Sténopé

L’an passé, j’avais eu envie de découvrir le sténopé. Mais, frileux, encore en déséquilibre, je n’étais pas allé jusqu’au bout : en acheter un. Je viens d’en commander un.

Qu’est-ce qu’un « sténopé » ? En anglais, c’est plus clair : « Pinhole camera » (pinhole = trou d’aiguille). C’est un appareil photo sans objectif… À la place : un trou, un tout petit trou, 0,2 mm pour le mien.
C’est un retour aux sources : les premiers appareils photos étaient des sténopés.
L’intérêt ? Tout est net sur la photo, du premier plan à l’infini. Et cela a une façon unique de déformer l’image, voire de la rendre floue.
Les inconvénients ? Les temps de pose… De quelques secondes à plusieurs minutes, voire heures. Un fada a même exposé un film pendant 11 jours, enregistrant le mouvement du soleil.
C’est aussi le genre d’appareil que l’on peut facilement construire soi-même : une boîte à biscuit, un film, et hop : une photo ! Très floue en général… Car la taille du trou, sa distance par rapport à la pellicule, et la précision de sa forme, influent grandement sur le rendu de la photo.
J’ai fait le choix de la qualité : un appareil donnant le meilleur. Un ZeroImage, fabriqué à HongKong. Un Zero69, utilisant des bobines 120, avec plusieurs formats, dont le 6×9, très grand ! Je suis impatient qu’il arrive ! pour sûrement me rendre compte que ce n’est pas simple du tout de l’utiliser pour faire de « belles » photos ! Ca va être l’opposé de mon Nikon D90 avec son 50mm-1.4 ! Deux mondes opposés : argentique et sténopé simplissime versus numérique et sophistication maximale. Deux façons de faire des photos. Je rêve même d’un Zero45 : des plan-film de format 4×5 : très grand, très cher aussi… mais avec une précision incroyable dans le détail. Ce sera pour plus tard, si l’expérience est concluante…

Avec un sténopé, il faut prendre son temps… réfléchir, imaginer, estimer le temps de pose (qui est très long), faire plusieurs essais, et attendre que la pellicule soit développée pour se rendre compte du résultat.
Avec un Reflex numérique, je peux prendre 4 images par seconde, de 8 MO chacune, et je vois tout de suite le résultat (souvent flou parce que je ne maîtrise pas encore les 200 pages du manuel !!). Et on peut se permettre de se louper ! car ça ne coûte rien…

A lot of fun !!

« Créer, c’est vivre » ?! Essayons de vivre ainsi… Produire de « belles » images, qui donnent du plaisir ou intéressent, et attirer les autres vers moi… Bref, j’appâte à la photo ! Je déconne… Faire des photos est une envie lointaine et puissante en moi, même si le côté futile et narcissique est bien présent… À quoi cela sert-il donc que j’essaye de faire des photos alors que nous vivons dans le monde de la photo : n’importe qui aujourd’hui, avec son téléphone ou avec un compact, peut prendre de « belles » photos. Mais, d’un côté mon D90 produit des images magnifiques, incomparablement plus précises et respectueuses de la « réalité », et de l’autre le sténopé devrait montrer cette « réalité » sous une forme surprenante, bizarre. Antipodes autour d’une « réalité » de ce monde qui nous échappe…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :