Mélenn au marais

Revoici le marais de Seiglières, avec Mélenn.
Les roseaux, au premier plan, semblent blancs parce qu’ils sont couverts de givre. Mélenn était enthousiaste pour faire ces photos. Quel courage elle a !

Vénus sortant du givre !

Mélenn

Est-ce que cette photo vous plaît ou vous choque ?

Si elle vous choque, je vous propose celle-ci en comparaison (de Sally Mann. Je pense que c’est elle qui pose à gauche, avec sans doute l’une de ses filles au milieu) :

Three Graces

Publicités

Étiquettes : ,

10 Réponses to “Mélenn au marais”

  1. marlaguette Says:

    Ben je préfère la tienne 😉

    • trex58 Says:

      Ha ha ha !
      Merci !
      Sally Mann est une … excentrique, très bien cotée aux USA. Cette photo doit valoir entre 5.000 et 20.000$ .
      Entre prendre ses enfants nus, le corps de son mari qui se détériore, et des cadavres en décomposition, elle a produit des photos magnifiques.

  2. cath Says:

    Choquer pour se démarquer, pour se faire connaître. Beaucoup d’artistes passent par cette phase. Je ne juge pas, mais pour ma part, je trouve la photo de Sally Mann moche tout simplement. La tienne est plus « classe ». Mais j’en ai vu de toi que j’ai préférées.

    Il y a une sorte de snobisme dans l’art qui m’énerve. Que les artistes aient envie de vouloir choquer pour exister, je peux comprendre. Que des gens s’extasient au nom de l’art… je trouve cela très prétentieux.

    C’est juste mon avis hein ?

    • trex58 Says:

      L’art est quelque chose de compliqué… Ma fille n’aime guère mes photos, à part celles prises sur le vif, volées ; et surtout pas les nus, qui – pourtant – sont très « artistiques ». Ma voisine, infirmière en psychiatrie, trouve mes photos molasses ; elle me suggère de peindre mes modèles !
      Il y a ceux qui font de l’art parce que c’est un moyen pour eux de se délivrer de souffrances. Et il y a ceux qui cherchent à plaire. Mais, pour moi, pour faire de belles photos, il faut qu’elles plaisent à l’artiste, point final. Mais, bon, il faut essayer des choses moins évidentes.

      Cette photo de Mélenn devant les roseaux givrés, c’est pour essayer de mélanger la beauté de cette Nature avec la beauté d’une femme nue ; il y a un contraste aussi ; et comme Mélenn a des poses Boticellienne, elle convient bien ici ! Et puis, elle a adoré faire ça ; poser nues, avec ses piercing (qu’on voit mal), en plein nature, ça lui a plu. Je recommencerai avec elle, par exemple sa peau blanche en contraste avec une forêt sombre et nue.

      Quant à celle de Sally Mann, dont le sujet n’a rien à voir avec la mienne, à part que ce sont des femmes nues dans la Nature, je ne la connaissais pas et l’ai découverte tout récemment. Montrer des femmes urinant, dont soi-même, c’est … weird (bizarre) ; mais, bon, nous pissons tout les jours ! Simplement, c’est un acte qui, aujourd’hui, est caché. Avant, les gens pissaient dans la rue, au vu des autres ; les femmes, accroupies, pissant sous leurs jupes. Cacher nos « fonctions naturelles » est assez récent. Et puis, pour une femme, pisser debout, c’est un acte fort ! 😉

  3. marlaguette Says:

    Ca a quoi de fort de faire pipi debout ? Sincèrement là…Je ne vois pas…

    • trex58 Says:

      Ha ha ha ! Par opposition aux hommes. Quelque part, les hommes sont « fiers » de faire pipi debout, sans se mouiller. C’est une partie du machisme. Rester debout, c’est être prêt à déguerpir en cas de danger. Accroupi, on est plus « fragile ».

  4. Encolie26 Says:

    Vénus sortant du givre ! 🙂
    Oui, toi qui préfères les « petits poids », une femme boticellienne c’est bien plus beau à regarder et à « peindre », je suis d’accord avec toi.
    Je vois bien Mélenn sur un fond plus foncé, ou sur des fougères géantes.

    La photo de Sally, c’est un pied de nez aux garçons, une blague. C’est irrévérencieux. J’ai vu des photos de femmes prises dans des bordels au siècle dernier plus choquantes que cela.
    Dans une prochaine vie, je demande à être un garçon … rien que pour le plaisir d’avoir une zigounette !! il semble qu’on s’amuse bien avec !!

    • trex58 Says:

      Oh, Mélenn était un peu plus enrobée que cela il y a 2 ans. Et elle en garde un « certain » derrière.
      Effectivement, avec sa peau très blanche, elle irait bien sur un fond noir. Il me faudra essayer. Elle n’est pas très jolie, et elle ne pose pas très bien, mais elle aime faire des photos nues. Et, comme j’ai bien du mal à trouver d’autres modèles, et comme nous avons établi une confiance mutuelle, je vais continuer à faire des photos avec elle, essayant de diversifier les photos possibles avec elle. Garder le même modèle, c’est comme avoir une contrainte et inventer malgré tout.

      Finalement, j’aime bien cette photo. Sally Mann a l’air de bien s’amuser, avec un geste gracieux de la main droite, et ses complices se sont cachées pour ne pas se dévoiler. Finalement, pisser, c’est naturel ! 😉

      Une zigounette ? C’est vrai que c’est marrant. Le matin, couché sur le ventre, on a parfois des soucis avec ce truc tout raide. Parfois, sans raison, on a la pâte qui lève et on est bien embêté de voir que … ça se voit. Et, quand on est exposé au froid, il ne faut pas oublier sa pince à épiler pour réussir à l’extraire quand on veut pisser sans se pisser dessus ! 🙂 Sans rire (et c’est variable selon les hommes), la mienne varie pas mal en longueur ! Record de minimum : 1cm, lors de sorties en raquettes. C’est comme un escargot : ça se replie beaucoup ! Ha ha ha ha ha ha !!!! Mais, question plaisir, il vaut mieux être une femme, aucune discussion possible : le rapport est bien de 1 à 10 question jouissance.

  5. Rose Says:

    Je trouve la nudité naturelle. Très souvent, je me suis baladée nue devant mon enfant. J’ai arrêté lorsqu’il a éprouvé de la gêne à la vue de mon corps et à l’approche de l’adolescence. J’ai donc respecté sa pudeur. Mais Sally Mann et ses filles se montrent nues devant son fils ou leur frère, qui n’est pas sur la photo mais qui doit certainement se trouver à proximité.

    • trex58 Says:

      Bien sûr que la nudité est très naturelle ! C’est plutôt notre culture qui pousse à la cacher qui n’est pas naturelle. D’une certaine façon, nous avons assimilé l’idée que ce qui est en haut (le ciel, les étoiles, la tête) est « pur » et beau, alors que ce qui est en bas (la terre, la fange, les parties génitales) est sale et instable. Alors que, en fait, le chaos est aussi dans les étoiles.

      Pour Sally Mann, je ne connais pas très bien l’histoire de sa famille, mais il me semble que son fils n’a pas continué longtemps à se faire photographier, alors que les filles ont continué. Entre filles, il y a moins de gène, sans doute, puisqu’il y a moins de chairs montrées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :