Femmes – Amour

Les femmes sont des princesses… Elles devraient toujours rester ainsi, dans la beauté et la grâce de leurs 20 ans.
Ai rencontré à la FNAC ce matin la fille d’amis. Toujours aussi belle, légère, mince et grande, sourire tranquille et accueillant avec yeux bleus et cheveux blonds courts et frisés. Rencontre rafraîchissante… d’une personne simple mais pas bête. Ce qui me rappelle l’actrice qui joue Alice : belle allure, belle bouche expressive, mais longs cheveux, blonds et bouclés aussi.

Bon, quand j’avais 20 ans, j’ignorais le pouvoir de séduction de mon apparence physique et étais un peu embarrassé face aux femmes. Maintenant que l’embarras et la timidité se sont pas mal envolés et que j’ai un esprit clair, mon âge et mon apparence physiques m’interdisent (?) d’aborder de telles jeunes femmes. Bon, c’est comme toutes sortes d’autres choses : il faut en faire son deuil. Et puis, pourquoi faudrait-il se laisser rouler par les instincts que la Nature a mis en moi ? Le temps, au contraire, parfois met dans les femmes une meilleure connaissance et acceptation de leur nature animale et sexuelle. Mais, a contrario, pourquoi n’aurais-je pas le droit de vouloir me battre contre le temps, de me révolter et d’essayer de faire ce qui n’est pas dans la « norme » ? (J’emmerde la « norme », d’ailleurs, en passant.)

Enfin, tout est possible. Et, à la croisée des chemins, je ne sais pas quel chemin prendre. M’arrêter un moment dans ce buisson ardent ? ou continuer ma route et découvrir d’autres paysages ? Ou bien, tout mélanger, sans respect pour l’ordre et la morale. Mais, où s’arrête mon égoïsme et où commence le respect de l’autre ? Et comment faire pour éviter de blesser et faire souffrir l’autre, les autres ?

Je suis bien embarrassé avec l’amour… Quand j’ai aimé, elle ne m’aimait pas. Et quand, à ma grande surprise, on m’aime, je suis bien embarrassé, ne sachant que dire… Peut-être ai-je manqué de manifestation d’amour de la part de mes parents ? Allez donc savoir.. L’amour est un élan. Si l’un se jette sur l’autre qui n’est pas prêt à recevoir, que se passe-t-il ? L’amour peut-il naître ainsi, malgré un déséquilibre ? Ou doit-il absolument être réciproque, symétrique ?

Du coq à l’âne, mais il y a quand même un lien.
En Chine, d’après le bouquin que j’ai feuilleté chez Artaud, 20% des chinois urbains ont une concubine, bien plus jeune qu’elle. Sauf que ce n’est plus vraiment la notion de concubine de la Chine impériale. Pour ces femmes, ce « protecteur », qu’elles aiment plus ou moins et dont elles ne connaissent parfois rien ou connaissent l’épouse, est juste un moyen de satisfaire leurs besoins, basiques ou de luxe ; et, même si elles le partagent avec l’épouse, elles lui refusent le droit d’avoir une deuxième concubine. Pour ces hommes, c’est un moyen bien pratique pour toucher de la chair fraîche et donner des ailes à une libido que leur épouse ne peut plus émoustiller. Mais pas d’amour ni de folie là-dedans… Juste la garantie pour l’une d’avoir des revenus assurés et la garantie pour l’autre d’avoir chaque semaine cette jeune femme à sa disposition. Un contrat satisfaisant pour les deux parties. Rien de bien glorieux, tout ça. Presque de la prostitution. Ca fait même très petit-bourgeois ! où l’homme se permet d’avoir plusieurs femmes et la femme se donne à un seul. (Si Mao voyait ça ! Lui qui n’aimait qu’une seule chose : baiser une nouvelle jeune fille chaque nuit… Finalement, la Chine est bien décevante, par bien des façons… Et je crains qu’elle n’accélère la chute et le déclin de l’espèce humaine, par sa capacité incroyable à avancer, en détruisant tout sur son passage.) Mais, dans l’intimité et la pénombre de la chambre, ce qui compte le plus, c’est bien plutôt la tendresse l’un pour l’autre et l’ardeur de chacun, non ? Mais, pour arriver à quoi ?

Bon, j’ai acheté un livre où un philosophe parle d’amour… on verra bien.
Tout est dans les livres ! Juste qu’on n’a pas le temps de tous les lire ! Hé ! il faut vivre, aussi.

Et donc, qu’est-ce que l’amour ? Les amours, plutôt. Car l’amour varie selon l’âge, selon le sexe, selon la culture, selon les époques. Petit, on aime sa mère. Jeune ado, on aime les filles, puis une seule. Adulte, on aime son épouse, et ses enfants, et sa famille. Plus grand, on aime quoi ? Les femmes ? La vie ? La preuve qu’on est en vie par l’intermédiaire des femmes et du sexe ? À quoi cela rime d’être avec un(e) seul(e) ? Sinon un côté pratique. Sinon la réduction des risques. Sinon l’économie d’efforts pour séduire et conquérir ? Sinon, un épiphénomène que la Nature a créé bien malgré elle et qui sert son but : ce qui ne nuit pas perdure, ce qui favorise se multiplie. Mais, la durée dans l’amour est bien le plus difficile. Conquérir ou savourer ? Le dilemme est cruel.

Certains hommes, aimant toutes les femmes mais ne pouvant toutes les toucher, deviennent peintre ou photographe. Le portrait : moyen pour atteindre l’âme derrière/dans ce corps ?

Peut-être bien que l’amour est une imparfaite solution face au rêve de ne plus être seul face à cette vie et à cette mort, une façon d’avancer à deux, moins seuls, plus forts, vers le néant.

Publicités

6 Réponses to “Femmes – Amour”

  1. une femme libre Says:

    Je n’ai pas les références de votre bouquin sur la Chine, mais ça me surprendrait vraiment que 20 pour cent des hommes Chinois aient deux femmes à leur disposition alors qu’il y a une pénurie grave, voire dramatique de femmes en Chine, due à la politique de l’enfant unique. On se débarrasse des bébés filles en Chine, depuis assez longtemps pour que de nombreux jeunes hommes se retrouvent célibataires bien malgré eux, faute de femmes disponibles tout simplement.

    Pour ce qui est de vos fantasmes de jeunes femmes, qu’est-ce qui vous empêche vraiment de tenter du moins de les assouvir ? Essayez-vous, prenez des notes et vous vous ajusterez au besoin. On n’a qu’une vie à vivre et moins de temps à perdre à votre âge!

  2. trex58 Says:

    « Les nouvelles concubines » : Pierre Tiessen et Zheng Baichun.
    http://www.radio86.fr/decouvrir-et-apprendre/la-societe-chinoise/10491/gros-plan-sur-les-nouvelles-concubines

    Il s’agit d’un phénomène d’amplifications : des chinois urbains riches « s’approprient » des jeunes femmes d’origines diverses, en partie venant de la campagne.

    Le mot « fantasme » n’est pas vraiment approprié : « Dans le domaine de la sexualité, le fantasme est un scénario érotique, imaginaire ou non, provoquant une pulsion ou une excitation sexuelle au point d’être assouvie mais pas nécessairement, du fait de l’auto-censure sociale ou religieuse. »
    Non, je parle de ce goût des hommes « mûrs » pour les jeunes femmes (mais aussi des femmes « mûres » pour de jeunes hommes !!!!) que la Nature nourrit en nous : la chair « fraîche » nourrit des mécanismes de la libido. La Nature… mais aussi notre culture et notre société, qui nous imposent la vision omni-présente de la jeunesse (homme ou femme) à la télé ou dans les revues. Mais, du fait des spécificités des « appâts » des femmes et des hommes, ceux des hommes pâtissent moins de l’outrage du temps : un « Sean Connery » de 60 ans et plus paraît toujours « sexy », car le sex-appeal d’un homme (sa carrure, ses muscles, sa mâchoire carrée, sa démarche, etc) résiste mieux que celui d’une femme.

    Le but de mon billet est, justement, d’avouer ce que la Nature me pousse à regarder pour mieux dire que la beauté et la puissance sexuelle ne sont pas que dans l’immédiate apparence des formes d’une femme. Une jeune femme, ayant eu peu d’expériences, peut être complètement bloquée face à sa sexualité, alors qu’une femme « mûre » a eu le temps de l’accepter et d’y prendre goût. Bref, ce n’est parce qu’on est jeune qu’on baise bien, si vous me permettez un tel vocabulaire…

    Il y a en l’homme une tendance à rechercher les jeunes femmes, non seulement pour sa « fraîcheur » physique, mais aussi pour sa naïveté et sa malléabilité, symptôme d’une tendance à vouloir dominer l’autre, y compris dans la sexualité, plutôt qu’à accepter l’égalité, y compris dans le désir. Bref, un homme qui multiplie les conquêtes est un Don-Juan, alors qu’une femme qui fait la même chose est une salope. Pourquoi ? Si ce n’est un vieux schéma général où l’homme s’autorise des pratiques qu’il interdit aux femmes. À moins que certains chercheurs aient raison : l’Homme originel est polygyne, les femelles venant d’elles-mêmes se mettre sous la protection d’un mâle qui réunit les qualités nécessaires pour protéger et nourrir.

    Quant à moi, mon miroir me dit clairement à quoi je ressemble et je vois bien l’effet que je produis ! L’hypothèse qu’une jeune femme me choisisse est ridicule, à moins qu’elle soit frappée d’un trouble psychique… 🙂 Sans rire, des couples à forte différence d’âge existent. Malsain apparemment, pour Woody Allen, ou entre personnes exceptionnelles ou artistes, comme Daniel Auteuil. Les jeunes femmes aiment à s’approcher d’un homme exceptionnel, oubliant leur âge. Mais, comme je ne suis pas exceptionnel, je ne crains pas grand chose !

    Mais, sachant que 56 ans semble produire un effet délétère sur vos conquêtes potentielles, je comprends combien ce billet vous agresse. Veuillez m’en pardonner. Mais analyser un phénomène ne veut pas dire qu’on y adhère. Comprendre ce qui se passe dans la tête d’un homme « mûr » peut permettre de contrer ou détourner ses tendances, en le titillant autrement. D’ailleurs, Desproges riait de lui-même en disant que, après l’âge « mûr » devait venir l' »âge pourri ». Rions avec lui. D’ailleurs, l’humour et le rire sont des armes formidables pour séduire. Attention aux dégâts collatéraux.

    Amitiés, cousine.

  3. une femme libre Says:

    Hého cousin! Mais non, je ne me sens pas agressée, qu’est-ce qui vous l’aurait laissé croire? Je le trouve intéressant votre billet, plein de sincérité. Que les hommes de cinquante ans éprouvent du désir pour les jeunes femmes fait partie de la nature et ne m’enlève rien à moi, rassurez-vous!

  4. trex58 Says:

    Ah ! oui. Je viens de relire votre précédente réponse et, oui, j’ai cru y voir un reproche alors que vous m’encouragiez en fait à aller de l’avant, à oser, malgré le côté négatif qu’y voit la société. C’est le mot « fantasme », à connotation couramment négative qui m’a induit en erreur, je crois.

    Donc, trois conclusions : la difficulté des mots à dire clairement ce qu’on pense, la difficulté de lire les mots sans y superposer son état d’âme, et ma gène quand j’ose parler de ce qui fait, comme vous le dites, partie de la Nature.

    Mais ce qui me gène le plus dans ce désir pour la fraîcheur, c’est qu’il a trait à l’apparence physique, et si peu à l’âme qui habite ce corps. À 50 ans, on a une conscience forte et cruelle du temps qui a passé et certain(e)s se jettent à corps perdu dans la sexualité mais avec un côté philosophique (faire la nique à la vieillesse qui pointe son nez, et à la mort) et une énergie et une fougue décuplée.
    Alors qu’à 20-30 ans, le temps n’existe pas et beaucoup d’hommes et de femmes se laissent glisser mollement dans la vie. La conscience aiguë du peu de temps qui reste rend chaque instant plus brûlant.

    Alors, en utilisant une horrible métaphore : qu’importe que la carrosserie soit rutilante s’il n’y a pas de force vitale brute sous le capot !
    Reste, lorsque le temps a déjà bien fait son oeuvre, à garder le sourire et la force d’en rire ! 🙂 Ce qui requiert une philosophie certaine de la vie…

  5. prinsessan Fluflu Says:

    Les femmes sont des princesses.
    Ça je le savais 😉 ( voir mon pseudo ) ahaha

    Votre billet ainsi que le commentaire de « une femme libre » et votre réponse me donneraient probablement la possibilité de vous répondre longuement, mais je n´en ai pas le temps.
    Aussi vais-je répondre brièvement.

     » Mais, a contrario, pourquoi n’aurais-je pas le droit de vouloir me battre contre le temps, de me révolter et d’essayer de faire ce qui n’est pas dans la « norme » ? (J’emmerde la « norme », d’ailleurs, en passant.)  »
    La dernière phrase m´a bien faite rire ! ;)) Et je suis d´accord avec « une femme libre » : si une jeune femme a envie de vous et vous d´elle , pourquoi pas ? où est le mal ?? Deux adultes consentants, c´est joli l´amour, les papillons dans le ventre, les belles expériences.

    Pour ce qui est de la Chine, je crois pouvoir donner mon grain de sel et remettre un peu les pendules à l´heure !
    Je partage ma vie avec un chinois depuis longtemps. J´ai passé pas mal de temps en Chine.

    1- beaucoup d´hommes chinois ont une copine en plus de leur femme, et particulièrement des chinois de Hong-Kong qui viennent faire des affaires en Chine régulièrement. Mais ceux du reste du pays aussi.
    20 % me semble à moi un chiffre un peu bas !! Je peux vous assurer qu´il y a des chinoises qui s´amusent bien aussi !! Et en Europe par ex, si on faisait le compte de ceux qui trompent leur mari ou femme, quel chiffre aurions-nous ????? Il n´y a pas encore de déficit dans le nombre des femmes comme le prétend » une femme libre » . L´enfant unique n´existe que depuis 35 ans environ. Et tout le monde ne respecte pas cette règle .
    Je le sais, j´ai deux petites nièces, soeurs, non jumelles. Et elles sont en très bonne santé, on ne les as pas encore tuées 😉 et on n’envisage pas de le faire !!!!! même si elles sont mignonnes à croquer. ;))
    Les clichés ont la vie dure !!!!!
    Ne lisez pas seulement des livres. Il y a des auteurs qui ont passés 1 mois en Chine et qui savent tout ! :s
    Ne répétez pas seulement ce que vous entendez . Informez-vous , voyagez ! Les médias ne montre que ce qu´ils veulent montrer. Et c´est valable pour tous les pays ! 😉

  6. trex58 Says:

    « si une jeune femme a envie de vous et vous d´elle » – « amour » : Ne sont-ce pas deux choses différentes ? le désir et l’amour ? Qui se rejoignent souvent, bien sûr. Mais…

    « Une femme libre » va justement un mois en Chine dans très peu de temps. Certainement, avec la barrière de la langue et avec la distance à laquelle sont tenus les touristes, elle ne pourra pas vraiment voir et comprendre la vie intime des chinois, mais elle aura – grâce à nos discussions – des idées pour essayer de voir ce qui se cache, derrière.

    Quant au livre que j’ai seulement rapidement feuilleté (j’en avais déjà acheté 3 juste avant… soyons raisonnable !), l’un des auteurs est chinois. Je ne sais pas quelle expérience de la Chine il a mais, au moins, il doit avoir plus de facilités que l’autre co-auteur pour percer la vie des chinois.

    Pour les 20%, en fait, je pense que le livre parlait de 20-30% mais, dans le doute, j’ai préféré être en-deça.

    La grande différence entre la France et la Chine, c’est que ce dernier a le plus grand nombre d’Athées au monde. Le judéo-christianisme et sa sacro-sainte fidélité et la séparation nette entre amis et amants enserrent encore furieusement la pensée des françaises, surtout celles de 50 ans.

    En Thaïlande, un article faisait état d’un relâchement de la fidélité des épouses, qui se trouvaient assez souvent un amant, lui-même marié. Conséquence ? Une baisse importante de la fréquentation des prostituées par ces même hommes, et donc un ralentissement de la diffusion du SIDA. Comme quoi, l’infidélité sauve des vies !! 🙂

    Quant à voyager, ma frousse et ma santé me rendent la chose difficile, surtout seul. Mais je finirai bien par vaincre cela, et me lancer, malgré mon dos et le risque d’une mort subite par étouffement – que j’ai déjà frôlée quelques fois… Et puis, tomber amoureux d’une belle et jeune chinoise, vivant si loin, quel cruel coup du sort ce serait ! 🙂 en supposant qu’elle ne s’intéresse pas plutôt à fuir son pays grâce à mon passeport… Et puis, la barrière de la langue… Faire l’amour, c’est bien, mais il y a tant d’autres choses à faire à deux, qui requièrent de communiquer le plus parfaitement possible…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :