Femmes-Îles, je vous aime

« Femmes », au pluriel. Cela ne veut pas dire que je désire aller d’île en île, continuellement. Non. Toutes les îles sont belles, et on a envie de toutes les visiter… Mais, à un moment, l’une d’elles donne envie de s’y arrêter, pour quelque temps, ou pour longtemps, et ce « longtemps » peut devenir « toujours ». Mais on ne sait pas laquelle ce sera. Et, plutôt que d’attendre que l’île tant attendue vienne, par miracle, à moi, il me semble plus sage de venir visiter les côtes et les plages d’îles différentes, pour voir si le paysage, caché à l’intérieur, loin des plages, me plaît et saura me retenir. Et puis, il y a le souci de la réciprocité… L’île appréciée appréciera-t-elle son visiteur et admirateur ?

Une femme ? Oui, j’aimerais de nouveau tenir la main d’une femme.
Belle par sa force et son caractère ou belle par sa douceur et sa tendresse. Ayant pris soin de son corps. Sensible et jeune encore, âme et/ou corps.
C’est si beau, les femmes !
C’est impressionnant aussi, si différent de nous.
Je n’ai toujours pas bien compris comment ça fonctionne… Pas utile d’ailleurs, suffit d’être ensorcelé : le regard, des attitudes, une beauté discrète … et un peu de folie aussi !
Mais, par dessus tout, j’aime vos sourires…

Publicités

3 Réponses to “Femmes-Îles, je vous aime”

  1. miaasublime Says:

    Joli texte.

  2. Une femme libre Says:

    femmes-îles, ça sonne comme famille et une femme et un homme, c’est beaucoup associé à la famille. Un tout, une entité et une reproduction des partenaires. Sauf quand on vieillit, probablement. Une femme, un homme, à l’extérieur de la famille, c’est quand on ne peut plus procréer ou bien quand on se voit en dehors du couple légitime. Un homme et une femme dans une île, ensemble, par contre, ça peut évoquer de bien belles images. Un homme dans son île à lui et une femme dans son île à elle, moins bon mais si répandu dans nos sociétés actuelles. Pourquoi donc avons-nous tant de peine à nous rejoindre et à nous joindre tout court? Le toi en moi est devenu rarissime et vide de sens. (bon, je parle peut-être pour moi -on parle toujours surtout pour soi, soyons franche- faudrait pas généraliser).

  3. trex58 Says:

    Avant, hommes et femmes obéissaient à des règles de société qui niaient leur individualités, qui en faisaient des pions d’un système auto-reproducteur, évoluant doucement. Ces sociétés broyaient ceux qui ne voulaient pas suivre les règles. Le mariage était un havre pratique pour fournir de nouveaux individus-insectes à la société… Hommes et femmes étaient contraints de partager la même île, faisant souvent semblant, parfois en souffrant.
    Aujourd’hui, les individus se sont beaucoup libérés du carcan des sociétés… au point d’avoir du mal à permettre aux deux îles de laisser s’inter-pénétrer leurs rêves. Nous cherchons aussi à nous « sauver » seuls, préférant parfois faire face seul plutôt que mal accompagnés…
    Et puis, nous avons des rêves. Chacun de nous à des rêves. Et plus nous nous libérons du carcan de nos sociétés, plus nos rêves deviennent riches, et différent du rêve des autres, et différents d’un désormais improbable rêve commun. Alors, il est bien plus difficile qu’avant de faire s’entendre ensemble les rêves d’un homme et ceux d’une femme. Il faudrait faire des sacrifices, renoncer à une part de nos rêves…
    Nos sociétés deviennent complexes, et nous sommes nés à une époque où c’était plus simple. Donc nous n’avons pas forcément reçu de notre éducation les outils nécessaires maintenant. Il est donc indispensable de reforger notre façon de voir et penser le monde… Pas facile…
    Rendons nos îles plus accueillantes !
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :