Minuit à Paris

Le dernier film de Woody Allen. Il ne se fait plus chier avec les scénarios. C’est simple ; et avec une bonne idée. Un mec qui ne comprends rien aux femmes. Deux belles femmes. (Oooops ! Trois avec Carla !) Et de belles images. Et un mec qui trouve la vie qu’il recherchait : glander à Paris en écrivant son livre. Et l’amour, le vrai, avec Gabrielle peut-être. Plutôt qu’avec sa fiancée aux cheveux blonds et aux parents SUPER riches.
Bon, j’ai passé un bon moment. C’était sympathique. Un hommage de Woody à cette ville qu’il aime tant. Et une morale : Le présent est mieux que le passé. Pour un mec de 75 ans, c’est bien de dire ça. La vieillesse, soit on s’y installe (pour mourir), soit on continue à foncer (pour mourir). It’s better to burn than to fade to grey.
Bon, Paris, c’est pas vraiment les images qu’ils ont montrées… C’est le Paris pour les touristes. L’été. Paris l’hiver, c’est moins agréable… voire triste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :