, que je trouve très intéressante, de François Lenglet (chroniqueur sur France 2, BFM, RMC et directeur de la rédaction de la chaîne BFM Business) à propos des deux principaux candidats à la Présidence.

« C’est assez paradoxal, car la situation semble inversée. D’un côté, François Hollande, le challenger, devrait être le candidat du changement. Or, sur le fond, il nous dit : « Ne vous inquiétez pas, on ne va rien changer. » Il veut dire par là que le modèle social français va perdurer. De l’autre, Nicolas Sarkozy s’exprime comme si, avec lui, tout allait changer. Comme s’il n’était pas au pouvoir depuis cinq ans… ».

Hummmm La vie consiste à s’adapter au changement. Faut-il prendre celui qui promet l’immobilisme ? ou celui qui promet le changement qu’il n’a pas fait alors qu’il en avait le pouvoir ?
J’ai choisi : le moins pire des deux.

J. Edgar

2012/01/29

« J. Edgar », de Clint Eastwood : bien ! Un bon film. La partie, un peu trop longue au goût des français sans doute, sur sa « relation » avec Clyde, doit avoir plus d’importance pour les Américains. Bien joué. Hoover n’est pas décrit comme un directeur du FBI idéal, mais comme un mec qui ne s’embarrasse pas trop des moyens qu’il juge nécessaires pour que l’ordre soit établi. J’ai trouvé qu’était exprimé par Hoover une volonté à faire le « bien » même si ce n’était pas légal… (avec des dossiers sur tout le monde, comme le fait toute dictature). Bref, Eastwood n’a pas été tendre avec lui. La musique est de Eastwood. Et je trouve que le chef éclairagiste a fait vraiment très sombre : certainement que les lampes en 1930 n’éclairaient pas beaucoup, mais quand même parfois les visages étaient presque noirs.
En tout cas, bien mieux que « The Descendants » ! Je le verrais plus récompensé que ce dernier.

Hasard

2012/01/28

« Ce qui ressemble au hasard
Souvent est un rendez-vous. »

Francis Cabrel – Mademoiselle l’Aventure

Psychanalyse et autisme : Le Mur

2012/01/28

Sophie Robert, réalisatrice du documentaire « Le Mur : la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme », a perdu son procès contre les 3 psychanalystes qui lui reprochaient d’avoir déformé leurs propos : Rue 89.

2012 est l’année de l’autisme en France.
Un député a déposé une proposition de loi pour interdire aux psychanalystes de s’occuper des enfants autistes.
Depuis 30 ans, des parents sont blâmés et dépossédés de l’éducation de leurs enfants par des psychanalystes qui appliquent des méthodes d’un autre âge (« packing » : torture) ou simplement « occupent » ces enfants, au lieu d’utiliser des méthodes ayant fait leurs preuves dans le reste du monde pour aider ces enfants, que leur biologie empêchent d’apprendre correctement la communication, à s’intégrer dans la société.

Une mère d’enfant autiste, venue d’Angleterre pour visiter des amis à Grenoble, était surprise de ne voir nulle part des enfants autistes. En Angleterre, 80% des enfants autistes reçoivent une éducation appropriée, contre 20% en France.

The Descendants

2012/01/28

C’était bien. Sans plus. Moi, je ne lui donnerais pas d’Oscar.
Attention ! Je livre quelques infos du film !

Pourquoi je ne l’aime pas beaucoup ? Parce que : cet accident, la découverte fortuite que sa femme le trompait, visiter Hawaï, et ce terrain immense à vendre juste au même moment, ça sent l’accumulation d’idées pour remplir le film (même si ça crée quelques liens). Et puis, Clooney, dans le rôle du mari éploré et du mauvais père qui reprend tout en main, je ne le trouve pas bon, à moins que ce soit le scénario qui ne tienne pas bien la route. Je trouve que, face à la mort annoncée de son épouse, il tient trop bien le coup. La preuve : il continue à travailler sur le dossier de la vente alors que tout le monde attend que sa femme meure… J’ai vécu la même situation et je le trouve vraiment trop mou et pas assez ravagé par la mort annoncée de sa femme. Vouloir permettre à l’amant de sa femme de lui dire adieu, je ne le sens pas… Courir chez les amis pour en savoir plus sur cet amant, je ne le sens pas. Ca fait pas réel. Un manque d’émotion et de douleur. Enfin, c’est bien joué, mais ça fait pas réel. Ou alors, à Hawaï, il sont spéciaux.

Bon, si vous allez le voir, je voudrais bien votre avis.

Singapour

2012/01/26

Voici le « condo » où habite ma fille à Singapour.
Une piscine de 50 mètres !

Photos

2012/01/25

Nouvelles photos de Mélaine et Lala, torses nus et en jean, sur mon Book :
Mélaine et Lala.
Lala.

J’ai également 4 séries de photos d’enfants autistes que je fait pour une association. Mais je veux d’abord vérifier le côté légal des autorisations avant de publier. Et puis, il devrait y avoir (enfin !) une exposition en 2012 !!
Et, demain, verdict du procès contre la réalisatrice du documentaire « Le Mur : la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » !
Et, là, je vais aller me coucher… Bonne nuit !

Nouveau rapport Hite

2012/01/23

Une petite lecture intéressante, pour vous surtout Mesdames. Retenez-bien le chiffre : 95% ! 😉
« Une femme a besoin d’un homme comme un poisson d’une bicyclette ». Zut alors ! Et à quoi je vais donc bien servir, moi ? 😉

Finalement, s’ils en parlaient un peu mieux à l’école, du sexe, et en groupes non mixtes !, ça se passerait mieux ensuite !

54

2012/01/22

Demain, c’est le 23 janvier. Mon épouse aurait 54 ans. Elle avait 8 mois de plus que moi. Ca fait bizarre… Il y a 6 ans, nous étions souvent quatre à la maison, quand ma fille revenait de son école d’Ingé, et maintenant je suis seul dans ce grand appartement. Plus de douleur. Plus de larmes. Juste un manque. D’elle, bien sûr ; mais regretter ce temps ne sert à rien, puisqu’elle n’est plus. Il y a surtout le manque d’une mère pour mes enfants, manque définitif. Et le manque d’une compagne pour moi ; un manque qui peut être comblé, mais d’une façon qui ne pourra jamais remplacer ce qui a été, qui ne pourra jamais apporter la même chose : un avenir avec des enfants. (je ne vois pas une « jeune » femme vouloir des enfants avec moi) Reformer un couple après 50 ans, c’est bien différent de se mettre en couple vers 25 ans : l’avenir possible est moins riche en possibilités : les enfants, même si c’est une tonne de soucis et qu’on vit, finalement, bien mieux sans, c’est un bonheur, c’est une dimension fondamentale dans sa vie, une expérience qu’on loupe forcément, même si tout se passe sans problèmes graves, parce que c’est pas possible que ça se passe bien : il faut qu’il y ait des conflits, des difficultés, pour que les enfants grandissent bien et deviennent vraiment indépendants. Alors, les relations homme-femme à 50 ans, c’est pas évident. Mais, bon, je suis plein de bonne volonté. Il faut juste qu’il y en ait une à qui je plaise, et qui me plaise, et qui ait envie que je l’embrasse. Ca doit bien exister, non ?!!

Cet anniversaire est enregistré dans mon téléphone. C’était son téléphone, que j’ai repris car je n’en avais pas, et les enfants avaient enregistré son anniversaire sous le nom « Maman », que j’ai remplacé, récemment, par « Cathy ». Et il faudra bien que je change de téléphone… car il n’en peut plus : il a au moins 7 ans. Mais il a un côté pratique : je peux l’utiliser d’une seule main, pas comme ces téléphones où il faut ses deux mains pour téléphoner.

Il a fait un temps dégueulasse ce WE. Deux heures à la piscine. De la musique dans le salon. Des heures à travailler mes photos, hier et aujourd’hui. Deux heures pour trier des photos pour mon association de parents d’enfants autistes. Voilà comment le temps passe, quand on est seul. Difficile dans ces conditions de rencontrer quelqu’une. Plus de nouvelle de G., qui passe tout son temps avec sa clarinette. A. est à fond dans le Yoga. Plus de nouvelles de M. . J’ai dû fâcher M2. avec cette discussion avec elle, qui croit en des choses qui m’exaspèrent (je suis un con d’athée intolérant). Et MJ n’a pas répondu à mon dernier mail, probablement enfoncée dans sa dépression de 30 ans. Pfffff Ces femmes. Et ma voisine et amie, depuis qu’elle file le parfait amour, je ne la vois plus guère… Entre les occupations qu’elles se sont trouvées, leurs enfants, leurs amis, et leur travail, elles ne sont pas souvent disponibles. Bon, heureusement qu’il y a la photo, la musique, et – quand le beau temps sera de retour -, la montagne !

Bon, il se magne ce printemps ?!!!!!!!!!!!!!