Pourquoi l’Homme est nu

Pourquoi l’Homme est-il nu ?
Je viens de lire, dans « Pour la Science », une hypothèse. La voici.
Tout d’abord, bien sûr, l’Homme n’est pas nu : nous portons, en plus de cheveux, de touffes de poils sous les aisselles, et de la toison pubienne, de nombreux poils sur le corps, du duvet en fait.
L’homme est un mammifère, qui plus est : un primate. Rares sont les mammifères qui n’ont pas (ou très peu) de poils. Certains mammifères marins (baleines, dauphins, …) : car une peau sans poil permet d’aller plus vite dans l’eau et la graisse sous la peau fait isolation. Certains mammifères vivant sous terre (les rats-taupe). Et certains grands mammifères (éléphants, rhinocéros, hippopotames). Mais, à part l’Homme, aucun primate n’est nu…
L’Homme descend des arbres, où il cueillait des fruits et trouvait une alimentation végétale diversifiée. Puis le climat changea (moins d’eau) et la forêt s’éclaircit. L’Homme alors dû se déplacer plus loin pour chercher eau et nourriture. Il augmenta aussi fortement la part de viande dans son alimentation (les chimpanzés mangent des oeufs, des oisillons et des petits animaux). Marcher et chasser, ça donne chaud ! Or, si la chaleur du corps n’est pas évacuée (et plus le corps est grand, plus la surface de refroidissement est petite en proportion de la masse du corps), il y a risque de lésions d’organes, le cerveau en premier. Les mammifères ont différentes techniques pour se refroidir (vivre la nuit, haleter, transpirer, rester à l’ombre). L’Homme, comme les autres mammifères, transpire. Mais pas de la même façon. Il y a 3 sortes de glandes dédiées à la transpiration. Deux d’entre elles sont associées aux poils et produisent un produit huileux qui recouvre les poils, mais peu efficace. La troisième produit un liquide plus humide, directement sur la peau, bien plus efficace que les deux autres pour évacuer la chaleur : plus liquide et plus apte à s’évaporer, plus près de la peau source de chaleur.
Alors, si l’Homme est nu, c’est simplement parce que la sélection naturelle a favorisé ceux qui, dans le climat chaud des premiers Hommes, évacuaient mieux la chaleur de leur corps que les autres, lorsqu’ils marchaient et couraient. Ainsi, face à un cheval, et lors d’une forte chaleur, un homme gagne le marathon. Et, comme les poils gênaient l’évaporation, et comme la sélection a choisi des individus ayant une plus grande proportion de glandes efficaces pour dissiper la chaleur, les poils ont disparu (ou presque). Ce qui a mis à nu certaines surfaces… comme les fesses et les seins. Mais c’est une autre histoire ! Et le contact mère-enfant, peau à peau, fut plus important, transmettant des signaux.

Publicités

2 Réponses to “Pourquoi l’Homme est nu”

  1. Walter CABRITA Says:

    Vraiment un article très intéressant.
    Aimerais en avoir d’autres.
    Merci

  2. trex58 Says:

    J’ai cité de mémoire. Et j’ai pu faire des omissions, des erreurs, ou des simplifications. Si le sujet vous intéresse, lisez l’article original pour être sûr que je n’ai rien déformé : http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-pourquoi-l-homme-n-a-plus-de-fourrure-26576.php .
    Voir aussi : http://www.anthro.psu.edu/faculty_staff/Jablonski.shtml
    Si vous êtes intéressé par le sujet, regardez dans les rubriques « Sexe » ou « Sciences » de mon Blog : j’ai déjà cité d’autres études de ce genre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :