Archive for 18 août 2009

Freud se trompait

2009/08/18

Louann Brizendine

Bon, je suis un peu péremptoire, et orgueilleux, de dire ainsi que Freud se trompait.
Mais cela rejoint ce que je dis sur toutes les réflexions et analyses qui ont été faites sur la compréhension du monde par des Hommes qui avaient une si faible compréhension de la nature réelle des choses, à des époques lointaines.

Ainsi, les filles ont une façon différente des garçons et plus intense d’établir des liens affectifs. Parce que les filles passent plus de temps que les garçons à contempler les visages et à essayer d’établir un lien, Freud en a déduit qu’elles étaient dans une plus grande demande de symbiose avec leur mère que les garçons. Or il existe une autre interprétation, celle formulée par le Dr Louann Brizendine dans son livre The Female Brain (le titre français est racoleur au possible…) : Si les filles observent plus intensément et plus longuement les visages, ce n’est pas un besoin, mais simplement l’utilisation d’un plus grand don pour l’observation des autres, leur regard et leur voix, résultat d’un développement différent du cerveau sous l’action d’hormones différentes, en particulier à l’abri d’un « surdosage » de testostérone.

Pour une mère, être capable de comprendre rapidement ce qu’exprime (douleur, faim, …) un bébé, par l’interprétation efficace de ses expressions du visage et de sa voix, être capable d’anticiper les colères des mâles, pouvoir établir des liens affectifs avec d’autres femelles qui pourront l’aider, c’est augmenter les chances de survie de son enfant, et donc la transmission de ses gènes. Rien à voir donc avec ce que Freud disait. À mon avis, le grand homme a beaucoup imaginé sans preuves.

Bref, sous l’action d’hormones différentes, le cerveau des garçons et des filles se développent différemment, donnant à chacun (en moyenne) plus d’aptitude dans certains domaines simplement parce que les centres nerveux spécialisés dans ces domaines sont plus ou moins développés.

Signmund Freud

Bon, laquelle des deux photos préférez-vous ?
Moi, c’est Louann. Bizarre, hein ?! 🙂

Publicités

Le cerveau des femmes !

2009/08/18

J’ai commencé à lire un livre intéressant sur ce sujet délicat mais fondamental : qu’est-ce qui fait que les hommes et les femmes sont différents ? Leurs gènes ? Leur environnement ? La culture ?
Le livre « Les secrets du cerveau féminin » (titre français racoleur, comparé au titre original : « The Female Brain »), de Louann Brizendine semble prometteur !

Présentation de l’éditeur
On sait depuis longtemps que les hormones (la testostérone chez l’homme et les oestrogènes chez la femme) affectent notre comportement et notre perception du monde. Mais il aura fallu attendre les progrès de la science et particulièrement de l’imagerie cérébrale pour prouver que le cerveau – cet organe essentiel – a un sexe. N’en déplaise à certains, il existe bel et bien un cerveau féminin. Pourquoi les femmes sont-elles plus intuitives et plus douées pour la communication, plus sujettes aux sautes d’humeur, plus soucieuses de leur apparence à l’adolescence et plus préoccupées de leur épanouissement personnel à la ménopause ? Pourquoi ont-elles tendance à éviter les conflits, à ressentir les émotions des autres, à moins penser au sexe, que les hommes ? La réponse à toutes ces questions et bien d’autres encore se situe dans les circuits, la taille de certaines zones et la biochimie de leur cerveau. Anecdotes et cas d’étude à l’appui, ce livre passionnant est un document exceptionnel et d’une importance cruciale dans le débat contemporain sur l’identité humaine, la part de l’inné et de l’acquis, et l’aventure génétique. En révélant les secrets du cerveau féminin, il permet aussi aux hommes et aux femmes de mieux se comprendre, et donc de mieux s’entendre.

Biographie de l’auteur
Le Dr Louann Brizendine, diplômée des écoles de médecine de Yale et de Harvard ainsi que de l’Institut américain de psychiatrie et de neurologie, est aujourd’hui neuropsychiatre à l’Université de Californie (San Francisco). Elle est également la fondatrice et directrice d’un centre médical spécialisé pour les femmes, la Teen Girls’ Mood and Hormone Clinic. Les secrets du cerveau féminin, best-seller aux Etats-Unis, est devenu un véritable phénomène dans tous les pays où il a été publié – Allemagne, Pays-Bas, Israël, Pologne, Italie, Espagne…

Commentaires
Mais les commentaires des lecteurs ne sont pas unanimes…, opposant une vision américaine très mécanistique à une vision française plus environnementale, ou s’opposant sur un point principal : « les hommes et les femmes ont-ils le même cerveau ? », et on propose de lire des ouvrages de Catherine Vidal, chercheur au CNRS : « Hommes, femmes, avons-nous le même cerveau ? », « Féminin Masculin », « Cerveau Sexe & Pouvoir ».
D’autre part, Wikipedia et Nature sont très critiques.

Conclusion
Bref, des livres instructifs… mais forcément pas définitifs bien sûr ! Il reste tant à apprendre ! Mais, assurément, il faut en lire plusieurs pour se faire un point de vue et savoir déterminer où chaque auteur se laisse aller à ne plus être très scientifique…
Quant à intégrer ces connaissances dans notre culture pour que chacun interprète mieux les comportements de l’autre, c’est pas demain la veille…