Niqab & Co

J’ai lu rapidement et incomplètement dans Le Monde 2 un petit article sur le phénomène Niqab. Et une phrase m’a marqué, où une jeune femme disait que plus elle se couvrait et plus elle se sentait en sécurité.
Dans la discussion actuelle sur le phénomène Niqab et autres Burqa, il y 2 grandes lignes : les hommes qui imposent le costume de Belphégor à leur compagne par jalousie et droit de propriété, et les femmes qui se l’imposent pour obéir à des préceptes imaginaires de leur religion. Il manque une ligne… celle où des femmes ont une angoisse face au regard des hommes.

À l’adolescence, le corps des filles change : de svelte et plat, elles voient leur corps s’arrondir, avec les seins qui poussent en avant et attirent désormais le regard des hommes. Sous ce regard, elles découvrent leur corps autrement : objet de désir. Un désir et de lourds regards dont elles ne savent pas encore que faire, qui les gênent, les effraient, qui leur fait peur. Alors, moins elles montrent de ce corps, moins il y a de regards « sexuels », et mieux elles se sentent. Sauf que, à la place, vient une curiosité voire une hostilité. Mais mieux vaut cela que l’autre regard, celui qui juge, qui jauge, qui mesure, qui déshabille, qui descend de la tête au pied puis remonte, passant sur les cheveux long et libres, le visage, les lèvres, le cou, le volume des seins, le ventre plat, le pubis, et les longues jambes, puis le regard qu’elles imaginent ensuite sur leurs fesses : tout ce qui, chez un homme, fait lever le désir. Les hommes font tous ça : parcourir le corps d’une femme en une seconde pour savoir s’ils la désirent. C’est instinctif. Mais il n’y a que les bêtes parmi les hommes pour se dire que, si une femme montre ses formes (ses appâts), c’est qu’elle est prête à s’offrir, c’est qu’elle est une prostituée. C’est un jeu : le jeu de la séduction, que la Nature a mis en nous : chacun observe (voire renifle) l’autre pour savoir s’il peut être un objet de désir. Rien de bien méchant… si l’on connaît les règles, si on les a comprises et acceptées, si l’on connaît les signaux pour voir le danger ou pour dire « peut-être… » ou pour dire « non ! ». Mais il me semble que certaines jeunes femmes, troublées par leur changement de statut (d’enfant à « proie » sexuelle potentielle), en développent un mal-être, et qu’il leur est tentant d’essayer de le maîtriser en ôtant leur corps à la vue des hommes, pour ne plus ressentir ce regard sexuel, même s’il est remplacé par un autre regard, qui leur donne un rôle différent : rebelle, héraut d’une religion, victime du non-respect du (prétendu) droit de chacun de faire ce qu’il veut (Liberté, E., F.). Moins elles en montre, mieux elles se sentent… Un problème psychique comparable à l’anorexie mentale (moins je pèse, mieux je suis) ? Peut-être… Ce n’est qu’une hypothèse… personnelle. En tout cas, lorsque l’égalité hommes-femmes sera enfin réalisée, lorsque les hommes n’auront plus l’exclusivité d’être le chasseur d’un gibier à poils féminin, mais lorsqu’ils sentiront à tout moment eux-aussi le regard lourd et pénétrant d’une femme sûre d’elle et décidée qui juge, jauge, mesure, déshabille, et parcourt en une seconde leur corps pour savoir si elle le désire et s’il vaut la peine d’un jeu de la séduction, alors peut-être bien qu’il y aura beaucoup moins de femmes à vouloir se cacher sous un drap noir, et peut-être qu’alors des hommes voudront porter la burqa ! 😉
Quant à moi, je me porte volontaire pour être gibier ! Où êtes-vous, femmes chasseresses ? 😉 Je suis pour l’égalité des sexes !

Publicités

16 Réponses to “Niqab & Co”

  1. miaasublime Says:

    Je croyais que ce qui attirait le plus les femmes chez un homme était ses yeux et ses mains : donc oui, il faudra bien se couvrir messieurs! Quand au reste, il est déjà quasiment tout le temps dissimulé sous le costume, encore que le Tshirt remplaçant souvent la chemise il nous est donné de voir parfois un avant bras…

    • trex58 Says:

      Ah ! J’aimerais bien savoir ce qui, des hommes, plaît aux femmes !
      Peut-être bien que c’est l’humour, en premier ! la capacité de rire de soi et de tout, montrant qu’on a compris bien des choses, qu’on peut relativiser, voire se moquer de soi-même. Bref, l’humour, c’est la manifestation d’une intelligence portée vers la dérision, le contraire de la psycho-rigidité.
      Sinon, dans le physique, qu’est-ce qui, dans notre corps poilu et musculeux, vous donne envie de nous ? (je le sais déjà un peu… mais c’est si bon de le relire… même si je n’ai pas grand chose de tout cela…).
      Les mains me semblent importantes… car nous sommes des « prestidigitateurs » : nos mains vous déshabillent et parcourent votre corps, créant en vous la montée de votre désir… voir ces mains qui ont un pouvoir magique sur votre corps peut-être…

  2. Armande Simplette Says:

    N’oublions pas la paire de fesses mise en valeur par le jean. Ce serait dommage de cacher ça sous un drap…

    • trex58 Says:

      Oui !!! Rien de plus beau que les rondeurs d’un beau derrière qui tend le tissu du jean, et qu’on voit rouler de droite et de gauche devant ses yeux hypnotisés lorsque vous marchez !!!! Oui ! Libérez les culs, libérez les derrières, libérez les fesses : montrez-les nous sous le voile tendu et moulant d’un jean, que leur vue nous fasse imaginer les trésors qui s’y cache en leur creux…
      Sans rire, la vue des fesse d’une femelle est, pour les primates (dont nous), générateur de l’envie de copuler ! Et, quand on sait que les seins ont poussé pour être l’équivalent antérieur de la rondeur postérieure des fesses … on ne peut aimer que les deux ! À pleines mains !

  3. Nanoulaterre Says:

    Tony’s,
    je suis atterrie ici à cause d’un commentaire de toi que j’ai particulièrement aimé dans le dernier billet de Femme Libre.
    Pourtant, Tony’s ça sonne, passons… Bref, je viens de terminer ici un billet fort intéressant et hors norme. J’adore tout ce qui est hors norme mais respectueux… Et j’avoue avoir bien hâte de lire la suite.

    Longue vie à votre blogue et bon Dimanche!

  4. Air fou Says:

    Une bonne amie m’a suggéré de venir ici. Ce que tu décris, le propre de la société patriarcale et de la projection sur la femme, à des fins de contrôle (génétique) de sa propre angoisse 1- de ne pas pouvoir enfanter; 2- de ne jamais être sûr d’être vraiment le porteur de gènes de l’enfant aux besoins desquels il va pourvoir (traditionnellement).

    Je crois que tu aimerais bien mon blogue, plusieurs femmes et hommes, plusieurs personnes, en fait, qui le fréquentent. Je suis aussi écœurée que les hommes passent tous pour des agresseurs incontrôlables et les femmes comme de pauvres proies imbéciles et sans défense, la marchandise des hommes, pères, puis mari.

    Niqba? Différent de niqab? Dans une autre langue?

  5. trex58 Says:

    « niqba » ?!!! Mon non-Dieu ! La fatigue d’hier et une légère tendance à penser « nique-bas » m’ont fait inverser 2 lettres ! Oui, c’est bien « niqab » qu’il faut lire !
    Niqab = « masque couvrant le visage (sauf les yeux), prolongement vestimentaire du hijab ».
    Hijab = « tout voile placé devant un être ou un objet pour le soustraire à la vue ou l’isoler ».

    • trex58 Says:

      @Air fou : Oh, je ne fais qu’essayer de synthétiser quelques lectures. Mais je trouve que lire des livres qui mettent en parallèle le « jeu de la séduction » qui s’opère dans la Nature avec celui des Homme permet d’avoir une vue différente sur ce qui se passe : Si les hommes ont envie de sauter sur toute femelle qui passe, c’est que c’est une stratégie sexuelle qui marche et qui a permis à ces homme de perpétuer leurs gènes. Et si les femmes ont le désir d’avoir un seul homme, c’est parce que – enceintes puis ayant accouché – elles ont besoin d’aide pour se nourrir, être protégée, nourrir et éduquer les enfants. Comprendre que l’Evolution a mis tout cela en place il y a fort longtemps, en passant par la promiscuité sexuelle, puis par la polygynie et enfin la monogamie, c’est comprendre que les hommes et les femmes sont – en général – ainsi, et que le Bien et le Mal n’ont rien à faire ici : nous avons en nous des instincts. Mais, bien sûr, il y a de nombreuses variantes ! Et, lorsque les femmes ne peuvent plus enfanter, elles sont « hors Nature » et elles peuvent donc bien faire ce qu’elles veulent ! sauf qu’elles ne le font pas… parce qu’elles ont en elle le schéma : un homme et une femme… Mais, avec la conscience de notre mortalité, il y a aussi notre besoin de faire face à deux à notre vieillesse, de s’entr’aider, mais aussi de ne pas être seul…

      Mais, comme le montrent certains travaux d’ethnologues, des schémas autres que la monogamie et la polygamie ont été mis en oeuvre sur Terre, dont il reste quelques exemples en voie de disparition. Les Naxi, dont je parle régulièrement, ont (avaient ?) une structure TRÈS différente, mais qui marche aussi. Alors, engendre-t-elle plus ou moins de souffrance psychique et de jalousie que le schéma monogame ? Ce serait intéressant de le savoir… Mais leur schéma change beaucoup de chose : vivre avec sa fratrie, pas de mariage, pas de notion de paternité…

      AH oui ! Je suis allé voir ton (Canadienne ?) blog, et j’ai bien ri du dernier, sur les seins/saints et flusher ! D’ailleurs, nous n’utilisons pas cette expression en France. Nous, on « tire la chasse » ! Mais je l’utilise au bureau, en Informatique.

      Alors, vas voir : https://trex58.wordpress.com/2010/05/13/les-seins-de-glace/ : de temps en temps, il me semble que j’arrive à faire rire… Sur les seins aussi.

      Enfin, pour la dernière phrase sur ces hommes qui violent et ces femmes qui se laisse enfermer dans l’esclavage parental ou marital, le changement ne peut passer que par l’éducation : apprendre aux enfant, peu à peu, ce que nous sommes réellement : un mélange d’animal et d’humain, et qu’ils connaissent toute notre histoire humaine, au lieu de savoir en quelle année un abruti a « découvert » l’Amérique. Il leur faudrait aussi des cours élémentaires de philosophie : discuter sur le sens des mots fondamentaux : amitié, amour, vie, mort, plaisir, bonheur, empathie, compassion, bienveillance, fraternité, solidarité, générosité, méchanceté, violence, souffrance, le temps, sexe et sexualité, etc. Bref, nos enfants n’apprennent pas ce qu’ils doivent savoir pour devenir vraiment adulte… Ou, plutôt, c’est variable selon les familles, selon que les parents savent ou peuvent compléter la bouillie intellectuelle donnée à l’école. Il ne suffit pas de savoir écrire, lire et compter pour être un être humain… Et il n’est PLUS question de s’en remettre à un curé, ou un rabbin, ou un imam pour donner à nos enfants les idées de base sur lesquelles ils se construiront. D’ailleurs, il n’y a pas d' »idées de base », il n’y a QUE des interrogations : enseigner à des enfants, c’est leur donner les moyens de chercher par eux-mêmes leur réponse aux questions fondamentales, après avoir fait l’effort de découvrir et comprendre ce que d’autres ont pensé avant eux, et en sachant que nulle pensée ne détient la vérité, parce que – hormis la vérité que nous allons tous mourir – la Vérité n’existe pas.

  6. trex58 Says:

    @ Nanoulaterre: Ah ! quel commentaire chez FemmeLibre ?

    « Tony’s » dans « Tony’s Blog » ? Oh, juste pour dire mon prénom. Alors ça sonne comment ?

    « hors norme mais respectueux » Hummm ? Suis-je « hors norme » ? Ce que je dit est-il « hors norme » ? Mon histoire personnelle n’est pas courante… mais n’a rien de bien extraordinaire. Quant à être vraiment « hors norme », ma psy me dit et me répète qu’il n’y a pas de « norme », mais que des singularités… Bref, qu’il me faut arrêter de parler de ce qui est normal. Mais « respectueux » ? Dans ce blog, je ne suis pas « respectueux » envers les religions : je dis beaucoup de mal d’elles. Ou, plutôt, je dis qu’une religion peut faire du bien à des personnes tout en étant globalement dangereuse, à cause de la folie qu’elle trimballe en son coeur et qui peut faire écho avec la folie de n’importe qui et générer une abomination. Je dis aussi que les Hommes ont besoin de spiritualité, athée. « Respectueux » ? Des hommes et des femmes, oui. Bienveillant ? Seul, et perdu dans cette vie, avec le besoin de créer des liens et de trouver un sens à ma vie : oui. Et le seul sens qu’on peut trouver à sa vie, c’est d’être « bien » avec les autres. Mais, surtout pour moi, avec les idées tranchées (et parfois/souvent fausses) que j’ai, ce n’est pas facile… Mais, bon…

    Sinon, ce Blog est aussi là pour me permettre d’aller mieux. Alors, peut-être que, lorsque je serai sage et parfait, j’arrêterai ! 😉 Mais je nourris ce Blog de livres que je lis : alors, tant qu’il y a des spécialistes qui ont la bonne idée de mettre à la portée de tous la synthèse de leur dernière recherche sur l’Homme, je pourrai m’en nourrir.

    Enfin, c’est Dimanche, et il fait beau ! Donc : dehors !

  7. prinsessan Fluflu Says:

    La fin de votre billet me sort de mon silence habituel 😉

    Voilà ce que j´avais répondu à Dark39 (2010-04-29)
    Dans votre billet « Burqa » (2010-04-27)

    « Dommage, j´aurais aimé que vous m´expliquiez pourquoi les hommes ne portent pas la burqua eux aussi. Parce que moi, par exemple, j´aime les hommes , et j´aime les regarder, et parfois , ils me font envie.
    Mais je ne leur saute pas dessus , je sais me maîtriser, attendre d´avoir une relation basée sur l´égalité avec eux pour commencer une amitié ou une relation amoureuse. Ou tout simplement vivre à leur côté, au travail. dans la rue… »

    On a tous le droit de désirer, « chasser » mais il faut le faire dans le respect de l´autre, en espérant un OUI, ou en acceptant gentiment un NON !

    Heureusement il y a des hommes comme vous Tony, qui êtes pour l´égalité des sexes et puis il y a ceux qui n´ont rien compris … ou qui font semblant de ne rien comprendre !….. parce que cela les arrange, de peur de perdre quelques privilèges, quitte à écraser la liberté des autres !

    PS : en réalité , je n´aime pas trop le verbe  » chasser » parce que dans la chasse , il y a toujours une victime, non ??!!
    Pourquoi pas plutôt,  » la course à l´aventure, au bonheur »…?? bon, qui propose mieux ? ;))

  8. trex58 Says:

    @prinsessan Fluflu: Le « jeu de la séduction » : voilà le bon terme, plutôt que « chasse ». Nous, hommes et femmes, jouons – sans trop vraiment le savoir – à un jeu qui existe depuis que le sexe est né : choisir le « bon » partenaire. La Nature a semé des pistes permettant d’associer caractères externes avec « bon gènes » et – à force – la sélection a mis en nous des instincts qui nous font chercher ces signes externes. Et, face à la personne désirée, nous jouons un jeu pour le convaincre que nous sommes celui/celle qu’il cherche et nous essayons de vérifier qu’il possède bien ces qualités que nos instincts nous poussent à rechercher. Nous « jouons » ce jeu parfois consciemment ou le plus souvent inconsciemment. Qu’aimé-je donc chez elle/lui ? Son humour ? Sa joli petit cul ? Sa capacité à prendre les bonnes décisions ? Sa gentillesse ? Ou bien la symétrie de son visage lisse et sans tâche ?! Ou bien sa force musculaire et sa bonne santé apparente ? Les apparences nous attirent et nous trompent… et nous trompons les autres en cachant nos défauts et en mettant en avant nos quelques qualités.

    Je disais « chasse » pour bien insister sur le rôle que les homme se donnent : supérieur à la femme. Mais ce rôle est ancestral (mais dépassé) : à une époque passée, nos ancêtres mâles géraient un harem de femelles, paraît-il. Des femelles qui choisissaient de se mettre sous la protection d’une mâle puissant. Mais celui-ci devait bien aussi « chasser » ces femelles et les convaincre, non ?

    Mais, bon, ce schéma est dépassé… et il faudrait que les religions monothéistes évoluent (ou disparaissent !) pour redonner leur liberté aux femmes ! pour que notre société puisse évoluer au lieu d’être écartelée entre un monde « moderne » et de vieilles idées moisies et dépassées.

  9. Une femme libre Says:

    Ma compréhension du billet d’Armande, c’est que si les hommes se mettent à porter la burqa (ce que vous évoquez à la fin de votre billet), ce sont leurs fesses moulées dans un jeans qui lui manqueront. Elle corrigera si j’ai mal compris!

  10. trex58 Says:

    Oui, après avoir répondu, j’ai compris qu’effectivement c’est la vue des fesses des hommes qui lui manquera ! Mais à elle de confirmer.
    Et vous, ce sont nos fesses qui vous plaisent ? 😉 D’ailleurs, comme je fais de la marche en montagne, ça me développe un peu les fessiers ! Dois-je continuer ? 😉
    Mais, bon, l’attirance, c’est un tout…

  11. trex58 Says:

    @ prinsessan Fluflu: « Heureusement il y a des hommes comme vous Tony, qui êtes pour l´égalité des sexes » : ??? Mais, je ne suis pas pour l' »égalité » des sexes ! Femmes et homme ne peuvent pas être égaux face à la sexualité car nous sommes différents physiquement. HEUREUSEMENT !!!! Et, même face à la loi, je pense que nous ne pouvons pas être égaux totalement non plus, car il y a des femmes que les hormones menstruelles perturbent profondément, alors que les hommes ne connaissent pas cela.
    Mais, bien sûr, vous et moi voulons parler de la même chose : que les femmes puissent disposer de la même liberté pour leur corps et la sexualité que les hommes ont.
    Bref, qu’on arrête de se dire qu’un mec qui cherche des aventures, c’est normal, alors que, pour une femme, on la traite presque comme une putain, voire comme une folle à enfermer.

    Bref, comme je l’ai déjà dit, mieux vaut une femme qui a du caractère qu’une femme qui subit : cela fait une sacrée différence au lit ! 😉

  12. Armande Simplette Says:

    Je confirme. Je parlais bien des fesses mâles… en réponse à la dame qui disait que c’était les yeux et les mains qui attiraient les yeux des femmes!!!!

  13. Air fou Says:

    Les femmes au contraire, peuvent avoir des orgasmes à répétition afin de pouvoir accueillir plusieurs hommes. semblerait que le système immunitaire le plus apte gagnerait (tendance). Bien pour ça qu’il faut les contrôler et les empêcher de courir et de développer leur force physique.

    Non, je ne suis pas canadienne, mais québécoise et aujourd’hui, nous célébrons la Fête des patriotes. Les anglos fêtent la reine Victoria Hihihi!

    Et la bonne amie, je n’avais pas vu qu’elle m’avait précédé avec un commentaire : Nanou, aussi québécoise. Je crois qu’elle a voulu dire Tony, ici c,est un prénom qu’on utilise en référence à la mafia et au machisme italien… 😀 😀 😀

    Pas ton cas!

    Très sympa, ton blogue.

    Dis, je m’intéresse aussi beaucoup à l,anthropologie. Tu connais cette tribu qui glorifie la femme au point où les pointes des armes représentent un sexe féminin et où les hommes s’entaillent le pénis pour imiter les menstruations? Tenant d’inviter les imama, cardinaux, papes et autres sorciers machistes de tout acabit à l’imitation massive, en allant juste un petit peu plus loin…

    Pas toi,non, ne crains rien, je ne suis pas anti-homme, je suis pro-personnes, avec respect et reconnaissance de l’égalité. Tu as lu mon dernier billet alors, tu comprends…

    Zed ¦)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :