Droit à l’image des personnes

La loi française est claire sur le droit à l’image des personnes. Mais, franchement, entre l’Angleterre où le droit à l’image n’existe pas et la France où il n’est plus possible de prendre quelqu’un en photo dans la rue sans lui demander son accord, il y a certainement un meilleur point d’équilibre… D’ailleurs, si le droit à l’image avait existé dès le début de la photographie, nombre d’oeuvres célèbres n’auraient pas pu voir le jour… Quant à demander à quelqu’un s’il est d’accord pour le prendre en photo puis prendre la photo, essayez pour voir ! Le refus est le cas général. Mais, même s’il y a accord, quelle valeur artistique ou comme témoignage a cette photo, une fois que le sujet principal a pris conscience de la présence de l’objectif et qu’il pose ? Comment capter des expressions naturelles dans la vie publique de tous les jours s’il faut prévenir à l’avance… Il y a là quelque chose qui me semble aberrant… Bien sûr, il faut protéger les personnes de l’utilisation dégradante de leur image, mais pourquoi empêcher de voir leur visage, photographié dans un lieu publique, dans une exposition de photos ? Ainsi, il y a quelques années en Italie, Mario Giacomelli ne s’est pas gêné pour photographier des vieillards séniles dans des hospices, ou bien des prêtres jouant au football ou dans la neige. Ces photos, magnifiques par leur contraste de noir et de blanc, seraient impossibles aujourd’hui… Pourtant, elles ont une profonde valeur de témoignage de l’époque, en plus du côté émouvant de ces personnes perdues dans leur folie, et en plus du côté artistique et philosophique qui nous montre ce qui nous attend peut-être… Bref, comment montrer le monde aujourd’hui ? En allant hors de la France ? En ne prenant en photo que des étrangers ? Ces festivaliers d’Avignon, qui posaient avec plaisir devant mon objectif il y a un mois, voudront-ils un jour s’opposer à voir leur visage, pris en photo en public dans la publicité de leur art, dans une exposition (à supposé que mes photos le méritent, bien sûr !) ?

hospices

Baiser

Giacomelli

Publicités

4 Réponses to “Droit à l’image des personnes”

  1. prinsessan Fluflu Says:

    Vous ne comprendrez probablement pas pourquoi, et je ne me sens pas obligée de vous expliquer le pourquoi du comment, mais moi, on ne me photographie pas sans mon consentement.
    Je suis vraiment fâchée si quelqu’un essaye de le faire. Je me moque complètement des éventuelles bonne raisons que cette personne pourrait me donner. Même pour l’art, le témoignage de notre époque, c’est non !!
    Et Mario Giacomelli, en imaginant qu’il se soit permis de prendre une photo d’un/une parent/e sans autorisation, je l’aurais trainé devant les tribunaux.
    Les vieillards séniles, on ne leur volent pas leur image, c’est un manque de respect.
    Et oui, je trouve les photos que vous montrez très belles.
    L’un n’empêche pas l’autre!
    Mais c’est une autre histoire.
    Et non, je ne suis pas laide, personne n’hurle sur mon passage ! 😉

  2. miaasublime Says:

    Un bon compromis, ce me semble, pour capter encore une certaine spontanéité, serait de faire la photo puis d’aller la présenter au « modèle improvisé », pour savoir si on peut la garder, voir la publier. Et si c’est non, il est toujours temps de l’effacer (vive le numérique!). Mais, franchement, quand je fais des photos de proches à la plage, s’il y a des personnes tierces qui apparaissent, je cours pas après leur demander si je peux ou non garder mon cliché, qui pourtant pourrait bien se retrouver sur un album photo public !

  3. trex58 Says:

    Ce qui est étonnant, c’est que deux pays proches géographiquement et culturellement aient des positions si opposées face au droit à l’image.

    Je comprends et accepte totalement la nécessité de protéger la vie privée, dans l’intimité des maisons ou dans certains lieux publiques (hôpitaux, hospices, écoles, …). Mais, dans la rue, il s’agit de la vie publique : on se montre à tous. Mais, bien sûr, cette image ne peut pas être vendue ou utilisée mercantilement sans accord.

    L’idée de prendre la photo puis de la présenter me semble bonne ! Même si le « développement » numérique de la photo risque bien de donner une image assez différente du (grand) timbre-poste qu’on peut voir sur l’écran de l’appareil…

    Mais, bon : « Dura lex, sed lex » (la loi, c’est la loi…).

    Bref, c’est compliqué… Surtout que ce que j’aime, c’est faire des portraits !! J’ai trouvé deux modèles et je vais donc pouvoir les prendre en photo. Mais ce sont des modèles… adieu spontanéité… Ce n’est que lorsque le modèle (après des heures de fréquentation et de « pose ») en vient à oublier l’appareil photo qu’on peut capter quelque chose de profond. Quant aux paysages et monuments… je m’en lasse bien vite ! Vivement Avignon 2011 ! 😉

    Giacomelli a pris des photos d’hospices qui permettent de savoir un peu ce qui s’y passait : témoignage d’une époque et d’une phase terrible de notre exitence. La grand-mère de mon épouse a été en maison de retraite, et y a souffert… à cause du personnel. Lorsqu’on est à l’abri des photos, on (le personnel, la direction) peut se laisser aller à faire des horreurs…

    Enfin, si quelqu’un apparaît dans un coin d’une photo de famille, mélangée parmi un groupe de personnes, il n’y a pas de problème légal.

  4. iXéo Says:

    Deux petites précisions :

    prinsessan Fluflu écrit : « (…) on ne me photographie pas sans mon consentement (…) »

    1) Si c’est sur la voie publique, on peut photographier sans le consentement de la (ou des) personne(s) concernées. C’est la diffusion des images qui est soumise à consentement, et encore seulement si la (ou les) personne(s) constitue(nt) le sujet principal de l’image, ce qui est d’ailleurs une notion plutôt floue et sujette à interprétation !

    2) Si c’est dans un lieu privé, le consentement est requis pour la prise de vues et pour la diffusion; mais si la personne voit qu’elle est photographiée et ne s’y oppose pas explicitement, son consentement est présumé !

    (cf. le texte vers lequel Tony fournit un lien)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :