Ménopause

Dans son livre « Why sex is fun » (mal traduit par : « Pourquoi l’amour est un plaisir »), Jared Diamond propose des hypothèses intéressantes sur la raison de la ménopause (arrêt de la capacité de reproduction longtemps avant la mort naturelle) chez les femmes. La ménopause est rare dans la Nature. Chez l’Homme, Diamond voit 3 causes principales.
– D’abord, le « coût » et le risque d’un enfantement. Plus une femme est âgée, plus les risques de mourir lors de la grossesse ou de l’accouchement sont grands. De plus, l’allaitement entraîne une consommation énergétique effrénée de la part de la mère, qui l’épuise, surtout si elle est âgée. Enfin, il faut 10 à 15 ans pour amener un petit humain à l’autonomie : si la mère ne peut plus s’en occuper, le petit dépérit.
– Ensuite, libérée des contraintes de l’enfantement et de l’éducation, les grand-mères sont disponibles pour aider leurs filles à s’occuper de leurs petits-enfants. Une grand-mère d’une tribu de chasseurs-cueilleurs est bien plus efficace qu’une adolescente (maladroite) ou qu’une mère (prise par ses enfants) à cueillir et produire de la nourriture. Être ménopausée lui permet d’aider sa lignée, donnant donc plus de chances à ses propres gènes de se perpétuer, via ses filles.
– Enfin, la complexité de la vie au sein de la Nature requiert des Humains une grande connaissance de celle-ci : ce qui est consommable ou pas. Lors des phénomènes rares (cyclone, sécheresse, …), la connaissance de plantes ou fruits qui peuvent être consommés en remplacement de ceux habituellement consommés mais introuvables permet à la tribu de survivre : les anciens sont donc des « banques de données » importantes, comme des assurances contre les changements brutaux. Et il faut toute une vie pour accumuler cette connaissance.

Donc, la ménopause est un phénomène qui aide à la survie des gènes d’une personne qui, pourtant !, ne se reproduit plus. Et, en plus, la sélection naturelle a préservé des lignées où la mémoire des informations est conservée même si la personne est très âgée.

Publicités

2 Réponses to “Ménopause”

  1. Une femme libre Says:

    La survie des femmes longtemps après leur ménopause est un phénomène récent. Il n’y a pas si longtemps l’espérance de vie était beaucoup plus courte et coïncidait plus ou moins avec celle de la ménopause. Pouvoir vivre quatre-vingts ou même cent ans est un privilège nouveau de pays riches et bien nourris.

  2. trex58 Says:

    Oui, bien sûr. Dans le passé, l’espérance de vie était faible à la naissance. Mais, à 40 ans, l’espérance de vivre jusqu’à 60 voire 80 ans n’était pas négligeable : ceux qui avaient survécu à l’enfance et avaient su se créer une situation stable pouvaient vivre encore quelques belles années.
    Mais la réfutation de ce raisonnement ne vient pas de là. Les animaux élevés en captivité ont une plus longue durée de vie. Mais ils restent encore féconds presque jusqu’au terme de leur existence. L’auteur donne des exemples. Si je me souviens, c’est vrai même chez nos proches cousins les grands singes.

    Alors, rentrée ? ou toujours en Chine ?
    Content d’avoir de vos nouvelles, en tout cas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :