L’amour

L’amour, c’est comme une balade en montagne : il faut marcher à peu près au même rythme, sinon on n’est plus ensemble dans l’instant et on n’arrive plus à discuter et à partager le moment.

Mais l’amour, ce n’est pas comme une simple balade en montagne. Quand on marche, on est calmé par le retour à son corps et par le calme alentour, et on peut prêter attention au rythme de l’autre et s’y adapter volontairement et avec plaisir. Alors que, quand on aime, on a bien du mal à voir ce qui est évident : on ne veut plus voir que ce qui confirme notre désir d’amour et de bonheur, et on ne voit pas parfois que l’autre est à la traîne, qu’il doute parce qu’on va trop vite. Mais l’amour rend aveugle et sourd, c’est bien connu. Pour ne pas voir ni entendre ce qui est désagréable ?

Aimer, c’est donc trouver un équilibre entre un état euphorique et la conscience de la réalité. Finalement, c’est comme réussir à vivre heureux tout en sachant très bien que ça ne sert à rien puisqu’on va mourir. Mais c’est encore plus difficile que ça : quand on aime, on oublie la mort. Alors, on aime pour oublier la mort ? pour donner un sens à sa vie ?

Hummmm Il y a encore du soleil dehors. Je choisis la vie et le plaisir de sentir encore sa chaleur sur ma peau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :