Photographie

Lettre à une modèle.

Puisque tu aimes à me lire, je vais te dire pourquoi j’aime faire des photos.
J’ai commencé à prendre des photos quand j’avais 17 ans je crois, vers 1975 donc. Un petit appareil qui faisait de tous petits négatifs… Puis j’ai acheté un Reflex pas cher. Mais je n’avais pas beaucoup d’argent pour les négatifs ! Puis, quand je suis allé en Ecole d’Ingénieurs, j’ai appris à développer mes négatifs N&B et à tirer les photos, sur du beau papier. Mais, pareil, je n’avais pas beaucoup d’argent pour faire beaucoup de photos… Il y avait quelques portraits, des petites choses… car personne ne m’aidait à progresser, à voir le monde autrement. Puis je me suis marié et, peu à peu, les photos sont devenues surtout des photos de famille, pour fixer les moments de bonheur. Mais, hélas, ma fille, pourtant très belle, magnifique même, n’aimait pas beaucoup se faire prendre en photo… et je ne prêtais pas beaucoup d’attention aux photos que je prenais… Ce n’était pas de bonnes photos, ou rarement. Et puis, avec l’arrivée du numérique, le Reflex est resté dans le placard, ainsi que le 6×6, et nous avons acheté un petit numérique de poche… Je me suis remis à la photo grâce à un ami de lycée que j’ai retrouvé il y a un peu plus d’un an, et qui faisait certaines photos que j’aurais aimé faire… J’ai acheté alors mon Nikon D90. Mais, comme j’étais encore un peu déprimé par le décès de mon épouse, je ne prenais pas de photos… Mais j’aimais la beauté, qui me faisait du bien, comme la poésie, en lire et en écrire, et chanter des poèmes aussi. Et puis, j’ai rencontré une femme, photographe amateur, qui m’a plu, et ses photos m’ont plu aussi. Hélas, quand je lui ai dit qu’elle me plaisait, ça ne lui a pas plu… et plus j’insistais, moins je lui plaisais. Alors, je me suis mis à vouloir faire des photographies pour lui plaire, pour lui montrer que je pouvais faire de belles choses. Mais j’ai bien vite compris que je ne saurai jamais faire des photos comme elle… D’ailleurs, elle prend souvent ses enfants en photos, alors que les miens sont grands et partis. Et je me suis aussi rendu compte aussi que je n’arriverai pas à la séduire par mes photos… Mais, grâce à elle, j’ai retrouvé le goût et le plaisir de prendre des photos, comme à Avignon, et surtout des portraits, sensibles. Ce que j’aime, c’est attraper des expressions du visage, et des attitudes du corps, qui ne sont pas « construites », qui ne sont pas un masque qu’on porte sur son visage. Je veux montrer comment la personnalité d’une personne se voit sur son visage. Pour cela, il faut que cette personne soit simple et spontanée, ou bien qu’elle oublie que je la prends en photo, ou qu’elle soit surprise et n’ait pas le temps de plaquer une attitude/expression « standard », comme pour se protéger. Bref, j’aime les visages et corps de femmes qui sont tranquilles, comme si elles sont seules dans leur salon, sans personne qui les regarde. Quant au nu, c’est le genre de photo le plus difficile qui soit, paraît-il. En effet, il y a bien sûr le décalage entre la modèle, nue, et le photographe, habillé, entre la femme et l’homme. Mais il y a surtout la difficulté à obtenir une image plaisante, mais pudique, et respectant la modèle. Je ne suis pas un photographe de mode. Je ne cherche pas des mises-en-scène compliquées. Et je ne cherche pas à montrer le côté sexuel d’une femme. Je cherche à saisir un moment fugace de beauté tranquille, dans le relâchement du corps et du visage. Je cherche soit à me faire oublier du modèle, soit à être proche (amicalement), de sorte que c’est un peu comme si je prenais une amie en photo, avec respect. Alors, Mélaine pose tranquillement, sans trop savoir comment mettre en valeur son beau corps blanc. Et elle est plus belle encore quand elle ne sourit pas, quand les traits de son visage sont au repos, quand son calme apparaît sur son visage. Pour toi, c’est plus difficile… car c’est ton métier, et tu as l’habitude, par la danse d’abord sans doute puis pour les photos de mode, de plaquer un sourire factice sur ton visage. Mais, parfois, tu t’oublies. Et alors je réussis à voir le visage tranquille de la « vraie » Lala. Bref, je suis un chasseur de papillons. Ces papillons qui passent parfois sur vos visages, jeunes femmes. Et puis, il y a des positions des corps, toutes simples, qui sont belles. Il y a aussi le cadrage du corps dans l’image, ce que je laisse, ce que je coupe. Une esthétique. Mélaine a trouvé que quelques unes des photos que j’ai faites d’elle étaient poétiques. Mais je voudrais recommencer une séance avec elle. Maintenant qu’elle a vu mes photos, et qu’elle les aime, parce que je la rends belle et la respecte, je pense qu’elle sera encore plus détendue, encore plus « elle-même ». Pour toi, j’ai aussi envie de refaire une séance photo. Grâce à vous deux, j’ai appris aussi, et j’ai à apprendre encore. Et je vois qu’il y a des photos que j’aurais pu faire avec vous mais auxquelles je n’ai pas pensé. Avec toi, j’étais fatigué ce jour-là, et l’environnement (tentures, etc.) n’était pas au point. Il faudra que je fasse plus de photos avec toi devant un fond blanc. Et pas sur un canapé, parce que cela ne te donne pas assez de place pour déployer ton corps. Bref, il faudra refaire une séance. Quand j’aurai fini de trier tes photos, tu me diras ce que tu en penses. Peut-être seras-tu surprise du genre de photos que j’ai faites de toi, bien différentes parfois de ce que d’autres photographes font avec toi. Finalement, chaque photographe a sa vision du monde et a sa propre définition de ce qu’est une « belle » photo. Pour moi, une belle photo, c’est une photo où l’on voit un peu de l’âme de la personne. Mais, bon, je rêve un peu, peut-être… Finalement, mes photos sont peut-être un peu simplettes, trop classiques, peu intéressantes… Et puis, je vois peut-être des choses là où les autres ne voient rien… Mais l’essentiel est que j’en sois content !

Lala

Lala

Publicités

2 Réponses to “Photographie”

  1. Une femme libre Says:

    Elle est bien jolie mais elle a l’air d’une enfant votre modèle.

  2. trex58 Says:

    25 ans. Modèle professionnelle. Mariée.
    Non, je ne suis pas pédophile…
    Après, Grenoble, et Bordeaux, elle est à Paris pour 8 séances en 3 jours, puis en Chine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :