Alzheimer

Ce matin, ma mère m’a appelé en me disant qu’elle n’était pas arrivée à joindre son fils au travail. Elle n’a qu’un seul fils… Et cet aprèm elle avait oublié que je n’habite pas Clermont-Fd et me demandait de passer la voir… 33 ans que je suis parti.
Ca y est, les petits troubles de sa mémoire, son disque rayé au bout de 5 minutes, ses bêtises… tout cela semble prendre corps en quelque chose de plus grave… 86 ans et demi. Un long chemin solitaire… qui approche de la fin, je le crains. Pas de tristesse en moi… Je supporte assez stoïquement ses appels quasi-journaliers, toutes les bêtises qu’elle raconte. Mais je sens que je vais avoir des soucis… Enfin, ce n’est peut-être que la chaleur de l’été qui lui a – temporairement – amoindri ses (rares) facultés. On verra bien. Mais je crains de savoir désormais où aller passer mes vacances…

Publicités

5 Réponses to “Alzheimer”

  1. Nanoulaterre Says:

    Ce qui est triste c’est de voir les êtres que l’on aime dépérir comme ça tranquillement. Il faut en prendre soin, comme ils ont pris soin de nous. Ma maman est en grande forme encore malgré ses 80 bientôt mais je sens que ses pas sont plus lents. Elle fait aussi du parkingson, ses mains tremblent de plus en plus…Nous la protégeons de plus en plus. Pour elle, c’est le temps de se faire gâter. Nous sommes remplis de petites attentions pour elle.

    • trex58 Says:

      En fait (et cela peut surprendre), je n’ai pas tant d’amour que ça pour ma mère… « On aime comme on a été aimé », dit la chanson. Elle m’a aimé, bien sûr, mais avec une certaine distance. Et puis, veuve quand j’avais 13 ans, elle a plongé à ce moment-là et s’est enfermée, et moi avec. Bref, on est comme nos parents nous font, malgré eux, sans qu’ils s’en rendent compte bien souvent.
      Donc, je vais l’aider autant que je le peux, avec respect, et avec l’amour que j’ai encore pour elle. Mais avec réalisme par rapport au mal qu’elle a fait inconsciemment à ses enfants, et malgré elle, à cause de ce qu’elle a subi. Finalement, je lui rends les soins qu’elle m’a rendus, avec une certaine froideur ou distance ; mais avec pleine conscience du lien charnel qui nous a unis ; et avec respect face à l’enfant qu’elle redevient, face à cette personne qui s’évapore peu à peu…

      • miaasublime Says:

        S’il n’y avait qu’une seule et évidente définition du mot « amour », j’aurai pu être surprise. Chaque lien est différent,
        Ma grand-mère est partie ainsi, en trois ans. je l’ai peu vue, du fait de l’éloignement, mais les changements étaient d’autant plus brutaux. Un jour elle vous voit arriver sans prévenir, elle vous sourit parce qu’elle se souvient que vous êtes de son sang, sans doute, mais ne peut plus vous nommer, faire la différence entre une cousine ou vous, tout se mélange. Alors, on sent que plus rien de cet infime lien qui a pu exister subsiste et çà un fait un peu mal, sans doute.

  2. miaasublime Says:

    Un écho à mes souvenirs. Courage.

    • trex58 Says:

      L’impermanence… et la fragilité de notre personnalité, délicatement enchâssée dans cette boîte crânienne. Notre perception du monde et notre représentation de celui-ci sont à la merci du dérèglement de l’horlogerie si délicate de notre cerveau…
      Lors de sa maladie, j’ai vu mon épouse s’évaporer peu à peu de son corps, disparaître. J’ai vu aussi sa grand-mère tomber dans l’Alzeihmer. Mourir n’est rien. Se sentir disparaître, par bribes, se rendre compte de temps en temps qu’on perd pied, qu’on perd le contact avec la réalité, qu’on s’en va… cela doit être affreux. Voir les êtres chers ne plus être qu’une mécanique dont l’habitant s’est absenté… c’est difficile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :