Je me noie Je me noie

Tu te sens à l’étroit
Quand je suis avec toi
Tu ne veux plus de moi
Tu veux que je reste coi
Je ne sais guère pourquoi
Parfois tu me rudoies
Me voilà aux abois
Je suis en désarroi
Ah Je n’ai plus de voix
Ah Je n’ai plus d’émoi
J’ai perdu toute joie
Je pense toujours à toi
Je suis bien avec toi
Mais tu m’laisses pas le choix
Je me noie Je me noie

Amour Je te chéris

Publicités

3 Réponses to “Je me noie Je me noie”

  1. trex58 Says:

    C’est surtout dans ma connerie que je me noie.

    Quand on cherche son bonheur par l’autre, en négligeant les bonheurs qu’on peut trouver seul, c’est sûr qu’on se tend, et que la perte de ce bonheur – par définition extérieur à ma volonté – est douloureuse.

    Elle n’est pas satisfaite de ce que je suis. La balance penche du mauvais côté. Qu’y puis-je ? À part penser que son inconscient et son passé pèsent sur le mauvais plateau… et que nous étions presque à l’équilibre sans cela. Sans parler de sa dépendance à la cigarette et des moments difficiles que son sevrage a entraîné en parallèle.

    Ma difficulté à trouver un sens à ma vie seul lui pose problème. C’est un cercle vicieux… Le bonheur amène à plus d’enthousiasme et ouvre notre esprit.

  2. Une femme libre Says:

    Vous avez ce talent de vous analyser avec justesse, d’être votre propre psychologue. Vous n’allez pas vous noyer, vous laisser couler, mais bien remonter la rivière à la nage et atteindre une autre rive qui vous apportera satisfaction.

    Je pense que pour l’instant, il serait prudent et salutaire de ne pas chercher à la contacter ni à la psychanaliser. Centrez-vous sur vous.

  3. trex58 Says:

    Oui, bien sûr, je ne me noie pas. Je ne vais pas si mal que ça. Ce n’est que de temps en temps qu’une émotion profonde, peut-être bien de mon enfance, remonte, m’envahit, me submerge, et les larmes coulent. Mais moins souvent qu’avant. Peut-être ai-je été abandonné ?

    Voir son bonheur dépendre de quelqu’un d’autre, qui est insatisfait de la relation et souhaite prendre du recul, faire une pause, ou carrément tout arrêter là, cela m’est insupportable. Dans cette situation, où aucune parole ou action de ma part ne peut changer ce que pense l’autre, où au contraire plus j’insiste plus elle recule, je me sens complètement perdu, impuissant, incapable d’attendre. Et je ne peux m’empêcher d’essayer de convaincre l’autre, en analysant la situation, en essayant de comprendre les causes profondes et de les expliquer, par courrier. Hélas, je ne fais que m’enfoncer. Je n’arrive pas à attendre, sereinement. Dans ces cas-là, je ferais mieux de faire une virée dans une autre ville, comme Lyon, et me changer les idées… Mais, ce week-end, il pleut… Et rien n’est plus triste que d’être seul dans une ville inconnue alors qu’il pleut. Et j’en ai marre d’être triste. Merde, quoi ! C’est le printemps !

    Oui, il serait plus sage et efficace de ne pas aller la revoir. Je risque de la braquer encore plus. Mais, bon, la tentation est grande.

    Une autre rive ? Une autre femme ? Peut-être… On n’aime pas qu’une fois dans sa vie, c’est sûr. Mais cela prend du temps. Cela demande un coup de pouce du hasard. Cela demande de la bonne volonté et une bonne disposition de chacun. C’est très subtile… Et il faut du temps pour comprendre l’autre et comprendre ce que cela change en soi-même, inévitablement. Je me sens en zeitnot (en manque de temps), fébrile, incapable d’organiser mon temps pour en faire quelque chose. Je laisse couler le temps et je me noie dedans…

    En tout cas, ce qui m’arrive là (pas grand chose, finalement : je suis toujours vivant, en bonne santé, etc.), cela me fait « grandir ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :