Viole de gambe

La viole de game, …. c’est austère. Mais c’est beau. Ca vibre bien et cela semble venir des tripes. J’aimais bien avant. Un peu moins depuis quelque temps et depuis mon envie pour d’autres musiques que la musique classique et pour la voix. Mais c’était un bon moment. Surtout que, déjà qu’une viole de gambe ce n’est pas très bruyant, en plus il n’y avait qu’une seule instrumentiste : Marianne Muller ; alors c’était bon pour mes pauvres oreilles. Programme : Tobias Hume, Bruno Giner, Monsieur de Sainte Colombe, et Marin Marais.
Un bon moment, sauf qu’il y avait un couple de deux vieux connards au fond qui ont passé les 2/3 du programme à discuter doucement ensemble. Mais, même doucement, c’est insupportable… Il a fallu que, à la pause, j’aille leur dire d’arrêter.
Viole de gambe. Gambe, je pense que c’est comme : gambette, gambader. Bref, l’instrument est tenu entre les jambes et ne touche pas terre. C’est marrant. À éviter avec des jupes courtes… d’ailleurs elle portait une grande robe noire et longue (sur un pantalon). Quelques unes de ses élèves étaient venues, si j’ai bien compris.
Et le cadre (un vieux château d’Isère) était très agréable, avec un vieil et grand escalier où ma voix résonne bel et bien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :