11 septembre 2001

Le numéro de septembre de « Philosophie Magazine » consacre un article sur le 11 septembre 2001, que je n’avais pas lu, et dont je viens de lire quelques pages.

Tout attentat de ce genre a pour but non pas de tuer des victimes innocentes mais de faire souffrir l’ennemi dans son camp, afin de l’amener à « péter les plombs ». Le but principal est d’accentuer encore le précipice qui sépare les deux camps et de pousser un plus grand nombre de ceux du camp opposé à la colère. Le but est de pousser l’ennemi à vouloir se venger de ce dont il a souffert en faisant souffrir son ennemi, c’est-à-dire son propre camp, afin de pousser ceux de son camp qui ne sont pas encore totalement convaincus à adhérer totalement à l’idée de base, qui -dans ce cas- est: l’Occident est l’ennemi.

Les fous à l’origine de ces attentats ne croient pas en Dieu. Ils ne croient qu’en leur désir de revenir à une société qu’ils jugent « meilleure » : une société sous le règne du Coran. Enfin, plutôt : sous les règles de la Charia. Ou plutôt une charia parmi les milliers de charias possibles que chacun peut élaborer en extrayant des textes religieux ceux qui appuient sa propre vision du monde. Ce qui est effrayant, c’est qu’ils ne se rendent absolument pas compte de la stupidité de leurs arguments. Ainsi, certains disent vouloir revenir à un Islam « pur ». Dans ce sens, je ne vois comme pur et sacré que les textes donnés par Mohammed: les versets du Coran, rassemblés peu de temps après sa mort et dont l’origine (mais pas forcément la fiabilité à 100% des textes) est garantie. Il n’en est pas de même des Hadiths (paroles du Prophète), qui sont – en parallèle au Coran – la base de la religion islamique et des charias. Or ces Hadiths n’ont pas le caractère sacré qu’a le Coran. Le Coran a été révélé aux Hommes par Mohammed : c’est la parole de Dieu (même si cette parole a dû énormément perdre en puissance et précision en étant traduite en Arabe, et même si ces textes peuvent être traduits de différentes façons de l’Arabe de l’époque en l’Arabe d’aujourd’hui, en fonction d’une pensée plus ou moins machiste des traducteurs (hommes !)). Revenir à l’Islam d’origine, c’est donc revenir au Coran seul, et rejeter les Hadiths, qui disent tout et n’importe quoi, et leur contraire, et sont bien plus machistes que le Coran. Mais ce n’est pas que cela. Revenir à un Islam pur, c’est se remettre aussi dans les conditions de vie de ces bédouins d’il y a si longtemps : si les femmes ne conduisaient pas de chameaux, elle ne peuvent donc pas conduire de voitures ! ; si seul Mohammed pouvait entendre des voix, aucun musulman n’a donc le droit d’utiliser un téléphone, et surtout pas un portable ! Que penserait un bédouin d’il y a 14 siècles si quelqu’un l’abordait en lui disant : « tiens, y’a ta femme qui te demande de ramener de la menthe du marché » ? rien, il sortirait son sabre, éventrerait le démon qui lui parle et écraserait furieusement l’objet maléfique d’où sort la voix d’un autre démon qui a pris celle de son épouse. On ne peut pas revenir dans le passé !!! Même en imaginant que le Coran soit la parole de Dieu (soyons fou), il faut admettre que cette parole a été « adaptée » pour que ceux qui l’écoutent puissent la comprendre. Si Dieu parlait de nouveau aujourd’hui à l’oreille d’un nouveau Prophète, il lui parlerait autrement et d’autres choses. Bref, revenir au passé, c’est impossible. Dieu lui-même, s’il existait bien sûr !, s’y refuserait : sa parole serait adaptée au monde actuel. Peut-être parlerait-t-il Chtimi, ou bien en Québecois, voire peut-être l’une des langues en voie de disparition et que seuls quelques milliers de « privilégiés » peuvent encore comprendre. De toute façon, à moins d’être donné sous forme de phrases mathématiques (avec des nombres premiers ? ;)), son message ne peut qu’être imparfait s’il est donné dans l’une des langues humaines et, parce qu’il ne peut pas tout dire du passé, du présent, et du futur, en un seul ouvrage, il ne peut être qu’incomplet. Ce qui fout en l’air l’axiome sur la parole « juste » de Dieu.

Quant aux fous qui ont pris pour prétexte cet attentat-suicide pour aller porter la guerre ailleurs, ils n’ont rien compris non plus. L’ennemi, ce ne sont pas les peuples, ce sont les idées rétrogrades que les fous de l’autre camp inséminent dans l’esprit d’enfants nourris uniquement aux versets du Coran d’abord, puis aux Hadiths. L’ennemi, c’est l’inculture dans laquelle sont tenus des centaines de millions de personnes dans le monde, et à qui l’on fait croire que toutes les vérités sont dans leurs livres sacrés, et qu’il est inutile (voire dangereux) d’aller lire autre chose que les livres « autorisés », ce qui montre donc bien que l’intégrisme est une dictature. Ces fous d’américains sont bien aussi fous que ceux qui les ont attaqués. 3000 morts le jour de l’attentat. Mais combien de milliers de morts suite au nuages toxique (amiante, etc) parmi les habitants alentours ? Combien de morts partout dans le monde à cause de la faim, de la malaria, etc ? Plusieurs milliards de dollars perdus ce jour-là, mais combien de milliards fabriqués par la planche-à-billets américaine depuis ? Le sol américain a subi l’attente d’un ennemi pour la première fois depuis 200 ans : normal ! entre 2 océans, un Mexique fournisseur de drogue au sud, et un cousin Canadien, les états-unis ne sont guère habitués à souffrir sur leur sol. Et donc ils ne comprennent pas vraiment la douleur des peuples dont ils ont rasé les villages et les villes ; ces pays souffrant encore, 40 ans après, de l’agent orange ou des mines ou des munitions non-explosées traînant encore dans les forêts et mutilant surtout des enfants. Ces fous d’américains, au lieu de prendre conscience que leurs plus proches alliés (Israël et Arabie Saoudite) foutent le bordel dans le monde (chacun à sa façon : l’un exacerbant la douleur d’un peuple chassé de chez lui ; l’autre fournissant argent à qui-mieux-mieux pour diffuser leur vision rétrograde de l’Islam) et que, pour avoir la paix, il faut savoir tuer le mal à la source : l’ignorance, la pauvreté, et la souffrance, ils n’ont su que continuer leurs conneries passées : utiliser la force de leur armée (payée par les emprunts américains achetés par les autres pays) pour attaquer au jugé et faire tant de dégâts collatéraux parmi des innocents que le mal grandit au lieu de diminuer.

Les 3 religions du Livre craignent un max ! Mieux vaut les spiritualités indiennes ou asiatiques, où Dieux, sagesse, et lois ne sont pas fournis dans un même sac-poubelle.

En conclusion, et à contrario de SI VIS PACEM, PARA BELLUM (Si tu veux la paix, soit prêt pour la guerre), la paix ne peut venir que de la réduction de l’ignorance, de la pauvreté et de la souffrance. En Egypte, par exemple, les Frères Musulmans s’efforcent de faire reculer les deux derniers, tout en maintenant les humbles dans l’ignorance de la possibilité de vivre « bien » en suivant d’autres préceptes que ceux de la religion que leurs parents leur ont transmis (mais ils n’avaient pas le choix !). La réduction de l’ignorance doit aussi se faire chez les pays occidentaux : point besoin de connaître dans le détail le contenu des versets du Coran, car celui-ci contient 99% de bonnes paroles aidant le fidèle à vivre « bien » (parmi ses coreligionnaires s’entend…) ; mais il faut mettre à jour les incohérences des religions et fournir à chacun un bagage permettant d’aborder l’autre et de discuter avec lui de ce en quoi il croit, et d’insister sur l’importance de la laïcité (la séparation des églises et de l’état), afin de permettre une dissociation de : croyances, sagesse, et lois. L’horreur des 3 religions du Livre vient de ce qu’elles veulent tout contrôler de la vie de leurs fidèles. Alors que la spiritualité n’a pas besoin de Dieux ni de lois. Et que les lois ne peuvent être édictées par Dieu ni par ses « représentants » (auto-proclamés).

Bon, il fait beau dehors !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :