Biscotte !

Ca y est ! Elle a un nom ! La petite chatte tigrée a un nom : biscotte ! C’est le nom que lui ont donné ses maîtres et qui ont mis des affiches à la boulangerie où je ne vais jamais. Et oui, la petit boule de poils a des maîtres, à qui elle manquait énormément. Je pensais à des enfants, tristes d’avoir perdu leur nouveau compagnon. Mais c’est différent : c’est un couple, sans enfant, et la dame est handicapée. Elle a sûrement plus besoin de sa Biscotte que moi. Ils rentraient de vacances, elle n’avait pas son collier, et elle s’est enfuie. Si elle n’était pas rentrée dans ma voiture, peut-être serait-elle morte écrasée par une voiture ou tuée par un chien ou morte de faim quelque part, ou bien elle aurait déjà retrouvé ses maîtres.
Voilà, l’histoire est terminée. Elle finit bien. Moi qui me demandais si je pourrais avoir un chat et si ce chat ne s’ennuierait pas trop chez moi seul tous les jours 9 heures de suite au moins, je sais que c’est possible mais que, pour un chaton, cela demande de lui consacrer beaucoup de temps et de câlins lors des retrouvailles. Et j’ai eu le privilège de caresser une mignonne chatte. Et je suis un peu allergique… Alors, un jour peut-être que moi-aussi j’aurai une Biscotte !

Publicités

9 Réponses to “Biscotte !”

  1. Une femme libre Says:

    Allergique? Alors, tout est bien qui finit bien. Vous irez vous en informer de temps en temps de la Biscotte. C’est une femme qu’il vous faut, travaillez en ce sens. La solitude a vraiment l’air de vous peser. Je ne comprends vraiment pas qu’un bel homme comme vous ne trouve pas. Les Françaises sont-elles si difficiles? Vous viendriez au Québec et vous n’auriez pas assez de place dans votre agenda pour toutes les conquêtes que vous n’auriez même pas besoin de conquérir en fait, elles s’en chargeraient elles-mêmes.

    • trex58 Says:

      Oui ! C’est une femme qu’il me faut ! Une qui aime et donne des caresses. Pour avoir un chat, il faut soit habiter en maison, soit être plusieurs à s’en occuper, soit avoir un peu renoncé à la vie dehors.
      La solitude ? Oui, c’est une compagne exigeante, toujours à vous griffer.
      Les Françaises semblent bien difficiles, oui… Mais, bon, je n’ai pas encore bien compris comment on pèche ce genre d’animal… et je n’aime guère courtiser, sauf quand je suis désespéré. Bon, l’été est fini, elles devaient être à la mer ! alors que j’étais en montagne.
      Aller au Québec ?! Waowww Il manque d’hommes comme moi ? Le borgne est roi au royaume des aveugles !

  2. marlaguette Says:

    C’est bien pour les maîtres qui l’avaient perdue… mais c’est nul pour toi… enfin , encore Mr Hazard qui se mêle de la vie des gens et des bêtes… Je te bisouille en échange… mais bon, ça n’a rien à voir… pis comme le dit « une femme libre », tu peux toujours voyager un peu… y’en a qui t’attendent à l’autre bout du monde 🙂

  3. trex58 Says:

    Non, ce n’est pas nul pour moi : j’ai passé une magnifique semaine impromptue avec la plus belle des demoiselles, qui donne spontanément et sans compter. J’ai même pris 3 après-midi pour être un peu plus avec elle… C’est comme un voyage : on sait qu’on va revenir un jour, et on profite le plus possible du moment.
    Merci pour les bisous ! Biscotte, en plus, elle léchouille, griffe, se frotte, se couche pour être caressée, … Ah ! Elle va me manquer… mais je préfère une femme qu’une chatte !
    Oh, le Québec, c’est pas le bout du monde ! Et, en plus, ils parlent françouais !

    • trex58 Says:

      En plus, ce que j’ai oublié de dire, c’est que savoir que quelqu’un a souffert de la perte de cet animal, et que – d’une certaine façon : en ne la rendant pas – j’en aurais été la cause, cela m’aurait empêché d’être parfaitement heureux, gardant toujours quelque part au fond de mon cerveau l’idée d’une « noirceur » originelle à ce (petit) bonheur d’avoir trouvé un animal si intéressant par sa « personnalité » (mais c’est la première fois que j’ai un chat, et je manque d’expérience pour juger).

  4. prinsessan Fluflu Says:

    Les rencontres, même courtes, peuvent laisser de merveilleux souvenirs.
    M´amzelle Biscotte en sera un ! 🙂

    Plus facile au Québec pour trouver une femme ???
    je n´en suis pas certaine si je pense, par ex, à mon ami québécois qui est vraiment très bien et ne trouve pas  » sa femme ».
    Oui, il a des relations, a vécu en couple, mais maintenant il veut une famille.
    Et là commencent les exigences.
    J´ai plutôt l´impression que la société a changé dans les pays riches , entrainant un comportement différent chez l´homme comme chez la femme.
    Les femmes aujourd’hui sont plus indépendantes, ne sont pas obligées comme autrefois d´avoir un homme pour survivre.
    On est devenu un peu plus égoïste.
    On veut quelqu’un et… sa liberté.
    On accepte moins les compromis.
    Et cela ne facilite pas les choses.

    Donnez une chance à toutes Tony.
    Et vous la trouverez celle qui acceptera de mettre sa main dans la votre pour une longuuuuuue promenade dans la vie. 🙂

  5. trex58 Says:

    Oui. Mieux vaut une rencontre courte et un bon souvenir, plutôt que de se forcer. Mais, si je n’avais pas trouvé son propriétaire, je l’aurais gardée : je n’aurais pas eu le coeur de laisser cette chatte adolescente seule dehors. Il aurait alors fallu que j’adapte encore plus mon appartement et ma vie à cette « compagne ».

    Déjà, rien que pour avoir une « amie », sans parler de vivre ensemble, et bien sûr sans imaginer avoir encore des enfants, ce n’est pas facile… Mais si, au Québec, un homme « bien » ne trouve personne pour fonder une famille, c’est une catastrophe ! L’humanité courre vers le précipice ! Plus de couple, et plus d’enfants, alors plus d’humanité ! 😉
    Sans rire, si « plus les femmes sont libres, plus elles sont belles », elles deviennent de plus en plus difficiles à trouver et à séduire : elles se savent désirées, et elles en profite pour choisir et/ou pour goûter leur(s) hommes. Je suis encore en bon état physique, avec une encore assez belle gueule (si l’on oublie les cheveux envolés), intelligent et curieux, certes un peu casanier je l’avoue (quand je suis seul), et rempli d’une certaine sagesse mâtinée de beaux enthousiasmes et conneries, mais je vois pas de femmes se jeter sur moi pour m’essayer… Je suis déçu. 😉

    Mais je donne une chance à toutes ! Qu’elles viennent un peu vers moi, boire un verre, aller au cinoche, quelques bons repas, une balade en montagne, partager un intérêt ou une passion commune, découvrir celles de l’autre, aimer tous les deux le sexe, et je l’adopte. Bien sûr… trop grande ou trop petite, vraiment maigre ou trop de surpoids, n’ouvrant jamais de livre, ou grande fumeuse… ça risque bien de me refroidir… mais je n’en suis même pas sûr, n’étant pas le maître de mes « atomes crochus » réagissant à des signaux restant en-deça de ma conscience…

  6. Une femme libre Says:

    Princesse Fluflu, les hommes jeunes sont en effet en grande difficulté ici pour se trouver une compagne. Dans notre site de rencontre le plus populaire, un homme de trente ans devra se battre contre vingt autres mâles de son âge pour une seule femelle. En fait l’atout majeur de notre Tony, à part sa belle gueule et ses talents d’écriture, c’est son âge justement. Parce qu’à partir de cinquante ans, les statistiques s’inversent clairement. C’est l’homme qui devient le chassé et les femmes à la retraite qui faisaient auparavant leur difficile, ne demandent plus que ça, un homme encore fringant pour les accompagner au lit et en voyage. Et plus le temps passe, plus les hommes sont en demande. Des fois, on regarde leur photo et leur texte et on est découragée. Pourtant, c’est ce monsieur bedonnant de soixante-dix ans qui écrira une semaine plus tard « Désolé, mesdames, j’ai trouvé la femme de ma vie. » Je ne sais pas ce qu’il en est des Françaises, mais les femmes d’ici sont plutôt proactives. Le truc? me confiait une femme de soixante ans qui venait de s’en trouver un , « Tu dois cibler ceux qui viennent fraîchement de perdre leur femme, par deuil ou divorce, ils ne savent pas encore qu’il y en a plein de disponible, faut agir tout de suite, l’homme n’aimant pas être seul de nature, et ça marche! »

    • trex58 Says:

      Ha ha ha !!! J’adore l’étude ethnographique comparée des tribus « modernes » de Québec et de France !
      Finalement, j’ai de la chance de ne plus avoir 30 ans ! 20 mâles pour une femelle ! Quelle boucherie ! SI j’étais eux, j’irais chercher en Asie, où elles se jetteraient sur eux.

      Là, sur mon site de rencontre, comme j’en ai un peu marre en ce moment d’écrire des merveilles (j’en fais toujours trop…) pour attirer dans mes filets des femmes un peu plus jeunes que moi (et oui, le mâle préfère la chair fraîche… enfin, un peu plus fraîche), je n’écris plus guère… mais on m’écrit, et – effectivement – ce ne sont que des femmes un peu plus âgées que moi. Moi, je voudrais juste que les femmes acceptent un peu plus facilement et rapidement de boire un verre avec les mecs qui les contactent, au lieu de les faire attendre des jours et des semaines…

      Ma « belle gueule » ? Mes « talent d’écriture » ? Et le reste ? J’aurai bientôt (presque) retrouvé mon poids de mes 20 ans, avec des muscles en plus. Et, au lit, j’ai appris la patience et ma tendresse fait merveille. Je suis un mec super !! Si, si, si… 😉 Juste un peu fatigué d’être abordé par des femmes qui vivent à 150, 300, voire 700 km de chez moi. Je sais bien que, de toute rencontre peut naître quelque chose… mais, moi, je voudrais juste pouvoir l’appeler à 2h de l’aprèm le jour où je sais qu’elle est libre de ses enfants parce qu’ils sont chez son ex-, et lui proposer un cinoche pour le soir même, avec un resto avant ou après, ou une soirée sexe de 20h à 23h. Plutôt que me dire que je ne pourrai pas la voir avant le WE, pas celui-là, mais l’autre, et que le film qui me plaît ne passera probablement plus…

      Ah ! J’adore le côté PRAGMATIQUE de la dame de 60 ans citée à la fin. On dirait qu’elle parle d’un gibier, genre à plume, qu’il faut chasser tôt le matin, quand le brouillard ne s’est pas encore totalement levé et que la bête est encore endormie. Mais je ne suis pas un gibier ! ni à plume, ni à poil ! Je suis un être sensible et délicat, aimant les caresses… D’ailleurs, je suis un chat, et je recherche une chatte, na !

      « L’homme n’aimant pas être seul » !? Mais, vous aussi, Mesdames, vous n’aimez pas être seule ! Vous le cherchez désespérément aussi, ce gaillard mélange de paillasson et de tarzan, capable de vous faire hurler de plaisir au lit le soir, et d’aller gagner le lendemain au boulot de quoi vous inviter au resto, encore une fois. 😉 Enfin, là, je parle pour les « anciens » modèles, celles qui n’ont qu’un petit salaire. Pour les autres, celles qui sont devenues vice-présidente d’une compagnie internationale, et qui sont constamment en voyage (San Francisco, Munich, Tokyo) et recherchent un homme qui les admirera et qu’elles admireront (j’en connais une comme ça…), c’est tout à fait différent !

      En fait, aux femmes, je n’y comprends toujours rien…
      .
      .
      .
      Enfin, pas grand chose…
      .
      .
      .
      Et c’est tant mieux ! 😉

      Quant aux chattes, c’est très simple : on les caresse, et elles ronronnent. Pas de resto avant, pas de cadeaux ni de fleurs, pas de mots gentils. Juste une main qui la rassure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :