Le bonheur

Une amie m’a appris le suicide de son neveu, 24 ans…
Rien ne semblait faire craindre un tel geste.
C’est bien jeune pour partir, de soi-même.
Malgré tout ce qui lui semblait noir et insupportable, et que ses parents et ses amis, et son amie, ne sauront jamais, malgré tout ce qui lui pesait, il lui était possible de s’en guérir, je pense. L’espoir lui aura manqué. Ou il aura eu un geste de folie.
Il laisse de la douleur, des interrogations, de la culpabilité peut-être, et un vide long à combler.

Une autre amie distribue par mail des petits textes sur la vie et le bonheur. Dans celui que j’ai reçu aujourd’hui, il y a la petite phrase : « Il n’y a pas de chemin qui mène au bonheur. Le chemin est le bonheur. » Chaque instant de sa vie peut être bon et plaisant, si l’on accepte le présent, si l’on accepte le présent de la vie dans l’instant, sans trop espérer du futur.

Carpe diem quam minimum credula postero
« Cueille le jour présent et sois le moins confiant possible en l’avenir »

À moins de souffrir horriblement et sans espoir de répit, il y a toujours du bon à prendre de sa vie.

Dans le film « Ivre de femmes et de peintures » que je viens de finir, le personnage central, peintre extraordinaire, met fin à ses jours lorsqu’il se met à trembler et ne peut plus peindre… N’aurait-il pas pu renoncer à son don ? estimer que ce temps-là était passé, qu’il pouvait accepter cette perte, mais jouir autrement de la vie ?

Publicités

2 Réponses to “Le bonheur”

  1. prinsessan Fluflu Says:

    Bonjour Tony !

    Allez lire ceci !

    http://cloutov.blogspot.com/
    Le dernier billet sur le suicide.

    Ce que la dame vous a envoyé :
    « Chaque instant de sa vie peut être bon et plaisant, si l’on accepte le présent, si l’on accepte le présent de la vie dans l’instant, sans trop espérer du futur. »
    En théorie , oui !
    en pratique , pas toujours facile … !!

  2. trex58 Says:

    Hé ! Il faut commencer par quelque chose !
    Une bonne théorie, ça peut guider pour une bonne pratique dans sa vie de tous les jours, non ?
    Mais, avec une bonne pratique de la philosophie, et du recul, et du calme, on arrive à voir du bon même au milieu de la tempête !
    Enfin, on essaye… Notre vaisseau personnel avance vers l’abîme. Mais il faut que l’orchestre continue à jouer ! Jusqu’au bout ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :