Tu seras mon fils

« Tu seras mon fils » : un bon film, bien interprété. Ce père qui n’aime pas son fils (qui n’a pas de « nez ») et qui n’aime que le vin, et son vin, et qui est prêt à tout. Un bon film, qui finit drôlement, sur un dénouement inattendu mais logique : ne pas prendre le fils de quelqu’un qui n’a plus rien à perdre. Niels Arestrup joue formidablement le rôle d’un homme qui ment, trafique son passé, et prend les autres comme des objets à son service. À voir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :