Joyeuses Fêtes !

Joyeuses Fêtes !
Noël approche.
Ces fêtes de fin d’année, c’est l’occasion pour les familles dispersées de se retrouver. Ou c’est le moment pour visiter sa famille. Bref, les gens se recentrent sur leurs liens les plus forts : ceux de leur sang, parents, enfants, fratrie.
Pour moi : pas question de retrouver ma mère et l’entendre me demander si je suis son frère ou son fils… pas question non plus d’aller voir ma demi-soeur, car nous n’avons pas grand-chose à nous dire, ayant finalement vécu si peu ensemble… pas question non plus d’aller voir mon demi-frère ou mes demi-soeurs car eux-aussi vont se recentrer sur leurs êtres chers. Quant à ma fille, elle doit finir de préparer son départ pour Singapour avec son chéri à Paris. Quant à mon fils, il vient de retrouver sa chérie qui était séparée de lui de plus de 8 heures de train et, comme elle a sûrement envie de retrouver sa famille, elle va probablement passer toutes ses vacances, et donc mon fils aussi, chez ses parents. Restent ma chère belle-soeur et son époux, que j’étais allé voir dans leur mas cet été (2 heures de voiture AR sur d’horribles chemins des Cévennes) et qui, depuis, ne savent que m’envoyer des mails pour payer ma quote-part de la maison que nous possédons ensemble sans jamais prendre de mes nouvelles. Je m’éviterais bien de côtoyer, encore une fois, le vide intellectuel et surtout humain de leurs vies de zombies (je suis dur, je sais…, mais ça fait 30 ans que je les côtoie…), mais je n’ai pas le choix : mes enfants ont décidé, pour la troisième fois…, de m’imposer encore Noël chez eux : goinfreries au programme, et relations vides ; entre moi et eux certes, mais aussi entre eux et les autres : ou, plutôt, relations faites de faux-semblants. Et puis, certains ont besoin de spectateurs pour parler et pour remplir leur vide intérieur. C’est clair : je ne les aime plus. Ils me le rendent bien. On ne choisit pas sa « famille », en l’occurence, la famille de mes enfants, plus la mienne.
Joyeuses Fêtes !

Comment avais-je passé les vacances précédentes de Noël ? Ah, oui ! À attendre que P. revienne de sa famille en Suisse pour reprendre notre découverte amoureuse. Commencer une relation par deux jours ensemble suivis de quinze jours séparés, ce fut affreux : cette attente fut une souffrance. Cette année : pas d’amie ! Comme ça, je suis plus zen. Même pas triste ! Le début de la sagesse ? Hummmm Il faut se méfier de l’eau qui dort. C’est juste une accalmie en attendant une nouvelle tempête, j’espère.

Publicités

6 Réponses to “Joyeuses Fêtes !”

  1. Rose Says:

    La neige est tombée cette nuit. Les arbres et les jardins sont blancs. Un beau décor pour Noël. Joyeuses fêtes Tony !

    Une chanson rigolote :

    • trex58 Says:

      Ici aussi il neige ! En ce moment. Elle ne tient toujours pas (Grenoble est à 232m) mais, à force de refroidir le sol, ça va bien finir par être tout blanc lundi ! Aller au bureau en raquette, chouette !

      Sinon, pour la chanson, effectivement, elle est bizarre et rigolote, avec des allusions sexuelles me semble-t-il… 😉 Mais il faudra que je la ré-écoute !

  2. Encolie26 Says:

    Et pour quoi pas avoir le courage de dire NON ?
    C’est un peu lâche de parler ainsi des gens et de s’assoir à leur table. Mieux vaut assumer ce que l’on est, ce que l’on sent.
    Avec tes enfants ou seul, mais en accord avec toi même plutôt que de te plaindre. Mettre le courage en acte au risque de surprendre ton entourage…. un premier vrai pas de liberté.
    Last minute.com et pars t’évader du bocal grenoblois.

    • trex58 Says:

      Oui. Je manque sans doute de courage… Mais, bon, ma fille part pour un an et ce n’est pas sûr que je la revois avant son retour. D’autre part, il faut toujours avoir en tête que la vie est pleine de surprises, parfois de très mauvaises. Je ne veux pas regretter de ne pas avoir été avec elle ces 3 jours. Et puis, elle n’a pas besoin non plus que je jette de l’huile sur le feu avant qu’elle parte. Là-bas, je pourrai essayer d’exprimer encore ma désapprobation de me faire imposer encore mon ex-belle-famille, qui m’a apporté si peu de soutien (ou, plutôt, m’a enfoncé la tête sous l’eau quand je me noyais de chagrin) après le décès de mon épouse. Mais tranquillement. En parlant sur ce Blog, je vide ma bile, de sorte que je pourrai être acide sans violence, avec des mots justes peut-être.

  3. Rose Says:

    Pas facile de dire non et de blesser les proches. Pourtant parfois j’aimerais m’en aller très loin pour éviter les réunions familiales. Il parait que ce sont des moments de régression, dans lesquels tous les membres d’une famille retrouvent leur place, des moments qui peuvent raviver des scènes d’enfance douloureuses qui génèrent souvent des disputes. Il faut essayer de se contrôler : c’est une lutte entre l’enfant et l’adulte qui est en nous. Le problème, c’est qu’après avoir bu plusieurs verres, chez moi, c’est l’enfant qui resurgit rapidement !

    • trex58 Says:

      Ce sont des proches (puisque je les côtoyés 3 ou 4 semaines par an pendant 25 ans), mais ils ne sont pas ma famille. Et mon principal reproche envers eux, c’est de nous avoir empêchés, mon épouse et moi, de mettre le centre de notre famille dans notre foyer, en nous parasitant, en se nourrissant de nous, puisqu’ils étaient vides. Mais j’ai été faible…
      Donc, je ne retrouve pas mon passé, je ne vais pas régresser dans l’enfance. Je vais observer, parler peu, et bien j’espère, donc boire peu. Et éviter de prendre encore un ou deux kilos comme tous les ans dans cette putain de famille où, si l’on n’a pas 10 kilos de trop, on est traité de « maigre » ! 😉 Bref, bouffer trop, ça m’exaspère. Surtout que mon estomac a retrouvé sa taille d’antan et, en plus de mes abdominaux d’acier (si, si !), va renâcler à bouffer homard, foie gras, saumon fumé, châpon, et tant et plus.
      Moi, il me suffit de deux verres de vin, maintenant, pour dire des bêtises… Moins on boit, plus on est sensible à l’alcool.
      Oui, les réunions de famille, parfois, c’est sanglant ! Il y a de beaux films là-dessus !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :