Archive for décembre 2011

Sydney is already in 2012 !

2011/12/31

Ha ha ha ! Je viens de recevoir des voeux de deux australiens (à Sydney) que j’ai rencontrés cet été en Arles, en juillet. Les pauvres étaient morts de fatigue et de chaleur. Nous avions discuté un peu et, si je me souviens bien, elle avait vécu en France, et elle parlait encore assez bien le français. Ils visitaient la France et l’Allemagne. Je leur avais envoyé quelques photos que j’avais prises d’eux, et nous échangeons des mails de temps en temps. Ce qui est marrant, c’est que j’ai un ami (un de mes anciens stagiaires) qui vit à Sydney aussi : ils sont voisins peut-être ! Et Gabriele et Jonathan m’invitent à les visiter ! Ha ha ha ! Il n’y a QUE 7 heures de vol entre Singapour et Sydney ! Une paille après les 12h40 de vol depuis Paris… Hummm C’est tentant. Marcher la tête en bas !
Voici quelques fleurs d’Australie, qu’ils m’ont envoyées. C’est bien agréable avec le temps dégueulasse que nous avons ici.

2

1

2012

2011/12/31

Une pensée émue à tous ceux pour qui 2011 a été une horreur et pour qui 2012 n’apportera probablement aucun soulagement.

Une liste non exhaustive :
– Victimes du tsunami au Japon.
– Victimes de Fukushima.
– Victimes de la répression, en Lybie, Tunisie, Egypte, Syrie, Iran, Chine, Tibet, et j’en oublie.
– Ceux qui ne mangent pas à leur faim.
– Ceux qui n’ont pas accès à l’eau.
– Ceux qui vivent dans un pays en guerre.
– Ceux que la montée de la mer va chasser de chez eux.
– Ceux qui sont chassés de chez eux ou séparés.
– Ceux qui sont empoisonnés par la pollution (Chine), les puits pollués à l’arsenic au Bangladesh, etc.
– Ceux dont les croyances en font des exclus et des victimes.
– Ceux qui souffrent de maladie évitables.
– Ceux qui sont brisés dans leur corps ou leur âme.
– Ceux qui subissent le joug de dictateurs ou d’ oligarches (Poutine et bien d’autres).
– Etc.

Finalement, vivre, ce n’est pas une vie ! 😉

Finalement, la vie est belle en France ! Pourquoi on se plaint ?

Allez. Bonne année 2012 !
Aimez-vous les uns les autres.

La Chine va continue à étendre son pouvoir sur le monde.
L’Iran, la Corée du Nord, et d’autres dictatures sanglantes et dangereuses, vont faire peser la menace nucléaire.
L’Europe va s’enfoncer dans sa léthargie et la récession.
Les USA vont dépenser à tout va ce que le reste du monde leur prête.
Le nombre d’obèses dans le monde va augmenter.
La population tibétaine va continuer à se dissoudre dans les envahisseurs Han.
Les richesses (pétrole !) vont continuer à être mal réparties.
Les petites filles vont continuer à être éliminées à la naissance un peu partout dans le monde. Et d’autres continueront à être excisées.
Des enfants travailleront dès 5 ans pour payer les dettes de leurs parents, en Inde.
Des hommes violeront, vitrioleront, lapideront, ou brûleront des femmes, dans les pays arabes, en Inde, et ailleurs.
Des hommes tueront d’autres hommes (et femmes et enfants) pour un Dieu qui n’existe pas.
Des enfants seront enrôlés de force dans des armées, en Afrique.
Les religions vont continuer à abrutir les hommes, partout dans le monde.
Nos cousins les singes vont disparaître, avec des milliers d’autres espèces animales.
On continuera à détruire la planète, sa beauté, et cette extinction sera la plus rapide et la plus efficace de toutes.
Dans quelques décennies, le chaos va s’installer, et les survivants se battront pour manger des rats, avant que ceux-ci ne prennent (logiquement) le contrôle de la planète.

Hummmm ! Lucifer doit se frotter les mains !

Bon, en espérant que vous avez encore faim de foie gras et soif de Champagne pour ce Réveillon !
Pour moi, ce sera de la soupe de courge. Na ! 😉

Campagne

2011/12/31

Cévennes :

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Someone like you – Adèle

2011/12/30

Putain, ce qu’elle chante bien !

Plus c’est triste, plus c’est beau ! 😉
C’est magnifique.

I heard that you’re settled down
That you’ve found a girl
And you’re married now

I heard that your dreams came true
Guess she gave you things
I couldn’t give to you

Old friend, why are you so shy?
Ain’t like you to hold back
Or hide from the lie

I hate to turn up out of the blue uninvited
But I couldn’t stay away
I couldn’t fight it
I’d hoped you’d see my face
And that you’d be reminded that for me
It isn’t over

Never mind I’ll find someone like you
I wish nothing but the best for you too
Don’t forget me, I beg
I remember you say
Sometimes it lasts in love
But sometimes it hurts instead
Sometimes it lasts in love
But sometimes it hurts instead

You know how the time flies
Only yesterday was the
Time of our lives

We were born and raised in a summer haze
Bound by the surprise
Of our glory days

I hate to turn up out of the blue uninvited
But I couldn’t stay away
I couldn’t fight it
I’d hope you’d see my face
And that you’d be reminded that for me
It isn’t over

Never mind I’ll find someone like you
I wish nothing but the best for you too
Don’t forget me, I beg
I remember you say
Sometimes it lasts in love
But sometimes it hurts instead

Nothing compares no worries or cares
Regrets and mistakes they are memories made
Who would have known how
Bitter sweet this would taste

Never mind I’ll find someone like you
I wish nothing but the best for you
Don’t forget me, I beg
I remember you say
Sometimes it lasts in love
But sometimes it hurts instead

Never mind I’ll find someone like you
I wish nothing but the best for you too
Don’t forget me, I beg
I remember you say
Sometimes it lasts in love
But sometimes it hurts instead
Sometimes it lasts in love
But sometimes it hurts instead.

Ma chère belle-soeur…

2011/12/30

« On choisit ses amis, mais pas sa famille… ». Ce diction est bien vrai, et est valide dans les deux sens : si on n’aime pas toujours les membres de sa famille, ceux-ci vous le rendent bien ! C’est le cas pour ma belle-soeur (la soeur de ma défunte épouse).

Pourquoi ce billet ? Pour exprimer ma rage de me sentir trahi, rejeté, par quelqu’un que je croyais m’aimer.

Chacun d’entre nous est le fruit de ce qu’il a subi, enfant, et des choix qu’il a faits. Comme tous, ma belle-soeur a souffert dans sa vie, et c’est probablement parce que, tordue de douleurs à certains moments de sa vie, elle n’a pa su se retrouver, se redresser, qu’elle est devenue telle qu’elle est : une salope doublée d’un parasite vampyre à tendance perverse narcissique et manipulatrice. Une folle, quoi. Nous le sommes tous, certainement, moi le premier. Mais, elle, elle excelle dans la manipulation inconsciente des autres : les autres ne servent qu’à nourrir son manque, son vide intérieur. Elle se nourrit de la vie des autres, les noyant sous un flot ininterrompu de paroles vides sur sa vie vide, avec toujours le sourire aux lèvres et les bons sentiments semblant déborder de son coeur. … semblant … Elle n’est qu’apparence. Elle n’aime pas vraiment. Elle ne s’intéresse à rien vraiment, sinon avoir du monde autour d’elle pour l’écouter débiter ses conneries. Elle laisse son fils (qui, en redoublant deux fois, n’a jamais atteint la 1ère) fumer du cannabis chez elle, tous les jours. Ce fils qu’elle a tant aimé, gâté, pourri, détruit, qu’elle l’a rendu con et dépendant d’elle, un zombie. Son fils ne lui suffit pas, il lui faut aussi mes enfants autour d’elle. Et, fragilisés par la mort de leur mère, avec le con de père que je suis, et ayant besoin d’une figure maternelle de remplacment, ils se tournent vers elle, se laissant abuser par sa gentillesse apparente, ne voyant pas qu’elle nous sépare, au lieu d’essayer de nous rapprocher, mes enfants et moi.

J’ai la haine. Et je la conchie.

J’ai essayé de commencer à expliquer pourquoi nous en sommes venus là. Mais il faudrait des pages et des pages… Je me contenterai de dire ce qui me fait souffrir pendant ces fêtes de Noël.

Ma fille part à Singapour, le 1er janvier. Autant dire que son temps, à elle et à son compagnon, est compté.
Mon fils étudie à Valence, et son amie à Caen. Autant dire qu’elle a très envie de voir sa famille, et lui de la voir.
Ma belle-soeur, pour la troisième année consécutive, a invité mes enfants à passer Noël dans le mas de son mari en Cévennes. Trois jours. Pour voir mes enfants, j’ai accepté de venir, et je me suis fermé ma grande gueule.
Je dois ajouter que, sur les 31 derniers Noëls, j’en ai passé 25 ou 26 dans ma belle-famille… Et je dois ajouter que, cet été, j’avais fait un pas vers ma belle-soeur en allant les voir chez eux cet été ; mais, depuis, aucune nouvelle d’eux, à part me demander (par mail !) de payer ma part des frais d’une maison que nous avons en indivision.
Alors, le foyer, les repas, Noël, ce sont des symboles d’une famille. Une famille se doit de se réunir à Noël. Or, cette année, lors des fêtes de fin d’année, aucun de mes enfants n’est venu manger chez moi. Ma fille n’a pas eu le temps, c’est normal. Et mon fils suit son amie qui profite de sa famille, c’est normal. Ce qui est anormal, c’est que personne ne se soit préoccupé de moi et ne se soit rendu compte que, si ma famille ne se réunit pas un minimum chez moi, c’est donc que je n’ai plus de famille, et donc que je suis mort. Ce qui aurait été normal, c’est de partager ces 3 jours entre ma belle-soeur et moi. Je pensais que mon fils, et son amie, passeraient au moins un repas avec moi. Je le leur avais proposé, deux ou trois fois, avant Noël, et ils n’avaient pas dit non. Mais, maintenant, ils disent que ce n’est plus possible…

Deux jours à pleurer. J’en ai marre. J’ai la haine. Je vais lire Camus.

Tristesse

2011/12/29

Je croyais aborder ces vacances de fin d’années d’un bon pied. Il aura suffit de passer 3 jours avec mes enfants (hélas chez ma belle-soeur), puis de me retrouver de nouveau seul, pour que tout s’effondre. En plus, au moment de dire au-revoir à ma fille, pour de longs mois sans doute, à 12h40 de vol d’ici, elle a refusé que, en plus de mes baisers, je la serre contre moi… Et mon fils passe son temps chez les parents de son amie, à 15mn en voiture d’ici, sans même « pouvoir » me consacrer un seul repas. Pendant ces fêtes, aucun de mes enfants n’a mangé ou dormi chez moi. C’est à peu près compréhensible pour ma fille, qui a eu tant de choses à préparer pour son départ, mais pas pour mon fils.
Ah, oui, les pères : ça n’aime pas, ça ne souffre pas, ça ne pleure pas.

La Beauté

2011/12/29

Un extrait d’une interview de David Cronenberg à propos de son film « A dangerous method », sur Jung et Freud ; parue dans Philosophie Magazine ».

À propos de l’accueil du roman « Festin nu » de William Burroughs aux Etats-Unis, et suite à une courte discussion sur la théologie chrétienne, qui a récupéré l’idée de séparation de l’âme et du corps effectuée par Platon, il dit : « Les gens croyaient que la beauté se trouvait hors du monde, impossible à trouver ici-bas. Lorsque, comme moi, vous estimez qu’il n’existe aucun au-delà, vous n’avez plus d’autre choix que de trouver la beauté ici-bas, car si elle n’existe pas ici, elle n’existe nulle part. »

Cela explique sans doute pourquoi l’épouse laotienne de mon ami d’enfance laotien, très pieusement bouddhiste, ne comprenait pas pourquoi je lui parlais de beauté et la recherchais : pourquoi se préoccuper de beauté maintenant alors que cet au-delà promis est lumineux ? 😉 et affadit la réalité.

L’un des dangers de trop croire au Père Noël : ne pas voir la beauté devant ses yeux. Reste à savoir la voir, à la trouver, à la comprendre, sous ses multiples formes (et, bien sûr, non-bourgeoises). Mes photos sont souvent un peu trop classiques, gentillettes…

Amélia en studio

2011/12/22

Voici quelques unes des photos d’Amélia, avec qui j’ai fait une séance hier soir, dans le studio du CE de mon entreprise, que j’utilisais pour la première fois. Je les trouve assez belles… Normal ! la modèle est magnifique ! Amélia est Gabonaise et fait des études en France, tout en travaillant à mi-temps. Elle est un peu narcissique, m’a-t-elle dit, car elle adore se voir en photo. Elle m’a dit avoir deux miroirs dans sa chambre ! de part et d’autre de son lit. En tout cas, elle est très photogénique. En particulier, elle a une bouche très expressive, qui peut montrer un magnifique sourire (sur d’autres photos), ou bien être d’une beauté calme et tranquille comme sur les photos ci-dessous.
Ces photos sont très proches. Mais chacune est bien différente, je trouve, avec des expressions différentes.

D’autres photos sur mon book., ou sur Flickr.

a1

a2

a3

a4

a5

a6

a7

a8

a9

a10

Lala at home

2011/12/20

Quelques unes des photos de Lala prises chez elle en mai. 7 mois pour les trier ! et je n’ai pas fini…

D’autres photos sur mon book.

L0

L1

L2

L3

L4

L5

L6

L7

L8

L9

L10

L11

Vacances !

2011/12/20

Vacances !
Vacances !
Tra la lère !
Je suis en vacances !

🙂