Elle…

Elle est plus jeune que moi, 5 ans. Mais ses rides (héritage génétique et trop de soleil sans chapeau) sur son visage lui font paraître autant d’années que moi, sinon plus. Elle a des cheveux très fins, et très courts. Elle a les yeux bleu-gris, mais elle dit qu’ils sont verts. Elle est légère, légère, et plus petite que moi, si bien qu’elle se met sur la pointe des pieds pour m’embrasser (pour un autre, elle montait sur une chaise…). Elle a une petite tête, et un regard perçant, et changeant. Elle n’a presque pas de seins et n’a jamais (sauf pour sa grossesse) porté de soutien-gorge. Elle est menue, et a les muscles puissants mais souples. Elle a la peau douce, très douce. Elle a le ventre plat, ce que j’adore. Elle a les jambes un peu courtes et le cou un peu long, ce qui lui donne une drôle d’allure. Elle vient d’arrêter de fumer, après 30 ans, grâce à moi dit-elle, mais elle souffre encore du manque du tabac. Elle a un tatouage dans le dos, un lézard, fait à Fidji. Elle a de petites fesses, bien sûr. Mais son corps dessine une allure qui me remue. Et des épaules et des bras et des mains forts, à cause de son métier, plus forts que moi… Elle achète ses vêtements à Emmaus et est son propre patron. Sa micro-entreprise décollera, ou pas, elle verra, et s’adaptera. Elle vit dans une petite maison, avec fourneau et poêle à bois, avec des poils de chats et de la cendre partout, et pas mal de poussière à cause de son atelier, dans la maison en hiver. Et elle dit que nous sommes trop différents… C’est sûr. Mais, bon, est-ce une raison valable pour ne pas continuer à faire un bout de chemin ensemble ? Tant qu’il est plaisant à tous deux de continuer ainsi, et de vivre – par exemple – les quatre saisons de l’année, pour se voir et se connaître mieux, sans rien espérer du futur, sans promesse, pourquoi pas ? Qui sait ce qui peut se passer ? Oui, mais, elle rêvait d’un autre homme, bio-écolo et adepte de la décroissance, avec habitat durable et indépendant d’EDF. Ce n’est pas tout-à-fait mon cas… mais, sait-on jamais ? Et puis, quelle importance…
Et puis… je n’aime pas les femmes qui n’acceptent pas leurs désirs et leurs plaisirs, et qui sont passives. Ce qui n’est pas son cas !
Et puis… elle a du caractère, plus que moi. Ce qui l’embête. Je n’ai pas assez d’initiatives, d’envies. Normal, je renais. Il me faut du temps pour redécouvrir ce que je veux, ce que je veux faire de ma vie. Et puis, avoir un but ou aller au hasard, quelle importance ? Contrairement à elle, j’ai une situation « stable ». Stable mais chiante : rester assis des heures devant mon PC, ça commence à me faire chier. Mais ça paye (assez) bien… et cet argent facilite les choses. Ou bien cette stabilité me freine pour changer… Mais je me sens un peu fragile pour changer radicalement et brutalement de vie : les blessures physiques et psychiques se réveillent vite, parfois, dans les épreuves. Et la douleur permanente de mes acouphènes m’est déjà une épée de Damoclès : je sais que, pour pas grand’chose, ma vie peut devenir un enfer, maux-de-tête et nuits trop courtes, pendant des semaines… Je n’ai plus vingt ans, même si mon visage me fait plus jeune, je crois.

Alors, elle est bien différente des « précédentes »… mais, bon… je suis en manque. Zut.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :